framboisiers

  • LES TRAVAUX AU POTAGER .... FRAMBOISIERS

    Le soleil devient de plus en plus généreux et jour après jour, la température augmente sensiblement, elle atteint aujourd’hui 27°C. C’est sous ce beau soleil que nous avons planté le long de la clôture mitoyenne 120 framboisiers.

    framboisier 2.jpg

    Et pour parler chiffres, ajoutons que nous avons utilisé 180 litres d’eau pour l’arrosage et 120 litres de compost. Un résultat pas très spectaculaire mais dans quelques semaines nous espérons avoir un écran vert et surtout cueillir de bonnes framboises pour faire des tartes, des gâteaux et des confitures voire pour en surgeler puisque c’est un fruit qui le supporte très bien.

    framboisier 1.jpg

    Le framboisier ou Rubus idaeus (Rouge d’Ida) ou ronce du Mont d’Ida, tient son nom d’une légende selon laquelle le fruit tirerait sa couleur rouge du sang d’Ida, fille du roi de Crète et nourrice de Zeus qui en voulant calmer les pleurs de l’enfant lui aurait cueilli des framboises jusqu’alors de couleur blanche, se serait griffée le sein qui en saignant aurait coloré les fruits.

    Donc, rendez-vous dans quelques semaines pour savoir si nous aurons des framboises teintées du sang de Ida ou pas !

     

  • LES TRAVAUX AU POTAGER...... "BECHAGE"

     

    Nous voilà au bout de la taille des arbres et arbustes, une opération nécessaire pour plusieurs raisons, tout d’abord pour le côté esthétique et ensuite en fonction des espèces, assurer une bonne fructification pour les fruitiers ou une bonne floraison pour les décoratifs.

    Jardin taille des arbres.jpg

     

    Nous avons pratiqué une taille assez sévère, les arbres avaient plutôt été négligés depuis pas mal d’années. Aux grands maux les grands remèdes, nous avons appliqué deux grands principes, éliminer les bois morts, inesthétiques et dont la direction n’est pas idéale, et éclaircir le houppier afin que les rayons du soleil parviennent jusqu’au centre.

    Ce travail terminé, il reste à éliminer le tas de déchets, ici pas de déchèteries, nous pratiquerons donc comme tout le monde dans la région : un moyen pas très écologique mais très efficace puisqu’en quelques minutes il ne reste plus que quelques cendres fumantes.

    Jardin élimination déchets.jpg

     

    Jardin élimination déchets 2.jpg

    Le terrain est maintenant près pour le bêchage mais comme je le laissais entendre il me fallait trouver de l’aide, et cette aide s’appelle Sultane. Une solution qui date sans doute d’un autre âge mais finalement il n’y a que le résultat qui compte.

    Jardin labourage 1.jpg

     

    Dans mon adolescence, quand j’allais en vacances d’été chez ma tante qui habitait en milieu rural, son voisin d’en face, un petit agriculteur labourait toujours ses champs avec deux chevaux et une charrue. C’était vers la fin des années 50, il fut sans doute l’un des derniers à ne pas vouloir de tracteur, il n’en a d’ailleurs jamais eu plus par avarice que pour toute autre raison. Ses 2 chevaux étaient énormes, c’étaient des « Brabançons », une race de chevaux de trait originaire de Belgique.

    Jardin labourage 2.jpg

     

    Sultane est moins spectaculaire et la charrue plus que primitive mais au bout de 2 heures notre potager a maintenant un tout autre aspect. J’ai vraiment eu l’impression de retourner dans le passé, un retour de plus de 50 années. Un seul problème, Sultane ne comprenait pas mon accent belge, il a donc fallu que son propriétaire s’occupe de la conduire.

    Jardin labourage 3.jpg

     

    Jardin labourage 4.jpg

    Son travail terminé, le nôtre pouvait reprendre, c’est ainsi que nous avons préparé la bande de terrain destinée aux framboisiers et aux fraisiers, et au total c’est 84m² de terrain que nous avons travaillé, élimination des mauvaises herbes et ratissage.

     

    Jardin sentier des fraisiers.jpg


  • GROSEILLERS ET FRAMBOISIERS

    Dans tout jardin, il existe de véritables chancres, des coins dont on n'est pas fier, ceux qu'on ne montre pas, qu'on voudrait faire disparaître même s'ils sont souvent très utiles.

    Mon jardin n'échappe pas à la règle, il a un coin "pourri" qui recueille principalement les tontes de pelouse, tontes qui seront soit évacuées, soit stockées pour en faire un compost. Ce coin est malheureusement trop visible, il fallait absolument le masquer au maximum.

    Mon choix s'est porté sur de petits arbustes à fruits rouges ou jaunes selon les variétés. Trois groseillers et deux framboisiers ont reçu comme mission de se développer au plus vite pour créer un écran de verdure et ,pour joindre l'utile à l'agréable, de produire au plus vite des fruits pour les confitures et autres desserts.

    Le mois de novembre étant la période idéale pour la plantation de ces arbustes, aussitôt dit, aussitôt fait, il n'y a plus qu'à attendre le printempas.

    P1070282Pour le choix des variétés, j'ai surtout fait confiance au pépiniériste, après tout c'est son métier et jusqu'à présent ses conseils ont toujours été judicieux.

    Pour les groseillers (RIBES RUBRUM), deux variétés à fruits rouges et une variété à fruits blancs sont maintenant en place, pour les framboisiers (RIBUS IDAEUS) nous avons aussi sélectionné 2 couleurs, voici ce qu'on en dit sur le net :

    Groseillier à grappes 'Jonkheer van Tets'

    Longues grappes de fruits savoureux pour confitures, gelées pâtisseries... C’est la variété qui est à la base du plus grand nombre de plantations dans le monde. Des plus petites au jardin, au plus grandes dans des champs de rapport. C’est une groseille précoce, productive, vigoureuse et docile, aux belles grappes bien rouges mais qui peuvent “couler” si des gelées tardives surviennent lors de la floraison

     

    Groseillier à grappes blanches 'Versaillaise blanche'

    Le groseillier 'Versaillaise blanche' est une variété qui produit autour de la mi-juillet des fruits translucides à la saveur fruitée, acidulée.
    Cette variété autofertile est vigoureuse et excellente, elle nécessite un rajeunissement après la récolte.
     

    Groseiller à grappes 'Rosetta'

    Groseillier “ROSETTA” Pas très courante sur les catalogues la petite, avec son prénom de fausse méridionale qui aurait eu des ascendances siciliennes. Pas farouche pour autant elle sait mûrir de belles grappes de très jolis fruits rosés et ronds comme les billes du lait gouttant de la mamelle généreuse de la mamma des groseilles... Très belle, fait variété du temps passé...


    Framboisier 'Mailing Exploit'

    On la connaît moins que sa grande sœur plus célèbre, 'Mailing Promise' mais elle ne lui doit rien sur le plan des gènes qui font les gros et bons fruits, très rouges, acidulés.

     

    Framboisier 'Fall Gold'

    “FALLGOLD” Voici la preuve vivante que l’atavisme dont on suppose la gent animale est pure vue d’un “manque” d’esprit. Selon certains savants, habitués du rouge des fruits sains, les bêtes se méfieraient des autres couleurs, surtout du jaune. Eh bien je peux vous dire que c’est faux! Archi-faux! Mes amis les merles n’ont point le temps de s’inquiéter de toutes ces questions qu’un genre humain croit bon de se poser! Ils savent vite ce qui est bon ou mauvais au sens le plus direct du terme. Parce que dès qu’ils eurent goûté de ces fruits “péroxydés”, ils se sont d’urgence empressés d’y retourner, et de s’empiffrer! C’est pareil pour les enfants qui y vont sans arrière pensée et sans préjugés d’adultes...Elle est jaune... bien mûre elle vire au doré... Un vrai bijou...Et puis elle est si bonne...