allergies

  • PREMIERE PERIODE POLLINIQUE

    P1010208
    Maintenant j'en suis sûr, même avec la pénurie de soleil que nous vivons, le printemps est bien là. Depuis ce dimanche 20 et ses températures agréables (18°), le pollen est bien présent dans l'air. Etant allergique, je pleure, j'éternue, j'ai le nez bien chargé, ... heureusement je ne suis sensible qu'à la première saison pollinique : celle des arbres (principalement aulne, bouleau et noisettier). Après viendra la saison des graminées et ensuite celle des herbacées, qui jusqu'à présent ne me concernent pas.
    Ce qui est étonnant, c'est le nombre croissant de personnes allergiques (les chiffres ont doublé en 20 ans). Il semblerait qu'entre 10 et 40 % de la population mondiale présenterait une allergie aux pollens, certains sources indiquent un pourcentage certain de 30%. En sachant que le population mondiale est d'environ 6,7 milliards d'individus, faites le calcul nous sommes donc au minimum 670 millions à subir cette gène, ... tout à coup je me sens beaucoup moins seul.
    Les causes les plus diverses sont avancées comme explication : le réchauffement climatique, la pollution, le mode de vie, l'abus d'antibiotiques, etc... Moi c'est un antibiotique qui en a été la cause, c'était il y a une quinzaine d'années, et avec le temps mon organisme semble de mieux en mieux réagir.

    Pas facile de vous montrer ce pollen microscopique qui vole, mais .... j'ai un bouleau dans le jardin (faut être maso), il a poussé spontanément il y a 3 ans, il est toujours là... j'aime pas couper les arbres.