houx

  • TOUJOURS VERTS

    HEDERA HELIX – Pour le moment cet envahisseur, je veux parler du LIERRE, est bien visible car contrairement à pas mal de plantes, il reste vert toute l’année. Il grimpe, il couvre, il rampe, tout lui est bon pour assouvir ses besoins d’expansion, ses tiges ligneuses pouvant facilement atteindre une trentaine de mètres.Lierre 3.jpg

    Ses feuilles se présentent sous différentes formes selon leur fonction, sur les tiges qui ne fleurissent pas, elles sont divisées en 3 ou 5 lobes tandis que sur les tiges fleuries, elles sont de forme ovale.

    Le lierre est parfois appelé « Bourreau des arbres »,  surnom non mérité puisque contrairement à ce qu’on croit habituellement, ce n’est pas une plante parasite, il utilise simplement l’arbre comme support, il n’affecte pas sa croissance et peut même le protéger des intempéries et des rongeurs.

    La floraison apparaît en septembre – octobre et la fructification fin de l’hiver –début du printemps. Ses petites baies sont toxiques pour l’homme mais pas pour les oiseaux qui en profitent à une période difficile.

    L’origine de son nom vient du latin haedere (s’attacher) et Helix (spirale), sa longévité est particulièrement importante puisqu’il peut vivre plusieurs siècles.

    Lierre 2.jpg

    De tout temps, on a attribué au lierre des vertus médicinales qui restent à prouver. Ainsi, les Grecs anciens buvaient du vin dans lequel avaient macéré des feuilles de lierre, préparation qui devait les protéger contre les empoisonnements. D’autre part dans la mythologie romaine,  Bacchus, le Dieu du vin, était représenté avec une couronne de lierre qui, croyait-on, protégeait le buveur contre les inconvénients de l'ébriété...

    Vegetation de ville8.jpg

    Les herboristes et les guérisseurs de l'Europe ancienne attribuaient à la plante des propriétés purgatives, vermifuges, fébrifuges et sudorifiques. Les usages médicinaux qu'ils en faisaient étaient beaucoup plus nombreux que les usages actuels où seuls ont été retenues ses propriétés pour soigner l’inflammation des bronches et des voies respiratoires.

     

    ILEX AQUIFOLIUM – Voilà une autre plante ou plutôt un petit arbuste, parfois un arbre à feuillage persistant, le HOUX. Lui aussi présente une longévité qui peut aller jusqu’à plus de 300 ans. Ses feuilles persistent en général 3 ans, normalement épineuses, elles sont lisses  sur les individus âgés.Lierre 5.jpg

    C’est une espèce qui présente la particularité de posséder des pieds mâles et des pieds femelles, ceux-ci ne fleuriront que si un pied mâle est à proximité. Les petits fruits rouges apparaissent en fin d’été, uniquement sur les individus femelles, ils persisteront tout l’hiver et sont toxiques.

    C’est une plante qui supporte bien les situations ombragées et semi ombragées, relativement rustique, elle se prête bien aussi à l’art topiaire.

    Depuis toujours, le houx est un symbole des fêtes de fin d’année exprimant à l’origine la persistance hivernale de la vie végétale.

    Pour les chrétiens, le houx est associé à la naissance de l'Enfant Jésus. Le roi Hérode cherchant à massacrer tous les nouveau-nés juifs pour éliminer celui que l'on annonçait comme le roi des juifs. Marie, Joseph et leur enfant s'enfuirent vers l'Égypte et à l'approche d'une troupe de soldats, ils se cachèrent dans un buisson de houx, qui, dans un élan miraculeux, étendit ses branches pour dissimuler la Sainte Famille derrière son épais feuillage épineux. Sauvés, Marie bénit le buisson de houx et souhaita qu'il restât toujours vert en souvenir de sa protection et comme symbole d'immortalité.

    Et pour la petite histoire, dans la saga Harry Potter, la baguette magique de Harry est en bois de houx.

    Vegetation de ville7.jpg

  • HOUX

    P1000383

    HEX AQUIFOLIUM - Ce petit houx a poussé spontanément dans un coin du jardin , certainement un cadeau des oiseaux (les merles et les grives sont friands de leurs baies rouges).

    Toujours vert, il est très recherché en période de noël surtout pour servir de décoration avec son compère le gui.

    Dans le langage des fleurs, le houx est le symbole de l'insensibilité.

    Pour les chrétiens, le houx est spécifiquement associé à la naissance de l'Enfant Jésus. Le roi Hérode cherchant à massacrer tous les nouveau-nés juifs pour éliminer celui que l'on annonçait comme le roi des juifs, Marie, Joseph et leur enfant s'enfuirent vers l' Egypte.

    À l'approche d'une troupe de soldats, ils se cachèrent dans un buisson de houx, qui, dans un élan miraculeux, étendit ses branches pour dissimuler la Sainte famille derrière son épais feuillage épineux.

    Sauvés, Marie bénit le buisson de houx et souhaita qu'il restât toujours vert en souvenir de sa protection et comme symbole de l'immortalité.

    Petit conseil : n'essayez pas, ça ne marche pas ! 

    P1000382