traces d'animaux

  • LE REDOUX ET SES CONSEQUENCES

    Les températures sont passées rapidement de -5°C à 10°C avec comme conséquence un dégel rapide. L'épaisse couche de neige qui recouvrait tout a disparu rapidement, elle est venue gonfler les cours d'eau dont beaucoup ont quitté leur lit.

    Dans mon hameau, il n'y a qu'un petit ruisseau qui en temps normal doit faire une cinquantaine de centimètres de large, lui aussi a bien grossi et a inondé les prés et pendant quelque heures le bas d'une rue, mais rien de bien grave contrairement à certaines communes des environs dont certains campings ont dû être évacués.

    P1100134.JPG

    Le ruisseau en été et aujourd'hui, dans quelques jours il reprendra plus ou moins sa taille normale.

    P1100141.JPGLa neige étant complètement fondue, un tour d'inspection du jardin s'imposait. Pas trop de dégâts mais pas mal de plantes ont véritablement été écrasées par le poids de la neige. Le Rhododendron a eu une branche cassée mais le nombre de boutons présents laisse augurer d'une belle floraison.

     

     

     

     

    Ce petit tour d'inspection ma permis de découvrir des traces un peu bizarres dans la pelouse comme si un animal avait rampé entre la neige et la pelouse, les traces se poursuivent dans ce nouveau massif que j'ai préparé juste avant le gel et la neige. Et là la trace est plus profonde, je suppose qu'il doit s'agir d'un mulot.

    P1100144.JPGEt oui, je me suis trouvé encore plus de travail, mais quand on aime, on ne compte pas. Il va falloir que je trouve à remplir ce nouvel espace, quelques arbustes et des vivaces mais rien n'est encore défini. Sans exagération, toutes les suggestions sont les bienvenues.

    La neige n'a pas empêché la vie de continuer, les narcisses commencent à montrer le bout de leur nez, quelques arbustes sont couverts de boutons. Bref le travail au jardin reprendra bientôt et du travail de nettoyage, il y en a tant et plus.

     

     

    P1100150.JPG