courgettes

  • RECOLTE, CONSOMMATION ET CONSERVATION

     Après tout le travail de préparation du terrain, des semis, du repiquage, du nettoyage, vient la récompense c’est à dire la récolte. Maintenant tous les jours le potager nous donne ce plaisir, et par conséquent en même temps vient le temps de la consommation et des conserves.

    Les courges, courgettes et pâtissons, avec leur côté spectaculaire, sont vraiment prolifiques, impossible évidemment de consommer toute cette production et comme ils se conservent très longtemps, nous les entreposons pour le moment dans une cave prévue à cet effet.

    J1.jpg

    Quelques jours plus tard, nous avons une nouvelle récolte de même importance et ce n'est pas fini.

     

    J4.jpgTous les jours, nous pouvons passer en revue les cornichons, et tous les jours se sont plusieurs poignées de récoltes. Là, nous en avons traité une grosse partie pour en faire des conserves en y mêlant des carottes, des oignons, des poivrons, des tomates et du chou. Voilà qui constituera un excellent accompagnement pour quelques repas.

    Jardin Ujkenez10.jpg

    En évoquant les choux, ceux-ci poussent à grande vitesse, la terre leur convient sans doute parfaitement, nous pouvons commencer à consommer les choux raves qui entreront dans la recette de bouillons. Les choux fleurs commencent aussi à prendre une belle forme, de même que les brocolis.

    J7.jpg

    D’un point de vue diététique, le chou est l’un des légumes les moins énergétiques (22kcal/100gr) et comme il peut se cuire à la vapeur, à l’eau ou dans une soupe, il ne nécessite aucune matière grasse. 200 gr de chou nous couvrent à 50% de nos besoins quotidiens en vitamine C (autant que 2 verres de jus d’oranges), à 100% de nos besoins en provitamine A et il fournit également une quantité importante de vitamine E. Il présente une forte concentration en minéraux : du calcium, du magnésium, du phosphore, du potassium, du sodium... et en plus faible quantité des oligo-éléments - zinc, cuivre, iode, fer, soufre, il est donc conseillé de le consommer comme reminéralisant, tonifiant et dépuratif.

    Des études ont prouvé son efficacité anticancéreuse, le consommer 2 fois par jour réduirait significativement les risques de cancer, notamment du poumon.

    Enfin, il est très riche en fibres (3,4 g/100 g) qui agissent activement sur les transits les plus paresseux. En conclusion, le chou est l'allié de la forme et de la ligne, ou, autrement dit le compagnon idéal d'une alimentation saine et équilibrée.

    Jardin Ujkenez11.jpg

    Nos plantes de tomates plient littéralement sous le poids des fruits qui commencent à rougir, là aussi la consommation et la conservation sont pour bientôt. Nous consommons maintenant les paprikas (poivrons) doux tandis que nos maïs, c'est sûr nous donneront des épis de belle taille. Les jardiniers vont maintenant prendre 15 jours de congés, mais le potager sera bien gardé et au retour l'arrachage des pommes de terre pourra commencer, de même que la récolte des premières tomates et carottes.

    J2.jpg

     

  • ET VOICI LES ZUCCHINIS

     De toutes les tailles, de toutes les formes, les courgettes  apparaissent maintenant au potager. La première récolte concerne les « courgettes de Nice », des courgettes rondes qui prolifèrent, les plus petites seront préparées farcies et la plus grosse nous l’avons consommée directement en quartiers panés (comme des Wiener schnitzel) cuits à la poêle.

    Courgette 3.jpg

    Une bonne récolte pour seulement deux plantes et quantités de fleurs laissent augurer d’une suite tout aussi fructueuse, en attendant les autres espèces et les pâtissons. Pendant ce temps là, nos concombres produisent tant et plus, tout doucement nous allons en préparer des conserves. Le jardin est maintenant complètement débarrassé de ses mauvaises herbes ( je ne sais combien de brouettes !) et nous allons pouvoir passer à la deuxième phase des semis et plantations.

    Courgette 2.jpg

     Contrairement à ce qu’on pourrait penser, la courgette ou Zucchini, suivant les pays, ne provient pas d’Italie où elle est largement utilisée dans la cuisine, mais bien d’Amérique Centrale. Et ça ne date pas d’hier puisqu’au paléolithique soit 10.000 ans avant notre ère, les courges sauvages, à cette époque elle est plutôt composée de pépins, sont consommées par les nomades entre le Mexique et le Guatemala.

    Ce n’est qu’au XVIème siècle qu’elle est introduite en Europe et que de nombreux cultivars apparaissent. Rendons quand même aux italiens la paternité de la courgette telle que nous la connaissons aujourd’hui puisqu’ils ont eu l’idée d’en consommer une certaine variété, brillante et aqueuse, avant complète maturité.

    Courgette 1.jpg

     La courgette contient près de 95% d’eau, elle est riche en minéraux et oligo-éléments. Sa principale richesse est sa teneur en Potassium (230mg pour 100g), elle a donc des effets bénéfiques sur l’hypertension, tout bénéfice pour la santé cardio-vasculaire. Avec sa très faible teneur en Sodium, elle est très intéressante pour les régimes « sans sel », elle contient aussi du calcium, du magnésium et du phosphore.

    N’oublions pas non plus sa faible valeur calorique (15kcal pour 100g) qui en fait un aliment idéal pour les personnes qui veulent perdre du poids. D’autre part, toutes les vitamines sont pratiquement présentes mais en assez faible quantité.

     

  • UN PEU DE BINAGE

     

    Tout jardinier quelque peu informé connaît l’adage : « un binage vaut mieux que 2 arrosages ».

    Notre travail du jour, une grande partie du potager ayant déjà été binée, ce sera le binage de notre champ de maïs. Plantons d’abord le décor, il faut de bons outils, nos binettes sont bien acérées le travail s’en trouvera facilité, le soleil est de plomb (33°c) mais c’est le moment idéal, la terre est bien sèche et surtout nous avons un moral d’acier. Voici comment se présente le terrain.

    Potager 82.jpg

    Ne jamais se tuer au travail est un principe que nous appliquons largement, prendre des périodes de repos entre chaque ligne terminée, bien boire et prendre aussi le temps de manger. A midi, c’est un repas paysan qui nous attend, un repas comme mon père adorait : du bon lard à l’ancienne, quelques radis du jardin et du pain de campagne, le tout accompagné avec modération d’un petit vin blanc local.

    Potager 83.jpg

     

    Le binage est un travail qui a toute son importance, il permet de casser la croûte superficielle durcie par la pluie et ainsi d’aérer le sol, il stoppe la remontée de l’eau profonde et limite son évaporation. Ainsi en cassant la surface durcie, l’infiltration de l’eau de pluie ou des arrosages sera bien améliorée. De même pour la pénétration de l’oxygène de l’air jusqu’aux racines profondes qui en ont besoin pour fonctionner correctement. Et bien sûr, il nettoie le sol des mauvaises herbes indésirables.

    Potager 81.jpg

     

    Ne comptons pas les heures, un autre adage dit : « quand on aime on ne compte pas ! », ce que nous retenons et « savourons », c’est le résultat final, un champ qui n’est pas encore impeccable, quelques retouches à faire aux pieds des plantes avec des outils plus adaptés, mais un champ qui a un bien meilleur aspect.

    Au potager, les floraisons se succèdent, cornichons, tomates, fraisiers, poivrons et pommes de terre donnent quelques notes de couleurs dans un décor bien vert.

    Jardin Ujkenez4.jpg

     

    Idem pour les petits pois, les haricots et les radis. En binant et nettoyant le potager, nous constatons aussi avec plaisir que de nombreuses coccinelles y ont trouvé un terrain de prédilection. Pour nous qui travaillons sans pesticides, ce sont des aides précieuses car ces petites bêtes se nourrissent de pucerons, elles en avalent jusqu’à 80 par jour.

    Jardin Ujkenez5.jpg

     

    Et aux floraisons succèdent les fruits, nos choux raves se présentent vraiment bien  et en général tous les choux que nous avons repiqués (environ 200 de toutes espèces) sont bien vigoureux. La récolte des premiers petits pois, nous en avons semé à différentes périodes pour étaler la production, aura bientôt lieu, tandis que courgettes et pâtissons grandissent à vue d’oeil.  

    Jardin Ujkenez6.jpg