22/04/2013

LES TRAVAUX AU POTAGER .... FRAISIERS

 Après les premiers préparatifs concernant le terrain, il est temps maintenant de commencer à ensemencer, à planter et à repiquer. Le labourage à la charrue nous a évidemment bien aidé, un petit passage au motoculteur rend le terrain beaucoup plus facile à travailler, il faut dire que la terre est très loin d’être de l’argile, sablonneuse, légère, elle se travaille facilement mais elle se dessèche aussi très rapidement.

Fraisier 1.jpg

Pas question pour nous d’établir des plans pour élaborer un potager rectiligne et géométrique, c’est un peu suivant l’inspiration du moment que nous allons disposer les semences et plantes.

Aujourd’hui, priorité est donnée aux fraisiers et afin que le travail d’entretien soit réduit au minimum, nous disposerons sur le sol une bâche de  plantation en polypropylène.

Mais avant tout quelques coups de râteau sont nécessaires  pour aplanir la terre, récolter les mauvaises herbes et les quelques pierres présentes.

Cette bâche d’une dimension de 10m X 1m est fixée sur son pourtour par un peu de terre, son intérêt est multiple : empêcher la pousse des mauvaises herbes, réduire l’évaporation de l’eau et par conséquent conserver une température du sol plus fraîche. Sa perméabilité quant à elle permettra l’action bénéfique de la pluie ou ... des arrosages.

En conclusion des économies de fatigue et d’eau !!

Fraisier 4.jpg

 

 Cette première plate-bande prête à l’emploi, nous y plaçons une première volée de fraisiers récupérés dans cette « pépinière » un peu sauvage. Afin d’assurer une récolte suffisante cette année, nous la complèterons sans doute  par quelques plants achetés en pépinière. En attendant la suite, c’est pour le moment 92 fraisiers que nous avons repiqués.

Et comme il nous reste un peu de temps et de courage, le reste de la plate-bande est complété par une ligne d’oignons, voilà donc forcément une première ligne de 10 m d’oignons provenant de Hollande.

Fraisier 2.jpg

 

Et comme le soleil est généreux, nous terminons la journée par un arrosage de nos plantations du jour et de nos 120 framboisiers dont certains montrent déjà quelques feuilles. Pendant ce temps là, nos semis en caissettes progressent vraiment bien et plus question de les laisser à l’intérieur.

Desktop15.jpg

21:30 Écrit par MSVDH dans JARDIN | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : potager, fraisiers, oignons, semis |  Facebook | |

17/04/2013

LES TRAVAUX AU POTAGER ..... GRAINES ET SEMIS

 

Ce grand potager c’est bien, et si j’en crois vos commentaires c’est un beau projet, ce dont je vous remercie,  pour rappel nous voulons produire nos légumes pour toute une année, il faut donc penser à semer et repiquer en conséquence.

Semis 1.jpg

Parallèlement à nos travaux au potager proprement dit, nous préparons les semis en intérieur et achetons toutes les graines qui seront mises en place directement.

C’est par dizaines que nous avons acheté des paquets de graines dont la liste est assez impressionnante. Nous avons tenu compte des périodes de maturation des différentes variétés, des choux de début de saison, de mi-saison, des tardifs, des blancs, des frisés, des rouges, des raves etc... idem pour les pommes de terre, des hâtives, des tardives ou encore les oignons et les tomates.

Semis 3.jpg

Semis 2.jpg

 

Pour les petits pois, nous avons trouvé un mélange pour que la maturation s’étale sur plusieurs semaines.

Pour agrémenter le jardin et lui donner un bel aspect, ce sont des graines de fleurs qui sont venues compléter nos « munitions ».

En intérieur, et à notre surprise, les graines germent très rapidement et compte tenu du temps, elles sont placées petit à petit en extérieur.

Pour compléter notre stock de fraisier, nous avons acquis quelques plants supplémentaires de longue maturation et puis ses fleurs rouges étaient tellement belles, comment résister à la tentation.

 

Semis fraisier.jpg

Semis fraisier fleur.jpg

 

22:22 Écrit par MSVDH dans JARDIN | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : potager, semis, graines, fraisiers |  Facebook | |

16/04/2013

LES TRAVAUX AU POTAGER...... "BECHAGE"

 

Nous voilà au bout de la taille des arbres et arbustes, une opération nécessaire pour plusieurs raisons, tout d’abord pour le côté esthétique et ensuite en fonction des espèces, assurer une bonne fructification pour les fruitiers ou une bonne floraison pour les décoratifs.

Jardin taille des arbres.jpg

 

Nous avons pratiqué une taille assez sévère, les arbres avaient plutôt été négligés depuis pas mal d’années. Aux grands maux les grands remèdes, nous avons appliqué deux grands principes, éliminer les bois morts, inesthétiques et dont la direction n’est pas idéale, et éclaircir le houppier afin que les rayons du soleil parviennent jusqu’au centre.

Ce travail terminé, il reste à éliminer le tas de déchets, ici pas de déchèteries, nous pratiquerons donc comme tout le monde dans la région : un moyen pas très écologique mais très efficace puisqu’en quelques minutes il ne reste plus que quelques cendres fumantes.

Jardin élimination déchets.jpg

 

Jardin élimination déchets 2.jpg

Le terrain est maintenant près pour le bêchage mais comme je le laissais entendre il me fallait trouver de l’aide, et cette aide s’appelle Sultane. Une solution qui date sans doute d’un autre âge mais finalement il n’y a que le résultat qui compte.

Jardin labourage 1.jpg

 

Dans mon adolescence, quand j’allais en vacances d’été chez ma tante qui habitait en milieu rural, son voisin d’en face, un petit agriculteur labourait toujours ses champs avec deux chevaux et une charrue. C’était vers la fin des années 50, il fut sans doute l’un des derniers à ne pas vouloir de tracteur, il n’en a d’ailleurs jamais eu plus par avarice que pour toute autre raison. Ses 2 chevaux étaient énormes, c’étaient des « Brabançons », une race de chevaux de trait originaire de Belgique.

Jardin labourage 2.jpg

 

Sultane est moins spectaculaire et la charrue plus que primitive mais au bout de 2 heures notre potager a maintenant un tout autre aspect. J’ai vraiment eu l’impression de retourner dans le passé, un retour de plus de 50 années. Un seul problème, Sultane ne comprenait pas mon accent belge, il a donc fallu que son propriétaire s’occupe de la conduire.

Jardin labourage 3.jpg

 

Jardin labourage 4.jpg

Son travail terminé, le nôtre pouvait reprendre, c’est ainsi que nous avons préparé la bande de terrain destinée aux framboisiers et aux fraisiers, et au total c’est 84m² de terrain que nous avons travaillé, élimination des mauvaises herbes et ratissage.

 

Jardin sentier des fraisiers.jpg