sauvage

  • LA CHELIDOINE MAJEURE

    CHELIDONIUM MAJUS - Voilà une autre "sauvage" qui commence à envahir le pied de la vieille haie d'aubépine, elle pousse un peu partout et forme des touffes assez gracieuses avec ses feuilles en forme de "feuilles de chêne" et ses petites fleurs jaunes.

    Si vous couper une tige vous verrez s'écouler un espèce de latex de couleur jaune-orange assez particulier qui aurait la particularité de faire disparaître les verrues ou les oeils-de-perdrix. d'où un de ses autres noms "HERBE AUX VERRUES".

    Des noms elle en porte bien d'autres ce qui tendrait à démontrer que nos ancêtres appréciaient beaucoup cette plante aux multiples vertus. GRANDE ECLAIRE, HERBE AUX BOUCS,  HERBE DE SAINTE CLAIRE, SOLOGNE, HERBE DE L'HIRONDELLE, etc... sont quelques unes de ses autres appellations.

    La CHELIDOINE (prononcez K et non CH), d'après le livre "La santé à la pharmacie du Bon Dieu" de Maria Trében peut être utilisée en tisane, en jus frais, en teinture et en vin (30 Gr de Chelidoine avec racines sont recouverts de 1/2 litre de vin blanc. Laisser macérer 1 à 2 heures, puis filtrer. A boire par gorgées). Elle aurait des vertus dépuratives et activerait la production du sang. Elle guérirait les cas de maladies graves du foie, de la bile et des reins. En plus de son action sur les verrues , elle serait indiquée pour les problèmes de cataracte,  de perte d'acuité visuelle et à titre préventif pour les yeux sains en cas de surmenage. Bref un plante à tenir à l'oeil !

    P1010841

  • CLEMATITE DES HAIES

    CLEMATIS VITALBA - Plante sauvage, la clématite des haies ressemble plutôt à une liane, elle peut atteindre jusqu'à 20 m de long.
    J'avais bien remarqué d'épaisses tiges ligneuses qui montaient le long des aubépines mais sans vraiment m'y intéresser, sans non plus remarquer sa floraison cachée au sommet des branches. Maintenant que les aubépines sont complètement dépouillés, on peut découvrir ses fruits qui ressemblent à des espèces de boules soyeuses.

    Cette plante est également appelée "Clématite vigne-blanche" ou encore "herbe des gueux". En effet, au 18ème siècle les mendiants se servaient des propriétés vésicantes de ses feuilles pour aviver leurs plaies et ulcères , et ainsi inspirer davantage de pitié.

    En anglais cette plante est appelée "Traveller's-joy, old man's beard".

    P1000201