carduus

  • L'INDESIRABLE CHARDON

    P1000966

    CARDUUS - Souvent indésirable ou obligatoirement à détruire suivant les règlementations locales, le chardon (terme générique) existe dans de multiples variétés. Au début de notre aménagement, la pelouse en était truffée (symbole d'une terre argileuse), héritage des près avoisinants; depuis 3 ans et un combat acharné, ils deviennent de plus en plus rares. Un petit truc : quand le chardon est fauché, il faut déposer une petite pincée de sel à l'intérieur de la tige.
    En voici un exemplaire dont je ne connais pas la variété (très difficile de les reconnaître), la forme est bien régulière et en y regardant de près le nombre de piquants est remarquable.

    Le chardon, symbole de l'Ecosse : La légende raconte qu'un groupe de guerriers écossais endormis faillit être attaqué par une troupe d'envahisseurs vikings, mais qu'ils eurent la vie sauve car l'un de leurs assaillants marcha pieds nus sur un chardon sauvage. Ses cris donnèrent l'alarme et les Écossais réveillés ne firent qu'une bouchée des Vikings. En remerciement, la plante fut surnommée le « chardon gardien » et devint le symbole de l'Écosse. Il figurait sur des pièces d'argent émises en 1470 sous Jacques III, et il est possible qu'il s'agissait de sa première utilisation symbolique. À partir du début du XVIe siècle, le chardon devint l'un des emblèmes des armoiries royales de l'Écosse.

    Le chardon est également le symbole de la ville de Nancy : emblème choisi par les ducs de Lorraine après la mort de Charles le Téméraire, duc de Bourgogne au siège de Nancy en 1477. La devise de la ville est: "Qui s'y frotte, s'y pique."

    P1000967