petite-tortue

  • PREMIERS RESULTATS DU RECENSEMENT DES PAPILLONS.

    Natagora vient de publier les premiers résultats du recensement des papillons au départ de 1676 jardins. Le nombre de papillons observés se monte à 30678 soit une moyenne de plus ou moins 18 papillons par jardin.

    Cette opération ne donne évidemment qu'une photographie de la situation à un moment donné, c'est ainsi que chez moi les "Petite-tortue" et les "Belle-dame" n'étaient pas présents ce jour là mais bien quelques jours plus tard. Ces statistiques sont complétées par des recenseurs réguliers qui publient leurs observations tout au long de l'année.

    P1080950.JPGLes Echinacées ont toujours la cote comme le prouve ce trio de "Petite-tortue".

    TOP 10 des espèces les plus observées

    Nom de l'espèce Fréquence d'observation Nombre total

    Piérides 90.1 % 8183
    Paon du jour 52.4 % 2264
    Vulcain 51.8 % 1945
    Gamma 44.3 % 3526
    Petite Tortue 40.2 % 1548
    Amaryllis 37.6 % 3316
    Myrtil 30.6 % 1737
    Robert-le-diable 29.1 % 753
    Azuré des parcs 23.4 % 759
    Azuré commun 22.8 % 847

    Les ligulaires commencent à fleurir, elles ont traversé tant bien que mal la longue période de sècheresse, les feuilles ont souffert et n'ont pas une très belle coloration. Qu'importe, ce "Paon du jour" y a trouvé son plaisir.P1090010.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    P1090003.JPGUne autre plante bien fréquentée, c'est Salicaire, résultat d'un éclat prélevé ce début de printemps. L'emplacement semble lui convenir, elle est plus belle que la plante mère.

    366 Gestes pour la biodiversité.

    JE NE MANGE PAS DE CUISSES DE GRENOUILLES.

    Le commerce des cuisses de grenouilles pose des problèmes écologiques graves dans les pays exportateurs. La plupart sont prélevées dans les rizières en Asie.

    Or le rôle joué par les grenouilles des rizières pour limiter la prolifération d'insectes véhiculant des maladies dangereuses pour l'homme est primordial ! Leur disparition progressive est dès lors compensée par l'usage de pesticides chimiques toxiques - interdits en Europe - qui mettent en danger ces écosystèmes particuliers et contaminent les populations locales.

    En outre, les techniques employées pour capturer et préparer les grenouilles (entassées dans des sacs, coupées et éviscérées vivantes) sont particulièrement barbares ...

    Comment aimez-vous les grenouilles ? (Clic)