ville

  • ETANGS DANS LA VILLE

     

    J’ai eu l’occasion de vous promener à travers divers parcs publics de la ville, autant de lieux » naturels » tellement importants dans la vie de tous les jours. Ce sont des sites propices à de multiples activités comme les balades, la détente, le repos, les activités sportives ou simplement pour l’observation de la faune et de la flore dans les écosystèmes qui y sont inévitablement présent.

    Etangs 2.jpg

     

    Un autre milieu naturel présent et tout aussi agréable sont par exemple les étangs que l’on peut trouver en ville et que de plus en plus les amateurs apprécient dans leur jardin. Ils peuvent être de toutes les tailles, de quelques mètres carrés jusqu’à plusieurs dizaines d’hectares, ce n’est ni un lac, ni une mare.

     

    Un étang en ville, c’est d’abord un très beau point de vue, c’est la faune qui inévitablement va y apporter de la vie et c’est ensuite ses berges qui constitueront autant de lieux de promenades bien agréables.Etangs 1.jpg

     

    Pour imager ce genre de site, c’est aux Etangs d’Ixelles, une commune de l’agglomération de Bruxelles, que je vous emmène.

     

    A l’origine, on comptait pas moins de 4 étangs formés par le cours d’un ruisseau appelé Maelbeek. Aujourd’hui, c’est en fait 2 étangs, le premier résulte de l’assèchement partiel en 1860 du Grand étang tandis que l’autre est le résultat de la réunification de 2 étangs.

     

    A quelques pas de là, c’est le magnifique site de l’abbaye de la Cambre  et  le bois de la Cambre qui complètent le tableau. L’ensemble est sans conteste l’un des sites les plus agréables de l’agglomération de Bruxelles.Etangs 3.jpg

     

    Dans un de ses écrits, Paul Hymans décrivait ainsi ce site :

     

    « Il y avait, au bord des eaux, des guinguettes, où la bière brabançonne arrosait la gaufre dorée, et qui durant les belles après-midi de congé du printemps et de l’été, retentissaient des refrains et des cris d’enfants. Là, sur la côte, s’étageait, au centre des tonnelles, la Maison Rouge. Autour des étangs où se balançaient des verdures aquatiques, couraient des sentiers, au coin desquels des fermes et des métairies, demeures rustiques, égarées aux portes d’une Capitale ouvraient leurs volets verts… »

     

    Cet endroit est d’autant plus agréable que toutes les maisons qui bordent ces étangs sont autant d’exemples typiques de l’architecture du début du XXè siècle ou encore de l’art nouveau cher à Victor Horta.

     

    Au même titre qu’Uccle, Ixelles fait partie de ces quartiers chics qui attirent nos voisins et particulièrement nos amis français qui y viennent en masse. Il faut dire que la fiscalité en Belgique est moins forte qu’en France et notamment l’impôt sur la fortune, ceci expliquant sans doute cela. Et avec les moyens de transport actuels, Bruxelles n’est plus qu’à 1h22 de Paris. Mais tout cela nous éloigne du sujet !

     

    C’est en flânant qu’on découvre véritablement une ville et les surprises peuvent être nombreuses comme ce « jardin » sur le toit de cet immeuble de 7 étages avec vue sur les étangs.

    Vegetation de ville10.jpg

     

    L’abbaye de la Cambre constitue elle aussi un site à ne pas rater, tout d’abord l’abbaye elle-même avec sa cour d’honneur, son église, son cloître et … ses jardins étagés.

     

    Des jardins étagés à la Française réaménagés en 1924 et qui se composent de cinq terrasses successives.

     

    Havre de paix dans le fracas de la ville, le jardin de l'abbaye de la Cambre est un site pittoresque chargé d'histoire. Les jardins, aménagés au début du XVIIIe siècle, sont composés de cinq terrasses successives. On y accède par une entrée de style Louis XIV, avec ses deux piliers à bossage accostés de volutes et surmontés de vases. L'escalier monumental, avec ses deux larges volées de marches, crée une imposante symétrie. Les bâtiments sont de style français du XVIIIe siècle. L'église remonte au XIVe siècle. À la première terrasse, à droite, un élégant petit pavillon Louis XV. Au sud des jardins, la chapelle Saint-Boniface. En face, se dresse le monument réalisé par Pierre Braecke en 1922 et dédié à l'écrivain Camille Lemonnier. (OPT)

    Etangs 5.jpg

     

    Et que dire des ces arbres taillés sinon qu’ils donnent une note surréaliste à cet ensemble et que le contraste avec les bâtiments modernes tout proches est vraiment étonnant.

    Etangs 4.jpg

     

  • UN POUMON VERT

    foret 1.jpgAprès ma balade pédestre dans quelques parcs de la ville, aujourd'hui j'ai troqué mes souliers de marche pour ma bicyclette pour un parcours d'une trentaine de kilomètres dans un environnement exceptionnel. J'ai eu l'occasion d'évoquer la végétation en ville ainsi que les parcs publics, aujourd'hui je vais aborder un autre thème tout aussi important, je veux parler des bois et forêts.

    Ici il s'agit de la forêt de Soignes, qui à quelques kilomètres de la Grand Place de Bruxelles constitue un véritable poumon vert pour cette ville de 1 million d'habitants que rejoignent chaque jour 250.000 navetteurs. Un vaste domaine de 5000 hectares de forêts et de bois. C'est une vaste hêtraie, avec son climat, sa faune et sa flore caractéristiques, traversée de voies de communication et presque entièrement encerclée de quartiers résidentiels, la Forêt de Soignes multiplie des fonctions (écologique, sociale, éducative, économique) .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La Forêt de Soignes est célèbre pour son aspect de hêtraie dite cathédrale, les photos ci contre de ces hautes futaies imagent à suffisance ce qualificatif. Les arbres les plus âgés qui sont exploités actuellement ont été plantés à l'époque autrichienne, il y a plus de 200 ans. C'est également un site historique au long passé prestigieux. De nombreuses têtes couronnées y sont passées et certaines y ont même séjourné à plusieurs reprises (c'est le cas de Charles-Quint ) pour pratiquer leur sport favori: la chasse. Il y a quelques années encore, on pouvait voir au prieuré de Groenendael un bouquet commémoratif de 7 tilleuls. Il rappelait un banquet tenu à l'issue d'une partie de chasse et qui rassemblait sept têtes couronnées de l'époque: Charles-Quint, Philippe II, Eléonore veuve de François Ier, Marie de Hongrie, le grand-duc Ferdinand d'Autriche et son épouse, et Mulay Hassan, ex-roi de Tunis.

    foret 3.jpg

    La Forêt de Soignes fait partie du réseau Natura2000 qui, à travers l'Europe, rassemble des sites importants pour la sauvegarde d'habitats à haute valeur écologique et la conservation d'espèces rares de la faune et de la flore. Actuellement la forêt n'est plus exploitée commercialement, elle est un vaste domaine ouvert aux piétons, aux cyclistes et aux cavaliers à travers des dizaines de promenades balisées.

    foret 2.jpgParmi les sites exceptionnels, il y a la 'Drève royale", un spectaculaire chemin entièrement droit de plusieurs kilomètres, bordé de hêtres d'une hauteur incroyable. La photo ci contre permet de s'en rendre compte par rapport à la taille des promeneurs.

    Vegetation de ville3.jpg

    foret 4.jpg

  • LE RETOUR !

     Me revoici, tout doucement, tout différent, en effet j’ai quitté mon jardin, j’habite maintenant ….. au centre d’une ville et forcément « Mon jardin, son évolution » va prendre une autre tournure. Et en parcourant cette ville de long en large pour aller à sa découverte, j’ai remarqué que la nature est omniprésente, soit de manière naturelle et sauvage, soit par les aménagements publics qui y ont été réalisés.  Forcément, je vais parler du travail des autres et non plus du mien, mon travail consiste essentiellement à observer et à me dire : tiens voilà une bonne idée, une idée éventuellement adaptable à un jardin particulier.

     Pour redémarrer ce blog, c’est par une plante spéciale que je vais commencer, ni herbe, ni arbre, arbuste peut être c’est une rareté botanique : le LYCIET commun.

    Lycium 1.jpg

     

    LYCIUM BARBARUM fait partie de la même famille que la tomate c'est-à-dire les solanacées. Une famille de plantes assez vaste puisqu’on y trouve également la pomme de terre, les aubergines, les physalis ou encore les piments et poivrons. C’est une famille qui produit d’excellents légumes mais aussi des poisons violents comme chez la Datura, la Belladone ou la Mandragore. Le Tabac fait également partie de cette famille vraiment nombreuse comprenant environ 2500 espèces.

     

    Chez nous le Lyciet était un peu oublié pourtant il était déjà connu dans la pharmacopée antique du monde greco-latin. Fin des années 90, il est revenu en force via la Chine qui commercialise ses fruits sous le nom de « Baie de Goji ».

    Les baies séchées de Lyciet commun contiennent une quantité invraisemblable de vitamines (B1, B2, B6 et E) et de minéraux (Zinc, fer, cuivre, calcium, sélénium, germanium, phosphore, …) On prête à la baie de Goji, grâce à ces hautes teneurs en acides aminés, en minéraux, en vitamines, en protéines, en Oméga 3, en bêta carotène, etc. de nombreuses propriétés pour la santé. Cependant certains scientifiques prétendent qu’elle n’en a pas plus que la pomme ou l’orange.

    Lycium 2.jpg

    Quoi qu’il en soit, son aspect décoratif n’est pas à dédaigner, cet entrelacement de branches, ses mignonnes petites fleurs, ses fruits, ce joyeux fouillis lui donne un air sauvage qui n’est pas pour me déplaire.

  • LES YEUX DU GRAND-DUC

    P1070866
    Ma grenouille est de nouveau en danger, si la neige continue a tomber comme ces derniers jours, elle sera bientôt asphyxiée. Un autre animal en danger, c'est le "Grand-duc d'Europe", comme il se fait de plus en plus rare, il n'est pas évident d'en voir en liberté. Avant d'entrer dans la réserve du Zwin, il y a un petit parc animalier où l'on peut voir dans des volières quelques espèces d'oiseaux de nos régions.

    Même si je n'aime pas beaucoup de voir des oiseaux privés de liberté, c'était assez intéressant de voir de très près des "Grands-ducs"(une dizaine d'individus), un "Grand corbeau noir", etc...

    Les yeux du Grand-duc d'un beau rouge-orangé sont particulièrement impressionnants, ils lui permettent de voir dans le noir mais sont très sensibles aux éblouissements. En Wallonie, il avait complètement disparu, il est réapparu au début des années 90 suite à un programme de réintroduction en Allemagne. Plusieurs couples nichent maintenant régulièrement dans les carrières le long de la vallée de la Meuse.

    GRAND DUC366 gestes pour la biodiversité.

    Geste du 15 février 2010.

    JE DECOUVRE LA NATURE EN VILLE.

    Contrairement à ce que l'on pourrait croire, la biodiversité est parfois bien plus grande en ville qu'à la campagne où règnent les monocultures dans les champs comme dans les forêts.

    Etonnamment, les biotopes peuvent être fort variés en ville : jardins publics, jardins privés, étangs, parcs, forêts, rues et avenues arborées, terrains vagues, friches, abords de chemins de fer, berges de ruisseaux .... sans parler des toitures vertes et des terrasses, façades et balcons fleuris. Même les moindres fissures au bord des trottoirs, au pied des bâtiments ou sur les murs sont colonisées par une multitude de plantes sauvages !

    Mais cette biodiversité est vulnérable : elle ne pèse pas bien lourd face aux bétonneuses et aux rouleaux compresseurs...