cardere sauvage

  • ELLE ANNONCE LE DEBUT DU PRINTEMPS.

    Connaissez-vous Augustin Pyrame de Candolle (1778-1841)? Non ! C'est un botaniste suisse qui vint à Paris pour faire des études de médecine et qui prit goût à son cours de botanique. Sa thèse de médecine a porté sur les propriétés médicales des plantes. En 1807 il traversa les pyrénées dans le but de répertorier la flore. Il en résulta le fameux 'Herbier Augustin Pyrame de Candolle" ou "Herbier du Prodome" qui recense pas moins de 180.000 spécimens, conservés sous forme de plantes sèchées. C'est à Genève que ces précieuses planches sont conservées au Conservatoire et jardin botaniques de la ville.P1080014

    Le jardin botanique de Genève a vu le jour en 1817, en 1902 il est transféré à son emplacement actuel, sur la rive gauche du lac Léman. Cette institution compte 28 hectares de jardins, de nombreuses serres et garde dans ses sous sols 6 millions de spécimens du monde entier.

    Si je vous parle de ce botaniste, c'est parce que c'est lui qui donna le nom d'AUBRIETA, à la petite fleur mauve que tout le monde connaît, et ce en hommage à Claude AUBRIET, peintre au Jardin du Roi à partir de 1700. Mais d'autres sources attribuent cette appelation à Michel ADANSON, un botaniste français d'origine écossaise qui vécut à peu près à la même époque (1727-1806) . Il voyagea beaucoup en Afrique et notamment au Sénégal, d'où il rapporta une collection importante de plantes vivaces qu'il acclimata au Jardin du Roi.

    Où est la vérité ?

    Voilà mon Aubriète, elle est encore petite mais pas de doute, son emplacement ensoleillé devrait lui convenir. La photo ne rend pas bien son aspect, c'est une variété à grosses fleurs d'un très beau mauve foncé.

    P1080033366 gestes pour la biodiversité

    JE SEME DE LA CARDERE DANS MON JARDIN.

    CARDERE SAUVAGE
    la Cardère sauvage, dipsacus fullonum, est parfois appelée chardon à foulon. Ses feuilles regroupées par paires et soudées à leur base, forment une cuvette qui retient la rosée et l'eau de pluie, d'où cet autre surnom : le cabaret des oiseaux.

    Semez-la en avril sur sol nu et bien ensoleillé. L'année suivante, elle atteindra 1 à 2 mètres de haut, fleurira en juillet at août, et montera en graine en septembre et octobre.

    Ses fleurs riches en nectar, attirent abeilles solitaires, boudons, syrphes et papillons. Ses graines sont très appréciées des oiseaux granivores, le chardonneret notamment. Et ses longues tiges creuses servent d'abris à de nombreux insectes en hiver.