coléoptère

  • UN PREMIER ENNEMI DU POTAGER

     

    Après neuf jours, les premières petites feuilles des plants de pommes de terre commencent à montrer le bout du nez, voilà plutôt une bonne nouvelle mais à y regarder de plus près un ennemi redoutable a lui aussi fait son apparition : le doryphore (leptinotarsa decemlineata).

    Ce cousin du hanneton est bien moins sympathique, il peut ruiner une culture très rapidement si on ne s’attaque pas au problème directement.

    Potager 25.jpg

     Dans un premier temps, c’est à la main que nous les cherchons et les enlevons, la surface cultivée n’est pas trop grande pour la passer au peigne fin. En fait les individus adultes ont passé l’hiver dans le sol, hiver trop doux cette année, les survivants sortent de leur hibernation dès que le sol s’est suffisamment réchauffé pour atteindre 10°C. Quelques jours d’alimentation et de chaleur, le temps de régénérer leurs muscles de vol, ils retrouvent leurs facultés d’accouplement. Les petits oeufs sont déposés par paquets de 36 en moyenne sur la face intérieure des feuilles, après 10 à 15 jours les larves naissent, et très voraces s’attaquent aux jeunes feuilles des pommes de terre, et détruisent la plante.

    Potager 26.jpg

     

     Ce coléoptère originaire du Mexique, a été découvert dans l’état du Colorado (il y porte le nom de Colorado potato beetle) aux Etats Unis à la fin du XIXème siècle, et il a été introduit en Europe à la fin de la Première Guerre mondiale. Et pour la petite histoire, au Québec il est appelé la « bibitte à patate ». A nous d’être vigilants et de trouver le moyen d’éradiquer notre premier ennemi, on ne va quand même pas se laisser vaincre par cette petite bête !