19/12/2010

ENCORE ET TOUJOURS DU BLANC ! UN RECORD !

Une nouvelle offensive hivernale est en cours et pas une moindre. C'est vrai pratiquement toute l'Europe "bénéficie" des chutes de neige, mais pour la Belgique, c'est un record qui est atteint.

En effet pour les mois de novembre et de décembre, nous avons atteint (et ce n'est pas fini) le niveau de 18éme jour d'enneigement, ce qui n'était plus arrivé depuis 1919 !

Ce jeudi 17, la neige a fait son retour en force, parfois quand le soleil brille et que le ciel est bleu comme ce vendredi, cela peut être agréable, mais après quelques averses samedi soir, ce dimanche est la pire des journées. Depuis midi, la neige tombe sans arrêt et cela pourrait se poursuivre jusqu'à la nuit.

P1100008.JPG

Les merles ont trouvé une réserve de nourriture, les petites pommes du malus sont très appréciées. Il arrive que 5 à 6 merles squattent l'arbuste pour trouver leur pitance.

Record de jours de neige

Un nombre record de jours au cours desquels on a noté des chutes de neige en novembre et décembre a été atteint ce samedi et ces conditions hivernales ne vont pas encore nous quitter tout de suite. Ce dimanche, on en sera au 18e jour de neige pour ces deux derniers mois, ce qui constitue un nouveau record. En 1945, on avait compté 16 jours de neige en novembre et décembre. Le ciel est à nouveau très chargé ce dimanche et de nouvelles chutes de neige sont prévues vers la mi-journée. Au littoral et sur l’ouest du pays, peu de précipitations sont prévues mais dans certaines régions des Ardennes le tapis blanc pourrait bien grossir encore de 20 cm ! Un vent faible à modéré d’est soufflera en cette fin de week-end. Les maxima oscilleront entre -3 degrés dans les Hautes Fagnes et 0 degré en Basse-Belgique. En soirée, il pourrait encore neiger mais ensuite la zone de précipitations s’en ira du côté de l’Allemagne. Les minima se situeront entre -6 et -2 degrés.

Lundi, il fera sec et on bénéficiera de quelques éclaircies. La nébulosité augmentera ensuite ce qui augmentera le risque de neige fondante sur le sud du territoire. Un vent d’est faible à modéré soufflera et les températures à la mi-journée seront d’environ 0º.

Il fera nuageux le reste de la semaine avec de temps à autre des précipitations hivernales et de légères gelées en Basse- et Moyenne-Belgique.(journal Le SOir )

P1100011.JPGNuit de neige

La grande plaine est blanche, immobile et sans voix.
Pas un bruit, pas un son ; toute vie est éteinte.
Mais on entend parfois, comme une morne plainte,
Quelque chien sans abri qui hurle au coin d'un bois.

Plus de chansons dans l'air, sous nos pieds plus de chaumes.
L'hiver s'est abattu sur toute floraison ;
Des arbres dépouillés dressent à l'horizon
Leurs squelettes blanchis ainsi que des fantômes.

La lune est large et pâle et semble se hâter.
On dirait qu'elle a froid dans le grand ciel austère.
De son morne regard elle parcourt la terre,P1100016.JPG
Et, voyant tout désert, s'empresse à nous quitter.

Et froids tombent sur nous les rayons qu'elle darde,
Fantastiques lueurs qu'elle s'en va semant ;
Et la neige s'éclaire au loin, sinistrement,
Aux étranges reflets de la clarté blafarde.

Oh ! la terrible nuit pour les petits oiseaux !
Un vent glacé frissonne et court par les allées ;
Eux, n'ayant plus l'asile ombragé des berceaux,
Ne peuvent pas dormir sur leurs pattes gelées.

Dans les grands arbres nus que couvre le verglas
Ils sont là, tout tremblants, sans rien qui les protège ;
De leur oeil inquiet ils regardent la neige,
Attendant jusqu'au jour la nuit qui ne vient pas.

 

Guy de Maupassant.

366 gestes pour la biodiversité.

JE FABRIQUE MON BAUME ANTI-GERCURES.

Idéal pour les peaux-sèches ou exposées au froid, ce baume ne contient ni huile de palme, ,ni produits chimiques nocifs pour la biodiversité (si les ingrédients sont bio), ni musc ou castoréum (sécrétions animales dont la récolte nécessite de tuer les animaux qui les produisent !).

Faites fondre au bain-marie dans un récipient en verre 30 gr de beurre de karité, 10 gr de cire d'abeille, 20 ml d'huile végétale (tournesol, germe de blé, onagre, ...). Ôtez du feu et, en fouettant énergiquement le mélange, incorporez 1 cuillère à café de glycérine liquide, 1 goutte de propolis et 15 gouttes d'huiles essentielles de lavande vraie, de géranium d'Egypte et de bois de rose (5 gouttes de chaque).

Conservez le baume dans de petits pots en verre stérilisés.

 

15:20 Écrit par MSVDH dans JARDIN | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : neige, biodiversité, baume anti-gerçure |  Facebook | |

14/12/2010

LA NATURE DANS LA MAISON.

P1100004.JPGNous en étions débarrassés, elle est revenue, je veux parler de la neige bien sûr, pas en très grande quantité certes mais elle est de nouveau là et le thermomètre est reparti sous zéro. Rien à se mettre sous la dent, alors pourquoi ne pas évoquer quelque peu les plantes d'intérieur.

Personnellement, ce n'est pas mon domaine, c'est mon épouse qui les choisit, qui les entretient et qui les soigne, moi je ne fais qu'en profiter. Il y en a pratiquement dans toutes les pièces, que ce soit la cuisine, le hall, le living, la buanderie ou encore la salle de bains. Ne me demandez pas les noms, j'en reconnais quelques unes facilement comme les arums, les joubarbes ou les saint paulias, mais les autres .....

Impossible de tout montrer, en voici quelques espèces dans différents endroits de la maison.

En tout cas, elles donnent une espèce de vie dans la maison, un décor naturel et coloré bien agréable.

 

 

 

 

 

P1090997.JPG

 

Néanmoins, voici quelques conseils de base pour l'entretien et la conservation des plantes d'intérieurs.

L'ARROSAGE est très important, mais il faut savoir le doser, soit nous arrosons trop, soit pas assez. En gros les plantes ont besoin d'un arrosage lorsque la surface du sol est sèche au toucher. Mais les plantes grasses ou les cactus supportent mieux plus de sècheresse.

L'ATMOSPHERE a une importance capitale, surtout en hiver dans nos intérieurs surchauffés où l'air est trop sec. Une humidification de l'atmosphère est donc souvent la bienvenue.

COMPOSTS ET MELANGES TERREUX, nous trouvons maintenant toute sorte de mélanges adaptés aux exigences des plantes, mélanges pour cactées, plantes vertes, plantes à fleurs, ...

 

P1100002.JPG

 

LA FERTILISATION, comme tous les êtres vivants, les plantes d'intérieur ont besoin de nourriture, en effet les éléments nutritifs du terreau seront vraisemblablement consommés au bout d'un mois. La fertilisation a lieu pendant la période active de la plante soit de mars à septembre.

LA LUMIERE, elle est indispensable à tous les végétaux, mais certaines plantes en demandent plus ou moins que d'autres.En tout cas, évitez le plein soleil et choisissez l'emplacement en fonction des besoins de la plante, par exemple les fougères demandent peu de lumière.

UNE PERIODE DE REPOS, en général toutes les plantes traversent une période de repos hivernal, la température et la lumière diminuent pour suspendre toute croissance. Pendant cette période, il faut limiter les arrosages et la fertilisation.

 

P1100006.JPG

 

LE REMPOTAGE, en principe la meilleure période de rempotage est au printemps. Il est nécessaire, si les racines sont trop à l'étroit et ne peuvent plus se développer. Seul moyen pour le savoir, retourner le pot, saisir la plante par la base et retirer le pot, si de nombreuses racines apparaissent sans terre, il est temps d'y penser.

LA TEMPERATURE, la plupart des plantes demandent une température modérée en tre 10 et 20°C mais supportent des températures plus élevées surtout en été. Pensez aussi que les températures sont différentes sur un appui de fenêtre, sur le sol, sur un meuble ou en suspension et que par conséquent il faut placer les plantes en en tenant compte.

366 Gestes pour la biodiversité.

JE CHOISIS MON SAPIN DE NOËL DE FACON RESPONSABLE.

Si vous devez acheter un sapin, évitez le sapin artificiel, il est réutilisable mais sa fabrication est trop polluante. Préférez-lui un sapin issu d'une forêt locale gérée de façon durable. En Belgique, vous trouverez surtout du Nordmann, qui perd peu d'aiguilles, et de l'épicéa, qui pousse plus vite et avec moins d'engrais et de pesticides.

Ne le prenez pas en motte mais directement cultivé en conteneur. Vous aidez ainsi à préserver la fine couche de terre fertile des sapinières et vous augmentez ses chances de reprise si vous le replantez après au jardin.

Chez vous, placez-le loin des sources de chaleur et vaporisez un peu d'eau surs ses aiguilles. Vous pouvez aussi découper un sapin dans du carton recyclé ou en faire une version murale avec quelques branches seulement.

 

14:31 Écrit par MSVDH dans JARDIN | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : plantes d'intérieur, biodiversité, sapin |  Facebook | |

30/11/2010

VOILA LA NEIGE.

On l'attendait, on nous l'avait prédit, elle est là nouvelle preuve que l'hiver s'est bien installé et en plus il fait froid. Bien sûr, pas de quoi fouetter un chat, les quantités ne sont pas impressionnantes mais il faudra bien s'en accomoder.

"Pas de quoi fouetter un chat", voilà une expression un peu bizarre dont l'origine n'est pas très bien établie. Au XVIIème siècle, on disait qu'une "personne était éveillée comme un chat qu'on fouette", on employait aussi l'expression "il n'y a pas de quoi fouetter un chat" pour parler d'une chose sans importance ou encore d'une faute bénigne.

Mais rien n'indique pourquoi notre pauvre bête est encore comdamnée pour longtemps à se faire fouetter !

P1090944.JPG

Nos amis les oiseaux se sont rapprochés des habitations, n'oubliez pas de les soigner chaque jour, le spectacle en vaut la peine. Les mésanges, rouge-gorge, moineaux, sitelles, accenteurs-mouchet, pinsons, de même que les plus imposants, geais, pies et merles sont comme de bien entendu au rendez-vous pour apporter de la vie au jardin.

P1090946.JPG

366 Gestes pour la biodiversité.

JE N'ACHETE PAS DE VÊTEMENTS A NETTOYER A SEC.

La plupart des entreprises de nettoyage à sec utilisent le perchloroéthylène (ou tétrachloroéthylène). Ce solvant est toxique pour ceux qui le manipulent : il est irritant pour la peau et les muqueuses, provoque nausées, maux de tête et pertes de connaissance, s'accumule dans l'organisme et est probablement cancérogène.

Normalement utilisé en circuit fermé, il se retrouve néanmoins dans les nappes phréatiques et les rivières. Or, il est également très nocif pour l'environnement, les écosystèmes aquatiqueset les zones humides en particulier ....

Aujourd'hui, les pressings écologiques qui n'emploient que des produits biodégradables (l'eau notamment) sont encore fort rares. La solution ? Evitez d'acheter vêtements et linge de maison qui nécessitent un nettoyage à sec !

12:06 Écrit par MSVDH dans JARDIN | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : neige, biodiversité, nettoyage à sec |  Facebook | |

23/11/2010

UNE BELLE ETRANGERE.

Voilà encore une de ces surprises qui nous fait tant apprécier la nature. Je ne sais qui elle est, je ne sais d'où elle vient, mais alors que pratiquement tout est desséché, elle trône fièrement à côté des épis d'agastache fanés.

Elle a résisté à tout, le gel, la tempête, le vent, la pluie, elle apparaît comme une tache colorée au milieu de ce massif en hibernation. Je suppose qu'elle fait partie de la famille des asters, en tout cas je n'ai aucun souvenir de l'avoir planté. Une belle surprise à cette époque de l'année.

P1090921.JPG

366 Gestes pour la biodiversité.

JE SAVOURE LA BIODIVERSITÉ DANS MON ASSIETTE.

Née en réaction au développement des fast-foods et la malbouffe, l'association Slow food a prouvé que développer le goût et la curiosité des consommateurs en matière d'alimentation a notamment pour conséquence de les amener à protéger la biodiversité.

Comment ? C'est très simple. Avez-vous déjà mangé un velouté de panais, des chips de topinambours ou du caviar d'escargots ? En le faisant, vous contribueriez à la sauvegarde de variétés oubliées (tels ces tubercules) et d'espèces menacées (tel l'esturgeon).

Pour en savoir plus sur cette association écogastronomique, ses actions et la fondation Slowfood pour la biodiversité. http://www.slowfood.com

11:38 Écrit par MSVDH dans JARDIN | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : automne, biodiversité, alimentation, slowfood |  Facebook | |

18/11/2010

UN MARIAGE SECRET

Maintenant que toutes les feuilles sont tombées, les rameaux des arbres et arbustes sont nus, et parmi eux, quelques uns ont un charme certain.

C'est le cas du cornouiller panaché jaune (CORNUS ALBA GOUCHAULTII), qui une fois ses feuilles panachées vertes et jaunes tombées, laisse apparaître ses rameaux d'un rouge vif. Son intérêt en été, c'est son feuillage panaché, sa floraison est très discrète, il faut être vraiment près pour découvrir ses petites fleurs étoilées blanc crême. Il a tendance à prendre beaucoup de place, tant en largeur qu'en hauteur, je n'hésite pas à le tailler pour lui garder des proportions normales dans la haie.

Cornus vient du latin "cornu" qui signifie corne, en allusion à la dureté du bois de cornouiller qui était comparée à celle des cornes par les anciens.

P1090910.JPG

Une petite surprise quand même, cet été il en a profité discrètement pour se "marier" avec cet espèce de clematite sauvage. En été je n'ai rien vu, ils se sont bien cachés, mais mis à nu, il ne peut plus cacher sa relation. Finalement elle est assez superficielle et elle ne me gêne pas, que du contraire, elle donne un charme supplémentaire à ses rameaux rouges, comme une espèce de floraison automnale inattendue.

P1090911.JPG

366 Gestes pour la biodiversité.

JE REDUIS MA CONSOMMATION DE PAPIER ET DE CARTON.

Consommez moins de papier et de carton, vous protégez ainsi les forêts, limitez l'énergie et l'eau utilisées pour leur fabrication et réduisez les déchets générés.

Si vous devez imprimer un document, faites-le recto verso ou utilisez les dos vierges comme feuilles de brouillon. Réutilisez les enveloppes qui peuvent l'être et gardez les autres pour y noter vos listes de courses, vos messages, ... Quand elles existent, optez pour les alteratives en papier recyclé ou labellisé FSC ou PEFC (cahier, papier toilette, papiers peints, ...), en tissu (serviettes, mouchoirs, sacs, ...) ou en ligne (annuaires, virements, ...)

Une fois lus, prêtez vos revues, livres et journaux à d'autres lecteurs potentiels. Et bien sûr, recyclez vos vieux papiers et cartons.

16:08 Écrit par MSVDH dans JARDIN | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : arbustes, cornouiller, cornus, biodiversité, papiers |  Facebook | |

14/11/2010

UN PETIT PLAISIR

Le jardin est bien triste maintenant, la tempête qui a sévi ces 3 derniers jours a eu le don d'enlever pratiquement toutes les feuilles des arbres. Pas moyen de mettre un pied au jardin, la pluie et le vent sont restés constants, jour et nuit.

Et puis ce matin, je remarque au pied de ma réserve de bois, une jolie couleur mauve, comme un signe de vie parmi toutes les plantes en léthargie.

Oui, rien de bien spécial, il s'agit d'une plante sauvage, vraisemblablement un Geranium Molle ou Geranium Mollet, mais à cette période, pour moi, il s'agit d'un petit plaisir agréable.

P1090902.JPGC'est une plante très commune, qu'on rencontre aux bords des chemins et qui normalement fleurit d'avril à septembre.

Tout ça n'est pas très exceptionnel, mais comme le jardin est au point mort pour le moment, il faut bien se contenter de petites choses comme celle-là.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1090898.JPG

366 Gestes pour la biodiversité.

J'ELOIGNE LES CAMPAGNOLS DES RACINES DE MES ARBRES.

Des monticules de terre, des fruitiers attaqués par les racines ? Des campagnols ont élu domicile chez-vous ! Ces petits rongeurs creusent leur galeries sous terre et se nourrissent de bulbes, tubercules et racines de diverses plantes, y compris d'arbres.

Profitez de l'hiver pour engager une chasse naturelle contre eux ! Attirez leurs prédateurs : laissez un passage dans la haie pour le renard, aménagez un tas de pierres avec quelques espaces vides pour la belette ou installez des nichoirs et perchoirs pour les rapaces.

Si cele ne suffit pas, il existe des pièges mécaniques, totalement écologiques ! Mais évitez les méthodes chimiques : elles n'agissent quà court terme et sont toxiques aussi pour leurs ennemis naturels.

 

25/10/2010

LES PREMIERS FROIDS.

P1090856.JPGQuand on revient des fortes chaleurs d'egypte, on a un peu de mal à se réacclimater aux températures de nos régions, mais si en plus le thermomètre descend de jour en jour, alors là ça devient presque impossible.

Ce matin, tout est blanc, l'eau des oiseaux est gelée, et à 9 heures le thermomètre indique toujours -1°C, bien en dessous des normales saisonnières comme ils disent au bulletin météorologique.

Je trouve que c'est un peu tôt, et même si j'ai mis sous abri les meubles de jardin, ils ne devraient plus être utiles cette année, je n'ai pas encore eu le temps de protéger toutes les plantes un peu sensibles aux températures négatives.

 

Bientôt, il faudra penser à nos amis les oiseaux qui tout doucement auront un peu de mal à trouver leur nourriture. C'est aussi le moment de prendre les premiers clichés des plantes et des fleurs givrées.

P1090857.JPGLes prévisions pour les prochaines nuits sont les mêmes, gel généralisé, heureusement les journées sont ensoleillées et permettent de prendre les mesures adéquates.

Les échinacées qui étaient en fin de floraison prennent un aspect particulier comme si on était déjà à Noël, de même les grandes feuilles des Phlomis ont pris l'air de grands bonbons givrés.

Quant aux alchemilles qui étaient reparties pour une seconde floraison, elles aussi sont vraiment bizarres.

 

P1090860.JPG

 

P1090861.JPG

 

 

366 gestes pour la biodiversité.

JE SELECTIONNE AVEC SOIN LES ARBRES A PLANTER.

L'automne est la meilleure période pour planter des arbres mais n'hésitez pas à le faire tout au long de l'année (en dehors des périodes de gel ou de trop grandes chaleurs), notamment pour célébrer une naissance, un mariage ... ou se souvenir d'un être cher.

Préférez les essences indigènes ou acclimatées de longue date à nos régions : bouleu, cerisier, charme, chêne, érable, frêne, hêtre, merisier, noisetier, noyer, orme, peuplier, pommier, poirier, prunier, saule, sorbier, tilleul ...

Pour les arbres fruitiers sachez que les variétés rustiques anciennes sont ple plus faciles à cultiver.

Pour plus d'information sur ces variétés : http://rwdf.cra.wallonie.be/ (réseau wallon de la diversité fruitière)

21:34 Écrit par MSVDH dans JARDIN | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : gel, biodiversité |  Facebook | |

23/10/2010

LES DERNIERES ROSES.

Désolé pour tous ceux qui ont voulu enregistrer un commentaire, ceux-ci étaient fermés, je ne sais pour quelle raison. La situation a l'air d'être rétablie, le blog peut donc reprendre son cours normal.

Ici le temps est particulièrement froid, les premières gelées au sol sont apparues, les dernières fleurs tiennent tant bien que mal. Cette arrière saison a été favorable pour les rosiers qui nous ont donné une seconde floraison bien agréable. Voici les dernières fleurs de la reine des plantes, je crois que son titre n'est pas usurpé !

Profitons en à fond car bientôt ce ne sera plus qu'un souvenir, le jardin commence à attraper ses belles couleurs d'automne, les jours raccourcissent et le soleil se fait de plus en plus pâle.

P1090853.JPG

366 Gestes pour la biodiversité.

JE CREE UN REFUGE NATUREL POUR LA BIODIVERSITE.

Comment transformer un jardin -le vôtre, celui de l'école de vos enfants ou celui de votre entreprise - en refuge naturel pour la biodiversité ?

Bannissez l'utilisation des pesticides et engrais chimiques. Laissez s'installer la végétation spontanée dans un coin du jardin et adoptez-y le fauchage tardif : il permet la reproduction et la diversification des espèces végétales, tout en abritant bon nombre d'animaux.
Aménagez une mare et gardez un arbre mort, aux cavités accueillantes pour les animaux cavernicoles, un tas de bûches et ujn de pierre pour les petits mammifères, les amphibiens et divers invertébrés.

Diversifiez la haie avec des espèces indigènes. Prévoyez des plantes mellifères qui attireront un grand nombre d'insectes.

11:58 Écrit par MSVDH dans JARDIN | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : automne, roses, biodiversité |  Facebook | |

22/09/2010

IL Y A DES SIGNES QUI NE TROMPENT PAS .....

PARTHENOCISSUS QUINQUEFOLIA - Nous y voici, mais oui, c'est l'automne, la saison des belles couleurs, des belles lumières et si l'été indien s'installe, des belles douceurs. Aujourd'hui, la journée a été splendide, des températures de 24°C, un ciel bien bleu et un soleil on ne peut plus généreux. On pourrait presque parler d'une journée estivale, pourtant certains signes ne trompent pas, certains arbres, arbustes ou plantes prennent des coloris tirant sur le rouge, il n'y a pas de doute, nous sommes en automne.

Chez  moi, c'est le Parthenocissus quinquefolia, un nom un peu barbare qui désigne la Vigne-vierge de Virginie qui montre le mieux et sans équivoque la saison qui commence. Dès à présent, elle est presque entièrement rouge, un spectacle à elle seule et surtout quand le soleil illumine de sa lumière jaunâtre les fins de journée.

 

P1090322.JPG

Elle est partie dans tous les sens un peu comme une pieuvre qui lance ses tentacules, elle s'est attachée aux moustiquaires des fenêtres, au garde-fou du balcon, elle atteint maintenant le toit de la maison. Mais j'attends mon heure, dès que les feuilles seront tombées, je la taillerai au niveau du balcon, tout en sachant que l'an prochain, elle recommencera son invasion.

 

Sur l'autre mur c'est un bignone, il vire vers le jaune, lui aussi a atteint le toit et lui aussi devra recevoir quelques coups de sécateurs. 

 

P1090316.JPG

 

Le jardin reste très coloré, d'une part la pelouse est redevenue d'un très beau vert (les conditions climatiques des dernières semaines n'y sont pas étrangères) et d'autre part certaines plantes ont repris vigueur. Il y a notamment les potentilles arbustives qui ont rarement étés aussi fleuries, les rosiers remontants qui s'en donnent à coeur joie et ainsi que les rudbeckias qui illuminent de leur couleur jaune (sans oublier les phlox, les coreopsis, les sedums, etc...)

P1090321.JPGUn autre signe, témoin de l'arrivée de l'automne, c'est le retour des geais près des massifs, ils ont repris leur habitude d'enterrer des glands de chênes un peu partout. Et comme ils ne se souviennent pas toujours de l'endroit où ils ont caché leur butin, l'an prochain de petits chênes vont apparaître ça et là.

 

P1090315.JPG

 

366 Gestes pour la biodiversité.

JE FAIS POUSSER DES PLEUROTTES CHEZ MOI.

Les pleurottes sont les champignons les plus faciles à faire pousser soi-même. Commencez par préparer le substrat : hachez de la paille de blé (seule ou avec des rafles de maïs), ajoutez un peu de chaux éteinte, mélangez bien le tout, couvrez d'eau bouillante et laissez reposer 1H.

Egouttez le mélange refroidi, ensemencez-le avec du "blanc de pleurotte" (en vente en jardinerie) et versez-le dans des sacs en plstique noir (pas plus de 5kg par sac). Fermez et empilez ceux-ci dans une pièce à 20-25°C.

Après 3 semaines, découpez une ouverture sur la face avant des sacs. Maintenez le substrat humide : les champignons ne devraient pas tarder à se développer. Récoltez-les au fur et à mesure de vos besoins. Compostez le substrat après la récolte.

 

15/09/2010

CROCOSMIA

P1090288.JPGIl y a quelques années, ne connaissant pas le nom de cette plante, je l'appellais "les fleurs d'Irlande". En effet lors d'un séjour dans ce très beau pays, j'en avais vu partout au bord des routes et des chemins.

Et comme il y en avait tellement, j'avais rapporté quelques bulbes arrachés le long d'un sentier sauvage. D'habitude je ne le fais pas, mais là il y en avais tant et tant ....

 

Cette année, je désespérais un peu, beaucoup de feuillage mais pas une seule fleur à l'horizon, et puis depuis une petite quinzaine de jours, elles sont apparues , elles colorent le jardin en se balançant au gré du vent.

Envahissantes, elles le sont, si on n'y prend garde, elles colonisent rapidement un bel espace. J'en ai placé au bord du potager à côté des millepertuis et l'un comme l'autre s'étendent dangereusement. Je devrai cet automne prendre les mesures qui s'imposent.

Son nom elle le doit au grec Krokos soit safran et osme qui veut dire odeur. Personnellement, j'ai beau la renifler, je ne sent pas la moindre odeur de safran mais peut-être n'ai je pas le nez qu'il faut !Rigolant

Plusieurs cultivars existent dont notamment un présentant des fleurs rouges, c'est le "crocosmia lucifer" qui est un peu plus haut que le "crocosmia jaune" ou que le "crocosmia orange"; et qui fleurit tout au début du mois de juin.

 

P1090287.JPG366 Gestes pour la biodiversité.

JE PREPARE DE LA PÂTE A TARTINER AUX NOISETTES.

C'est la pleine saison des noisettes. C'est l'occasion de faire une délicieuse pâte à tartiner aux noisettes et au cacao (mais sans huile de palme, ,i arôme artificiel !).

Récoltez et décortiquez 200 gr de noisettes (une fois débarassées de leur coque, il doit en rester au moins 100 gr). Réduisez-les en poudre en les écrasant. Dans un poêlon, faites fondre à tout petit feu 120 gr de beurre, puis ajoutez-y 120 gr de miel et mélangez bien les deux avec un fouet. Ensuite, versez la poudre de noisettes et 2 cuillerées à soupe de cacao en poudre, et mélangez à nouveau le tout.

Voilà, c'est prêt, il n'y a plus qu'à conserver la pâte à tertiner au frais, dans un pot à confiture.

 

11/09/2010

IMMORTELLE DE L'HIMALAYA

ANAPHALIS TRIPLINERVIS - Chez moi elle est installée dans un coin à l'ombre dans un terrain humide et cela semble lui réussir. Est-ce aussi le mois de juillet particulièrement chaud et sec puis le mois d'août plutôt humide, toujours est-il que cette année, elle a pris de belles proportions.

Parfois appelée aussi Immortelle de virginie, voilà une plante très dense qui normalement fleurit de juin à octobre, cette année sa floraison est intervenue plus tard sans doute une conséquence des conditions climatiques. Même non fleurie, elle a un aspect très agréable avec son feuillage gris argent légèrement velu.

 

 

P1090192.JPGElle est bien instalée à l'ombre des phlox perticulièrement bien fleuris cette année, le malus est maintenant entièremet garni de petites pommes, les agastaches commencent à faner, tandis que le perriota persica n'a pas encore revêtu ses belles couleurs d'automne, ce qui ne saurait tarder, seules quelques feuilles commencent à rougir.

 

P1090193.JPG

 

Les fleurs très robustes conviennent parfaitement pour des bouquets secs, moi je les préfère dans la nature !

 

P1090266.JPG

 

366 Gestes pour la biodiversité.

JE REMETS DEHORS LES CLOPORTES EGARES DANS LA MAISON.

Oniscus_asellus.jpgLe cloporte des murs (oniscus asellus) n'est pas un insecte mais un crustacé comme les crevettes ! Et c'est un des rares à vivre hors de l'eau. Néanmoins, il se limite aux endroits très humides et sombres : dans les caves mal isolées, sous les pierres du jardin, derrière l'écorce des vieux arbres, dans les bois .... Il y trouve les champignons et les plantes en décomposition dont il se nourrit.

Si vous en voyez undans une pièce chauffée, mettez-le vite dehors, dans une zone ombragée du jardin : il ne faut que quelques heures pour qu'il dessèche complètement.

 

 

11/08/2010

AGASTACHE "GOLDEN JUBILEE"

En voilà une aussi, qui en cette période de l'année, trône véritablement au jardin. C'est un cultivar de la famille "Agastache foeniculum" qu'on appelle également "Agastache fenouil" ou "Grande hysope", une plante mellifère qui sent la menthe et l'anis.

Chaque année je récolte ses nombreuses graines pour en faire des semis très faciles à réussir. J'aime beaucoup son feuillage vert doré au printemps qui fonce au cours de l'été et ses beaux épis mauves. Cette belle touffe est le résultat des semis de l'an passé, ici elle est plutôt située à l'ombre et dans un sol frais, cela semble bien lui réussir. Mais à d'autres endroits du jardin, elle est placée en plein soleil et elle ne semble pas craindre la sécheresse.

Ici elle est placée à l'abri de "Panicum Virgatum", une graminée bien rustique que je rabat au pied à la fin de l'hiver.

P1080948.JPG

 

A son pied un "Raisin d'Amérique" venu je ne sais d'où, certainement un cadeau d'un oiseau, et à l'arrière une échinacée a trouvé une petite place pour se mettre en évidence. Le nom "Agastache" vient du grec "Agastos qui signifie formidable, un nom qui n'est certainement pas usurpé. En résumé, une plante facile à vivre qui attire insectes butineurs et papillons, une plante à recommander.
P1080946.JPG
A ses côtés, les Phlox commencent leur floraison rose qui s'associe bien avec le mauve des épis, on commence à apercevoir les petites pommes du Malus, tandis qu'à droite le Perriota persica attend son heure pour passer dans ses magnifiques coluleurs automnales.
366 Gestes pour la biodiversité.

J'UTILISE DES PEINTURES NATURELLES.

La plupart des peintures pour murs, boiseries, métaux .... en vente aujourd'hui contiennent de nombreux produits chimiques (métaux lourds, solvants, siccatifs et autres composés organiques volatils) qui sont dangereux pour la santé, mais aussi pour la biodiversité (notamment quand elles se retrouvent dans la nature via les eaux grises).
Non seulement les peintures naturelles ne sont pas toxiques mais en plus certaines régulent le taux d'humidité intérieure et sont naturellement fongicides. En plus, aucune ne sent mauvais. Et vous pouvez facilement les fabriquer vous-même. (Clic). Leurs composants ? Pigments naturels, craie, poudre de marbre, kaolin, eau, lait, caséine, chaux, argile, sable, cire, huile de lin...