tomates

  • TOMATES, POMMES D'OR

     Le potager a souffert pendant nos vacances, pas tant de notre absence mais bien de la chaleur. Pendant ces 15 jours le thermomètre n’est pas descendu en dessous de 35°C avec plusieurs journées au dessus de 40°C. La « gardienne » du potager a fait ce qu’elle a pu mais cette chaleur et la sècheresse n’ont pas fait le bonheur de tout le monde. C’est particulièrement les oignons qui n’ont pas apprécié le manque d’eau, par contre les tomates ont bien profité du généreux soleil.

    Tomates 1.jpgAfin d’étaler la production, nous en avons planté à différents moments de la saison, nous récoltons maintenant les premiers fruits et la suite est particulièrement prometteuse, tous les plants présentent une belle croissance, parfois un peu exubérante. Pour que le fruit puisse mûrir la tomate a besoin d’une chaleur élevée, de ce côté on peut dire qu’elle a été particulièrement choyée en cette fin de juillet et le début du mois d’août est de la même veine. La tomate est gourmande, elle pompe tant de nourriture à la terre qu’il vaut mieux ne pas en planter au même endroit pendant une période de 3 ans.

    Tomates 2.jpgLa tomate, ce fruit-légume qui entre dans beaucoup de cuisines est largement cultivé, principalement dans les pays chauds, malheureusement la quantité a pris le pas sur la qualité. Quelle différence entre nos tomates cultivées en pleine terre et les tomates proposées dans les grandes surfaces ! Nos tomates sont fermes, goûteuses et la chair épaisse, on pourrait les croquer comme des pommes.

    Il est important de savoir que le frigo «casse» les arômes de la tomate et stoppe le développement. Le goût de la tomate succombe donc aux basses températures du réfrigérateur c'est pourquoi il est préférable de conserver les tomates, à température ambiante.

    La tomate contient 90% d’eau et est de très faible valeur nutritive, elle joue un rôle bénéfique dans notre alimentation en fournissant des quantités appréciables de vitamine C, de provitamine A et de nombreuses vitamines du groupe B. Ses minéraux sont abondants (notamment potassium, magnésium et phosphore), et contribuent au bon équilibre acido-basique de l'organisme.

    La tomate peut être très bénéfique comme antitoxique pour le foie grâce à la chlorine qu'elle contient, contre le cancer du colon, celui de la prostate et du sein grâce à la Lycopène, contre le cholestérol et l'hypertension. Coupée en rondelles, elle peut soigner les coups de soleil et le jus peut être utilisé contre l’acné ou comme antifatigue.

    Tomates 3.jpgAppelée Pomme d’or par les italiens et Pomme d’amour par les provençaux, en fait elle nous vient du Mexique. Découverte par les conquistadores au XVIème siècle, elle est introduite en Europe avant la pomme de terre, le maïs ou encore le tabac. Le mot tomate vient de tomatl nom sous lequel la plante était connue dans la langue aztèque.

    Il faut attendre la fin des années 1700 pour qu’elle passe du statut de plante ornementale (l’agronome Olivier de Serres la vouait à la décoration des tonnelles) à celui de plante potagère.  C’est en Italie, puis dans les pays méditerranéens que la tomate connut ses débuts d’utilisation culinaire en Europe. Première étape : l’Italie, puis la Provence. On lui attribuait des vertus aphrodisiaques.

  • RETOUR AU POTAGER

    Après quelques jours humides et quelques jours d'absence, nous retrouvons le potager et il a bien évolué, tous nos semis et plantations ont maintenant belle allure. Nos semis de paprika, de tomates et de choux ont atteint une belle taille, il faut les déplacer et les repiquer, c'est notre principal travail du jour ainsi que le nettoyage car les mauvaises herbes, elles aussi ont bien profité.

    Nous commençons donc à remplir la partie tout à fait à gauche du potager : choux fleur, paprika, tomates, choux rouges, choux verts, etc.

    Potager 60.jpg

    Les  Pommes de terre ont déjà une belle taille, les fleurs apparaissent et dès que la terre sera un peu sèchée, ce qui ne saurait tarder, nous les butterons. Nous avons encore une belle quantité de choux à repiquer, mais la place ne manque pas. Les haricots aussi devront bientôt être buttés, ils ont l'air en pleine forme, leur feuillage est on ne peut plus sain.  Les paprikas commencent à montrer leurs petits fruits, les petits pois sont en fleurs et la première tomate montre le bout de son nez.

    Potager 70.jpg

    Bref, nous sommes très satisfaits des résultats et de l'avancement du potager.

     

    Potager 61.jpg

    Et les récoltes continuent, les fraises bien sûr et une nouvelle variété de radis, des "beurre géant" (riessenbutter), tout ronds, tout rouges, croquants, à chair tendre et légèrement piquants.

    Potager 71.jpg

  • PREMIERS RESULTATS

    Tout d'abord, j'en avais parlé dans une précédente note, la parcelle de terrain réservée au maïs a été ensemencée par des moyens mécaniques, tracteur et ensemenceuse. Malheureusement je n'étais pas présent et par conséquent pas de photo pour illustrer ce travail, sauf le résultat final qui ne montre pas grand chose. Dans quelques temps les premières pousses apparaîtront à condition qu'un peu de pluie vienne aider le processus.

    Potager 42.jpg

    Les travaux de semis et de plantations continuent sur la partie gauche de la parcelle, après les 144 plants de pommes de terre évoqués précédemment, nous y avons mis des oignons lilas et quelques plants de tomates qui viennent compléter ceux déjà en place. Nous essayons que les périodes de maturation s'étalent sur plusieurs mois.

    Potager 40.jpg

    Et puisque le climat le permet, nous y ajoutons 5 plants de melon qui ont déjà une belle taille. Nous rêvons déjà d'un bon petit plat de jambon de Parme, de melon et de Porto. Et plus loin dans la parcelle, c'est une belle collection de choux que nous repiquons : choux fleur, choux frisés, choux plats, etc...

    Potager 41.jpg

    Et comme pour nous encourager de tout ce travail accompli, les premiers résultats apparaissent, timidement certes mais ce n'est que le début, ils en appellent beaucoup d'autres. Quelques fraises et quelques radis montrent leur couleur rouge dans ce tapis de vert.

    potager,semis,plantations,oignons,tomates,chou,melon

  • EVOLUTION DU POTAGER

     

    Comme le travail ne manque pas, nous avons trouvé un peu d’aide pour nettoyer le terrain  destiné au semis des maïs, début de semaine il sera labouré et ensemencé par des moyens mécaniques. Normalement avec cette superficie nous devrions avoir une récolte suffisante pour nourrir nos poules et poulets (que nous n’avons pas encore !) pendant un bon bout de temps.

    Potager 27.jpg

    Du côté du potager, tout se passe assez bien, les germinations se succèdent mais la sécheresse nous oblige à un important travail d’arrosage. Mais avant toute chose, un peu d’entretien est nécessaire, c’est ainsi que les oignons et les radis ont subi un nettoyage en règle, ils sont débarrassés de toutes les mauvaises herbes qui poussent très vite dans cette terre légère. La récolte des doryphores continue chaque jour, nous gagnerons la bataille. Les tomates commencent à montrer quelques fleurs, les paprikas adorent ce soleil, de même que les concombres, le céleri est vigoureux, les fraisiers remplis de fleurs mais assoiffés, et toutes les pommes de terre sont apparues, de même que les haricots, betteraves rouges et autres cornichons.

    Potager 29.jpg

     

    D’autre part une belle surface de la partie gauche du terrain est prête pour les nouveaux semis et plantations. Encore quelques jours de travail et le potager sera complètement rempli, il n’y aura plus qu’à « écouter » pousser tout cela et prier pour qu’il pleuve un peu et si possible de la nuit.