recensement

  • DEVINE QUI PAPILLONNE AU JARDIN ?

     

    papillons,recensement,machaon,grand porte queue,chenilles

    Comme chaque année au mois d’août, Natagora organise en Belgique un recensement des papillons. Les résultats publiés par cette association de protection de la nature sont les suivants :

    « Plus de 1.300 personnes ont participé début août à notre opération de recensement des papillons. Nous les remercions chaleureusement ! Contrairement aux craintes liées à la météo maussade du printemps et du début de l’été, le nombre moyen de papillons par jardin n’est pas au plus bas. Certes, ce n’est pas glorieux, mais certaines espèces, comme le paon du jour, qui étaient peu abondantes l’an passé, sont bien présentes en 2012.

    • Nombre de participants : 1362
    • Nombre de jardins recensés : 1418
    • Nombre de papillons observés. : 18770
    • Moyenne du nombre de papillons par jardin : 13.2

      papillons,recensement,machaon,grand porte queue,chenilles

    Espèce                 Fréquence    Nombre                   

    •    Piérides                   87.4 %     5120
    •    Paon du jour             50.8 %     2473
    •    Vulcain                     50.4 %     1956
    •    Petite Tortue           50.1 %     2483
    •    Robert-le-diable       30.4 %     673
    •    Tircis                        29.8 %     787
    •    Amaryllis                  25.8 %    1172
    •    Myrtil                       21.2 %      737
    •    Carte géographique   16.1 %     379
    •    Tristan                     15.4 %     418

     

    Pourquoi les papillons disparaissent-ils ?

    Les activités humaines sont la principale cause de disparition des papillons. La destruction des habitats naturels (urbanisation, extraction de la tourbe…), l'utilisation d'insecticides, la standardisation et l'intensification des pratiques agricoles (remembrement et disparition des haies, diminution du pâturage extensif, enrichissement des prairies et modification des communautés de plantes, …), l'éclairage électrique nocturne et le changement climatique sont les principaux facteurs de la régression actuelle des papillons.

    papillons,recensement,machaon,grand porte queue,chenilles

     L'importance de vos jardins

    Avec la raréfaction de leurs habitats, le rôle des jardins dans la conservation des papillons devient aujourd'hui de plus en plus important. En Belgique, les jardins couvrent bien plus de surfaces que l'ensemble des réserves naturelles réunies ! Si nos jardins accueillent demain plus de papillons, l'impact peut donc être très important, non seulement pour eux mais aussi pour toute la nature qui nous entoure ! Le jardin est aussi un univers où de nombreux autres enjeux environnementaux actuels peuvent s'illustrer (économies d'eau, réduction des pesticides et santé publique, réduction du volume des déchets ménagers et compost, éclairage de nuit, et donc, économies d'énergie et lutte contre les changements climatiques, produits respectueux de l'environnement, etc.).

    papillons,recensement,machaon,grand porte queue,chenilles

     Je profite du sujet pour placer quelques photos d’une espèce rencontrée récemment et qui n'apparaît pas dans le top 10 des observations : Le Machaon ou Grand porte queue. Papillon qui n’est pas rare, on le trouve dans tout l’hémisphère Nord tempéré, depuis 2012 il est arrivé au Canada mais il semble se raréfier en Europe Centrale. Il est maintenant protégé en Slovaquie, Hongrie, Roumanie, Moldavie et dans certaines régions d'Autriche et d'Allemagne.

    Je me souviens qu’il y a quelques années j’avais découvert sa chenille dans le potager et plus particulièrement sur les carottes dont elle dévorait allègrement les feuilles. Sa chenille affectionne les plantes ombellifères telles que  l'aneth, le persil, et la carotte.

  • DEVINE QUI VIENT MANGER CHEZ NOUS AUJOURD'HUI ?

    Comme chaque année, NATAGORA (clic) organise son recensement des oiseaux de nos jardins, ce sera ce week-end des 5 et 6 février 2011.

    A quoi ça sert ?

    1. A connaître la répartition des oiseaux en hiver.
    2. A comparer les nombres des différentes espèces.
    3. A suivre l'évolution des espèces si le comptage est répété durant de nombreuses années. Cela permet de constater éventuellement qu'une espèce ne se porte pas bien et de prendre les mesures nécessaires pour la protéger.

    101222-dqo.jpg

    Pour avoir beaucoup d'oiseaux dans son jardin...

    Il faut le rendre accueillant !
    Vous pouvez bien sûr installer des mangeoires mais vous pouvez faire beaucoup mieux car la meilleure nourriture pour les oiseaux c'est la nature.

    Voici 3 choses faciles à réaliser  :

    1. Ne pas tondre toute la pelouse pour laisser quelques coins où les plantes sauvages pourront avoir des graines
    2. Laisser des petits tas de bois mort qui seront des abris et des garde-manger
    3. Faire un compost qui grouillera de vie (vers, insectes) et qui sera un vrai restaurant pour les oiseaux !

    Alors, faites comme moi, c'est utile, participez au recensement.

    Mais attention, certaines espèces n'entrent pas en ligne de compte, notamment celles reprises ci-dessous. Soyez sérieux, pas d'exagérations, les "zolis zosieaux" décoratifs n'entrent pas en ligne de compte. En fait en préparant cette note, je me suis rendu compte que je n'avais jamais parlé de quelques éléments décoratifs du jardin, ils ne sont pas très importants, mais ils jouent leur rôle également.

    P1100211.JPG

    Les décorations au jardin permettent de donner une note différente et personnelle, en plus si elles peuvent rester en place durant l'hiver, elles donnent comme un petit air de vie.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    P1100208.JPGComme vous pouvez le voir, le gel est de nouveau permanent, les nuits sont très froides et pendant la journée les températures restent négatives. Les travaux de jardin devront encore quelque peu attendre.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    P1100209.JPG

    Ces espèces de canards ont semble t-il un peu souffert de l'hiver, une petite remise en forme sera nécessaire.P1100212.JPG Tandis que cette poule attend le printemps pour recevoir quelques fleurs colorées.

  • PREMIERS RESULTATS DU RECENSEMENT DES PAPILLONS.

    Natagora vient de publier les premiers résultats du recensement des papillons au départ de 1676 jardins. Le nombre de papillons observés se monte à 30678 soit une moyenne de plus ou moins 18 papillons par jardin.

    Cette opération ne donne évidemment qu'une photographie de la situation à un moment donné, c'est ainsi que chez moi les "Petite-tortue" et les "Belle-dame" n'étaient pas présents ce jour là mais bien quelques jours plus tard. Ces statistiques sont complétées par des recenseurs réguliers qui publient leurs observations tout au long de l'année.

    P1080950.JPGLes Echinacées ont toujours la cote comme le prouve ce trio de "Petite-tortue".

    TOP 10 des espèces les plus observées

    Nom de l'espèce Fréquence d'observation Nombre total

    Piérides 90.1 % 8183
    Paon du jour 52.4 % 2264
    Vulcain 51.8 % 1945
    Gamma 44.3 % 3526
    Petite Tortue 40.2 % 1548
    Amaryllis 37.6 % 3316
    Myrtil 30.6 % 1737
    Robert-le-diable 29.1 % 753
    Azuré des parcs 23.4 % 759
    Azuré commun 22.8 % 847

    Les ligulaires commencent à fleurir, elles ont traversé tant bien que mal la longue période de sècheresse, les feuilles ont souffert et n'ont pas une très belle coloration. Qu'importe, ce "Paon du jour" y a trouvé son plaisir.P1090010.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    P1090003.JPGUne autre plante bien fréquentée, c'est Salicaire, résultat d'un éclat prélevé ce début de printemps. L'emplacement semble lui convenir, elle est plus belle que la plante mère.

    366 Gestes pour la biodiversité.

    JE NE MANGE PAS DE CUISSES DE GRENOUILLES.

    Le commerce des cuisses de grenouilles pose des problèmes écologiques graves dans les pays exportateurs. La plupart sont prélevées dans les rizières en Asie.

    Or le rôle joué par les grenouilles des rizières pour limiter la prolifération d'insectes véhiculant des maladies dangereuses pour l'homme est primordial ! Leur disparition progressive est dès lors compensée par l'usage de pesticides chimiques toxiques - interdits en Europe - qui mettent en danger ces écosystèmes particuliers et contaminent les populations locales.

    En outre, les techniques employées pour capturer et préparer les grenouilles (entassées dans des sacs, coupées et éviscérées vivantes) sont particulièrement barbares ...

    Comment aimez-vous les grenouilles ? (Clic)

  • DEVINE, QUI VIENT MANGER ....

    Le week-end prochain, Natagora (cliquez !) propose comme chaque année d'effectuer un recensement des oiseaux. Il suffit de faire un relevé des oiseaux, mésanges, rougegorges, moineaux, pinsons mais aussi, geais, pics et autres buses … qui visitent régulièrement le jardin ou les mangeoires.

    En hiver il est important de nourrir les oiseaux car nos milieux se sont appauvris et n'offrent plus une nourriture variée et abondante aux oiseaux.

    En résumé : les 11 règles d'un bon nourrissage

    1. Nourrissez uniquement pendant les grands froids ou les pluies incessantes
    2. Disposez de la nourriture matin et soir
    3. Changez l'eau des abreuvoirs régulièrement et n'y ajouter aucun additifs
    4. Nettoyez régulièrement les mangeoires
    5. Protéger les graines de l'humidité et de la pluie
    6. Ne donnez pas d'aliments salés
    7. Placez graines, mangeoire hors de portée des prédateurs
    8. Surtout, n'arrêtez jamais en plein froid un nourrissage commencé, les oiseaux devenus dépendants seraient condamnés !
    9. Offrez des aliments variés à plusieurs endroits
    10. Ne donnez pas trop à la fois, la nourriture doit disparaître en quelques heures
    11. Ne proposez jamais d'aliments moisis ou avariés

    P1070754

    366 gestes pour la biodiversité.

    Geste du 3 février 2010 :

    JE REMPLIS MON CARNET D'OBSERVATION EN HIVER

    L'hiver est la saison idéale pour observer les oiseaux restés chez nous : il n'y a pas de feuilles sur les arbres pour les cacher et ils fréquentent assidûment les jardins où ils sont nourris tous les jours ! Si tu habites près d'un étang, va y faire un tour : les canards, oies et autres oiseaux d'eau de nos régions ont certainement été rejoints par leurs cousins du nord;

    Quand à la végétation, les arbres commencent à se couvrir de bourgeon et, dès février , les premières fleurs apparaissent : d'abord les perce-neige toutes blanches, puis les crocus blancs, jaunes ou violets.

  • RESULTATS DE L'ENQUETE NATAGORA

    Je vous avais parlé de l'enquête "Qui vient manger aujourd'hui ?", en voici les résultats. Plus de 8000 personnes ont participé à cette observation. 

     TOP 10 DES OISEAUX OBSERVES DANS LES JARDINS


     

     


    Fréquence

    Nombre d'individus

    (en moyenne)


    Mésange charbonnière 

    © Pierre Melon

    1.       Mésange charbonnière

    87%

    3.84 individus

    2.       Merle noir

    86%

    2.33 individus

    3.       Mésange bleue

    76%

    2.87 individus

    4.       Rouge-gorge familier

    71%

    0.89 individus

    5.       Moineau domestique

    67%

    6.14 individus

    6.       Pie bavarde

    59%

    1.62 individus

    7.       Tourterelle turque

    55%

    1.89 individus

    8.       Pinson des arbres

    53%

    1.90 individus

    9.       Pigeon ramier

    42%

    1.27 individus

    10.   Corneille noire

    39%

    1.56 individus

     Conclusions de l'enquête :

    Durant le week-end, vous avez comptabilisé en moyenne 33 oiseaux par jardin, soit trois de plus qu’en 2007, cela reste bien en retrait par rapport aux 40 oiseaux des années 2004 à 2006.  Cette année, en effet, le début de l’hiver fut plutôt froid, mais le mois de janvier a été le troisième plus chaud qu’ait connu la Belgique depuis 1833.

    L’utilité de ce comptage se révèle aussi par la mise en évidence du recul de certaines espèces comme la grive musicienne, dont la présence dans les jardins à reculé de plus de 50 % depuis la première année des comptages en 2004 (17 % à 7 % en 2008). On suspecte que l’utilisation dans les potagers et dans les parterres de fleurs de granulés contre les limaces, dont les grives musiciennes sont grandes consommatrices, lui soit néfaste. D’autres espèces ont des difficultés également comme le moineau friquet par exemple. Cet hiver a aussi été marqué par une belle présence de tarins des aulnes (8% des jardins). Cette espèce, dont les « invasions » cycliques sont bien connues, n’avait été vue en nombre aussi important qu’en 2004.

     

  • DEVINE QUI VIENT MANGER AUJOURD'HUI ?

    Comme chaque année, Natagora - association de protection de la nature - organise un grand recensement national des oiseaux de jardin.

    P1000063P1000034

     

     

     

     

     

    Durant le week-end des 2 et 3 février 2008, chacun est invité à observer et compter mésanges, rouge-gorge, moineaux, pinsons et autres volatiles… qui visitent nos jardins ou mangeoires. Une manière aussi utile qu’agréable de mieux les connaître et d’attirer l’attention sur les possibilités pour les aider à passer l’hiver sans encombre.

    DSC_4357