plantation

  • MAJESTUEUSES IRIS

    J'avoue que l'Iris n'est pas ma plante préférée mais force est de reconnaître que ses fleurs sont de toute beauté. Les quelques exemplaires de mon jardin, c'est mon amie Ida qui me les a donnés (merci Ida !), et bien sûr je les accepte.

    P1080542Je n'ai pas encore beaucoup de coloris différents mais grâce à Ida Rigolantça ne saurait sûrement tarder.

    P1080538

    CONSEILS DE PLANTATION DES IRIS (d'après le site CAYEUX)

    La plantation

    • A quelle époque ? en été et dès réception.
      Les meilleurs mois sont ceux de Juillet à Octobre, ils permettent aux iris de s'établir avant l'hiver et d'assurer la floraison du printemps suivant. Déballez vos iris dès réception et plantez-les au maximum 5/6 jours après
    • A quelle exposition ? en plein soleil.
      Choisissez un endroit ensoleillé au minimum les trois quarts de la journée (il faut donc éviter le voisinage d'arbres ou d'arbustes). Les iris peuvent pousser à l'ombre mais ne fleurissent pas
    • Dans quel sol ? perméable.
      L'idéal est un sol bien drainé et neutre à calcaire. En terrain compact ajoutez chaux et matière organique et plantez en butte pour que l'eau ne stagne pas au pied de l'iris.
    • De quelle façon ?
      • Ameublissez votre sol sur au moins 20 cm
      • Débarrassez le de toutes mauvaises herbes
      • Le rhizome doit pratiquement être affleurant
      • Arrosez tout de suite après pour tasser le sol et faire que la terre adhère aux racines
    • A quelle distance ? 25 à 40 cm
      Comptez un nombre de pieds de 7 à 10/m2 pour les grands iris, 10 à 15/m2 pour les iris de rocaille (intermediaires, lilliputs, nains). Planter trop serré entraine une division plus rapide.

    L'entretien

    • du sol :
      le maintenir propre et aéré ! Ne binez pas trop profondément pour ne pas abimer les racines et les rhizomes
    • de la plante :
      Aprés la floraison, coupez les tiges florales à 10 cm du sol. Ne coupez les feuilles que si elles sont trés tachées (attendre fin septembre pour couper le feuillage)

    La division

    • Quand ? en été, tous les 3 à 4 ans
      C'est à dire, dès qu'ils fleurissent moins ou que les fleurs diminuent de taille
    • Comment ? en gardant les plus forts
      A l'aide d'un fort crochet arrachez la touffe et divisez-la en gros éclats, puis détachez les rhizomes à la serpette et gardez-les plus forts, c'est à dire ceux du pourtour
    •  Pourquoi ? Pour que vos iris se trouvent à nouveau suffisamment espacés et puissent se développer, mais aussi pour éviter que certaines variétés en étouffent d'autres

     

  • GROSEILLERS ET FRAMBOISIERS

    Dans tout jardin, il existe de véritables chancres, des coins dont on n'est pas fier, ceux qu'on ne montre pas, qu'on voudrait faire disparaître même s'ils sont souvent très utiles.

    Mon jardin n'échappe pas à la règle, il a un coin "pourri" qui recueille principalement les tontes de pelouse, tontes qui seront soit évacuées, soit stockées pour en faire un compost. Ce coin est malheureusement trop visible, il fallait absolument le masquer au maximum.

    Mon choix s'est porté sur de petits arbustes à fruits rouges ou jaunes selon les variétés. Trois groseillers et deux framboisiers ont reçu comme mission de se développer au plus vite pour créer un écran de verdure et ,pour joindre l'utile à l'agréable, de produire au plus vite des fruits pour les confitures et autres desserts.

    Le mois de novembre étant la période idéale pour la plantation de ces arbustes, aussitôt dit, aussitôt fait, il n'y a plus qu'à attendre le printempas.

    P1070282Pour le choix des variétés, j'ai surtout fait confiance au pépiniériste, après tout c'est son métier et jusqu'à présent ses conseils ont toujours été judicieux.

    Pour les groseillers (RIBES RUBRUM), deux variétés à fruits rouges et une variété à fruits blancs sont maintenant en place, pour les framboisiers (RIBUS IDAEUS) nous avons aussi sélectionné 2 couleurs, voici ce qu'on en dit sur le net :

    Groseillier à grappes 'Jonkheer van Tets'

    Longues grappes de fruits savoureux pour confitures, gelées pâtisseries... C’est la variété qui est à la base du plus grand nombre de plantations dans le monde. Des plus petites au jardin, au plus grandes dans des champs de rapport. C’est une groseille précoce, productive, vigoureuse et docile, aux belles grappes bien rouges mais qui peuvent “couler” si des gelées tardives surviennent lors de la floraison

     

    Groseillier à grappes blanches 'Versaillaise blanche'

    Le groseillier 'Versaillaise blanche' est une variété qui produit autour de la mi-juillet des fruits translucides à la saveur fruitée, acidulée.
    Cette variété autofertile est vigoureuse et excellente, elle nécessite un rajeunissement après la récolte.
     

    Groseiller à grappes 'Rosetta'

    Groseillier “ROSETTA” Pas très courante sur les catalogues la petite, avec son prénom de fausse méridionale qui aurait eu des ascendances siciliennes. Pas farouche pour autant elle sait mûrir de belles grappes de très jolis fruits rosés et ronds comme les billes du lait gouttant de la mamelle généreuse de la mamma des groseilles... Très belle, fait variété du temps passé...


    Framboisier 'Mailing Exploit'

    On la connaît moins que sa grande sœur plus célèbre, 'Mailing Promise' mais elle ne lui doit rien sur le plan des gènes qui font les gros et bons fruits, très rouges, acidulés.

     

    Framboisier 'Fall Gold'

    “FALLGOLD” Voici la preuve vivante que l’atavisme dont on suppose la gent animale est pure vue d’un “manque” d’esprit. Selon certains savants, habitués du rouge des fruits sains, les bêtes se méfieraient des autres couleurs, surtout du jaune. Eh bien je peux vous dire que c’est faux! Archi-faux! Mes amis les merles n’ont point le temps de s’inquiéter de toutes ces questions qu’un genre humain croit bon de se poser! Ils savent vite ce qui est bon ou mauvais au sens le plus direct du terme. Parce que dès qu’ils eurent goûté de ces fruits “péroxydés”, ils se sont d’urgence empressés d’y retourner, et de s’empiffrer! C’est pareil pour les enfants qui y vont sans arrière pensée et sans préjugés d’adultes...Elle est jaune... bien mûre elle vire au doré... Un vrai bijou...Et puis elle est si bonne...

     

     

  • UNE CURE DE JEUNESSE

     

    Encore un week-end propice au jardinage, sec, frais mais finalement agréable. Je n'étais pas très satisfait d'un de mes massifs, les coloris, la hauteur des plantes, les périodes de floraison, rien ne me semblait judicieux.

    Calé contre un mur exposé à l'ouest, le massif est soumis au vent et à la pluie, le vent butte contre le mur et repousse les plantations vers l'avant. Par exemple les physostegias étaient tout sauf droits, les centaurées étaient plutôt un fouillis de branches qu'autrechose, les rosiers anglais tombaient maladroitement sur le terrasse, etc..

    Aux grand maux les grands remèdes, mais pour tout dire, un déplacement professionnel m'avait entraîné, quel heureux hasard, vers la pépinière Frédéric GABRIEL chez qui je vais régulièrement m'approvisionner. Evidemment la visite ne fut pas vaine, la tentation trop grande, quelques achats et voilà de quoi rajeunir ou plutôt renouveller ce massif.

    AVANT :

    P1030849

     

     

    APRES :

    P1030853

     

    Bien sûr, cela ne ressemble encore à rien, mais j'espère l'été prochain, vous le remontrer plus touffu et plus fleuri.

    Parmi les nouvelles venues (il y a eu également quelques transferts, et quelques éclats) :

    Phlox Paniculata 'Miss Pepper'

    Phlox paniculata 'Pastel Pink'

    Dendrathema 'Duchess of edinburgh

    Senecio Polyodon

    Heucherella 'Alabama Sunrise'

    Lychnis 'Nana Peggy'

    Chrysanthemum 'Christine Haagmann'

    Geranium Dalmaticum, etc...