chou

  • PREMIERS RESULTATS

    Tout d'abord, j'en avais parlé dans une précédente note, la parcelle de terrain réservée au maïs a été ensemencée par des moyens mécaniques, tracteur et ensemenceuse. Malheureusement je n'étais pas présent et par conséquent pas de photo pour illustrer ce travail, sauf le résultat final qui ne montre pas grand chose. Dans quelques temps les premières pousses apparaîtront à condition qu'un peu de pluie vienne aider le processus.

    Potager 42.jpg

    Les travaux de semis et de plantations continuent sur la partie gauche de la parcelle, après les 144 plants de pommes de terre évoqués précédemment, nous y avons mis des oignons lilas et quelques plants de tomates qui viennent compléter ceux déjà en place. Nous essayons que les périodes de maturation s'étalent sur plusieurs mois.

    Potager 40.jpg

    Et puisque le climat le permet, nous y ajoutons 5 plants de melon qui ont déjà une belle taille. Nous rêvons déjà d'un bon petit plat de jambon de Parme, de melon et de Porto. Et plus loin dans la parcelle, c'est une belle collection de choux que nous repiquons : choux fleur, choux frisés, choux plats, etc...

    Potager 41.jpg

    Et comme pour nous encourager de tout ce travail accompli, les premiers résultats apparaissent, timidement certes mais ce n'est que le début, ils en appellent beaucoup d'autres. Quelques fraises et quelques radis montrent leur couleur rouge dans ce tapis de vert.

    potager,semis,plantations,oignons,tomates,chou,melon

  • UN PETIT BOUT D'CHOU

    Ce n’est sans doute pas le plus noble des légumes, même s’il trônait aux banquets de Louis XIV, il était surtout très populaire auprès des populations paysannes. L’histoire du chou remonte très loin, c’est en effet il y a plus de 4000 ans que sa culture  a vu le jour. A l’origine le chou est une plante sauvage de la famille des crucifères, et contrairement à beaucoup d’espèces qui proviennent de guerres ou de relations commerciales avec l’Orient, il est originaire de l'ouest de l'Europe, où il pousse encore spontanément au bord de l'océan.

    Choux 1.jpg

    Répandu des rivages de la Méditerranée à ceux de la mer du Nord, ce légume fait bien partie de l’histoire de l’Occident.

    Et les références dans notre histoire sont multiples, notamment dans l’Antiquité grecque où on prétend qu’on le servait en soupe aux jeunes mariés le matin de leur nuit de noces : voilà d'où vient la légende des enfants qui naissent dans les choux.  Comme il avait la réputation de chasser les humeurs maussades, les grecs avaient coutume de le déguster avant leurs banquets orgiaques. Les Grecs comme  les Romains pensaient que les choux protégeaient de l'ivresse, ils en croquaient une feuille crue avant chaque banquet. Cette tradition se perpétue encore aujourd'hui dans de nombreux pays de l'Est pour limiter les conséquences d'une absorption abusive de vodka.

    Choux 3.jpg

     

    On prétend aussi que durant la guerre de Cent Ans, les batailles se gagnaient ou se perdaient selon que le ravitaillement en choux était parvenu ou non aux soldats? On lui reconnaissait aussi la vertu de protéger du scorbut, il faisait donc partie des victuailles des marins qui se rendaient aux Amériques.

    Lors de la construction de la Grand Muraille de Chine au IIIè siècle avant J.C., les ouvriers se nourrissaient de choux qu’ils conservaient dans des tonneaux de bois, le chou devenu aigre donne naissance à notre choucroute.

    Choux 2.jpg

     

     Du point de vue diététique, le chou est l’un des légumes les moins énergétiques (22kcal/100gr) et comme il peut se cuire à la vapeur, à l’eau ou dans une soupe, il ne nécessite aucune matière grasse. 200 gr de chou nous couvrent à 50% de nos besoins quotidiens en vitamine C (autant que 2 verres de jus d’oranges), à 100% de nos besoins en provitamine A et il fournit également une quantité importante de vitamine E. Il présente une forte concentration en minéraux : du calcium, du magnésium, du phosphore, du potassium, du sodium... et en plus faible quantité des oligo-éléments - zinc, cuivre, iode, fer, soufre, il est donc conseillé de le consommer comme reminéralisant, tonifiant et dépuratif.

    Choux 4.jpg

     

    Des études ont prouvé son efficacité anticancéreuse, le consommer 2 fois par jour réduirait significativement les risques de cancer, notamment du poumon.

    Enfin, il est très riche en fibres (3,4 g/100 g) qui agissent activement sur les transits les plus paresseux. En conclusion, le chou est l'allié de la forme et de la ligne, ou, autrement dit le compagnon idéal d'une alimentation saine et équilibrée.

     Issus de multiples croisements, les variétés de choux se sont multipliées au fil des siècles, on peut les classifier en choux à pommes lisses ou cabus (chou blanc, chou rouge), choux frisés (chou milan), choux de Bruxelles, choux à feuilles, choux fleur, choux brocoli ou encore choux raves.

    Choux 8.jpg

     

     Dans la langue française, de multiples expressions font référence au chou, parmi celles-ci :

    Avoir les oreilles en feuilles de chou, larges et très décollées.

    Faire ses choux gras de quelque chose, en faire ses délices, son profit.

    Il est allé planter ses choux, il s'est retiré à la campagne.

    On l'a envoyé planter ses choux, on lui a retiré son emploi.

    Faire chou blanc, échouer.

    Ménager la chèvre et le chou, ménager des intérêts contradictoires.

    Être dans les choux, être dans une mauvaise posture.

    C'est bête comme chou, extrêmement simple.

    Une feuille de chou, un journal quelconque, de médiocre importance.

    Choux 9.jpg