pivoine

  • METAMORPHOSE.

    Les travaux au jardin sont nombreux et variés, certains sont agréables, d'autres sont pénibles mais quand on aime rien ne peut résister.

    A la sortie de l'hiver, tout bon jardinier aime se "replonger" les mains dans la terre, la sentir, la renifler, la travailler. Et puis, il faut bêcher, nettoyer, semer, bouturer, marcotter, ameublir, bassiner, composter, biner, diviser, béquiller, cultiver, rempoter, défricher, borner, éclaircir, butter, élaguer, etc.... croirait t-on qu'il y a autant de plaisirs au jardin.

    Mais au bout de tout cela, il y a la récompense, .... profiter d'un jardin fleuri, coloré, odorant, accueillant et agréable. Chaque jour avoir le plaisir d'en faire le tour, d'observer les changements qui dans cette période sont tellement nombreux.

    Personnellement, j'aime beaucoup observer la métamorphose d'une plante depuis le bouton floral jusqu'à la floraison. Voir une belle plante s'épanouir dans mon jardin, quel plaisir !

    P1100677.JPG

    P1100711.JPGLa métamorphose du "Bleuet des montagnes" ou Centaurée. 

    P1100699.JPG

     P1100799.JPGLa métamorphose de la Pivoine.

  • VIORNE, PIVOINE, CONSOUDE, ....

    P1080290Le VIBURNUM PLATICUM MARIESII ou VIORNE DE CHINE est maintenant bien fleuri, de forme assez compacte, il est bien intégré dans ce massif. Ses fleurs sont simples mais assez jolies et son feuillage bien structuré n'est pas en reste. A l'arrière un PARRIOTA PERSICA lui tient compagnie, l'un comme l'autre auront un attrait tout particulier en automne quand ils prendront de belles couleurs dorées. A sa droite une POTENTILLE TILFORD CREAM commence sa floraison "blanc-crême", sa taille assez compacte également rend l'ensemble homogène.

    P1080289Les floraisons se succèdent maintenant à un rythme accéléré, les sujets ne manquent pas. A l'autre bout du jardin, à l'avant de la haie libre, je commence à faire quelques plantations qui cachent le pied des arbustes et qui apportent des notes de couleurs.

    Ici une CONSOUDE DE RUSSIE (SYMPHYTUM UPLANDICUM) atteint une taille non négligeable, à ses côtés une PIVOINE ,que j'ai déplacé l'an passé, s'épanouit mieux qu'à son ancien emplacement, pourtant il semble qu'elle n'aime pas beaucoup les transferts. A droite une touffe de COREOPSIS VERTICILLATA avec sa belle forme toute rond complète le tableau, elle fleurira plus tard dans la saison.

    P1080291     366 gestes pour la biodiversité.

    JE SEME DES ENGRAIS VERTS.

    Avoine, féverole, lin, lupin, luzerne, moutarde, phacélie, seigle, trèfle, vesce ...: les engrais verts sont des plantes cultivées en vue d'être fauchées et enfouies sur place, entre 3 et 5 cm de profondeur. En se décomposant, elles enrichissent le sol en azote de façon naturelle.

    De plus, selon l'espèce, elles produisent rapidement une végétation dense qui étouffe les mauvaises herbes et protège le sol des riguers du climat, elles ameublissent la terre avec leurs racines, elles attirent les insectes pollinisateurs et elles peuvent servir de fourrage.

    Ne semez pas un engrais vert de la même famille que la culture à venir, vous éviterez ainsi les maladies ou parasites liés à cette famille. Et arrosez tant que les plantes n'ont pas atteint 10 cm.