place publique

  • LE LAURIER-ROSE

     

    NERIUM OLEANDER. Le laurier-rose est un arbuste très largement répandu qui est originaire des rives Sud de la Méditerranée, il porte aussi  un autre nom, mais très peu utilisé, Oléandre.

    Laurier rose 1.jpg

    Cet arbuste a impérativement besoin d’un endroit très ensoleillé, chaud et d’un sol bien drainé.

    Partout où les températures peuvent atteindre le 0°C il sera nécessaire de le cultiver en pot, dans ce cas il pourra agrémenter agréablement une terrasse, car à -5°C inévitablement il gèle.

    Laurier rose 2.jpgPour les lauriers qui ne sont pas cultivés en pleine terre, en été il est nécessaire de pratiquer un arrosage abondant et de faire des apports d’engrais réguliers, ce sont les conditions sine qua none pour bénéficier d’une floraison abondante et pour éviter la chute des feuilles.


    Il atteint environ 2 mètres de hauteur et sa floraison, blanche, rose, rouge, jaune ou saumon persiste de mai à octobre.


    La multiplication du Laurier-rose n’est pas très difficile, il suffit de couper une tige non fleurie d’une vingtaine de centimètres, pas trop jeune mais dont le bois ne doit pas être trop dur non plus. De supprimer toutes les feuilles du bas, d’inciser légèrement le bas de la tige  et de la laisser tremper dans un bocal d’eau jusqu’à l’apparition de racines et ensuite de le planter dans du terreau de bouturage. La meilleure période pour cette opération est le mois d’août.


    Pour les lauriers roses cultivés en pleine terre, il est conseillé, au début du printemps de tailler les branches de l’année d’1/3, tandis que pour les lauriers roses en bac, il est conseillé après la floraison et avant de mettre à l’abri pour l’hiver de tailler les branches à moitié.


     Le laurier rose est certainement une des plantes les plus dangereuses car toutes ses parties sont extrêmement toxiques. Il y a donc intérêt à ne pas le confondre avec le laurier sauce (laurus nobilis) fréquemment utilisé en cuisine.

     Une anecdote raconte que certains soldats de Napoléon, lors de la campagne d’Espagne en 1808, en furent victimes en faisant rôtir des agneaux embrochés sur des branches de laurier rose. Sur 12 soldats, 8 en moururent et les 4 autres furent gravement intoxiqués.

    Laurier rose 5.jpgLaurier rose 6.jpg

    On considère que l’ingestion d’une seule feuille entraînant de violents troubles digestifs, neurologiques et cardiaques, peut être mortelle pour l’homme.

     Comme vous pouvez le voir ci contre, cette place piétonne a été largement garnie de lauriers roses, chacun bénéficiant d'un grand pot dont chaque motif est différent. Toute cette végétation donne à la place un aspect chaleureux et tandis que les multiples bancs publics invitent les passants à y faire une halte bien agréable.

     

     

    Laurier rose 3.jpg

     

    Laurier rose 4.jpg