JARDIN - Page 8

  • LE MONDE PARTICULIER DES EUPHORBES.

    C'est très tôt au printemps que certaines euphorbes montrent leurs fleurs un peu étranges. Comme per exemple l'EUPHORBIA  POLYCHROMA dont on se demande si les couleurs jaunes tendres qui apparaissent rapidement sont des fleurs ou des feuilles.

    Personnellement, ce sont des plantes que j'apprécie beaucoup même si je n'ai pas beaucoup de variétés au jardin. Elles sont atypiques, parfois un peu bizarres, elles se distinguent de la masse de par leurs coloris, de par leurs feuillages, de par leurs floraisons et c'est sans doute cela qui me plaît chez elles. Pour ceux qui voudraient une collection complète, je leur souhaite bon courage, il existe environ 2300 espèces d'euphorbes de toutes tailles et de toutes formes, certaines ressemblent à des cactus ou encore à des arbres.

    P1100287.JPGCe matin, j'ai fait le tour du jardin, toutes mes euphorbes ont très bien passé l'hiver, les sujets aux feuillages persistants ont l'air en forme, sauf quelques feuilles noircies à éliminer, tandis que les autres sont en train de renaître à belle vitesse.

    Le point commun de toutes ces plantes, c'est qu'elles possèdent un suc laiteux toxique et qu'elles fleurissent en ombelles. Le latex blanc qui apparaît lorsque qu'on la coupe ou qu'on la casse est irritant pour la peau et dangereux pour les yeux, raison de plus pour utiliser des gants quand on s'en occupe. Les fleurs sont en général d'un jaune tendre, les nuances sont originales, les formes particulières. En général c'est une plante qui se resème facilement, chez moi les EUPHORBIA POLYCHROMA et les EUPHORBIA MARTINII, en sont la preuve évidente. Chaque année de nouvelles petites plantes apparaissent spontanément, ce dont je profite pour en placer en différents endroits du jardin.

    P1100289.JPGUne des plus spectaculaire du jardin est certainement l'EUPHORBIA POLYCHROMA, d'ici quelques semaines, elle sera d'un jaune éclatant, elle illuminera le jardin qui à ce moment en a bien besoin. Aujourd'hui, on ne voit encore que les premières pousses mais tout cela va bouger vraiment rapidement.

    Pour la voir pleinement fleurie, je vous renvoie à une note de l'année passée.

    Cliquez ici : EUPHORBIA POLYCHROMA.

    L'EUPHORBIA MARTINII se présente avec des feuilles vert moyen teintées de pourpre tandis que les pousses tirent sur le rouge. Elle se plaît tant au soleil qu'à mi ombre dans un sol léger et pauvre sans trop de calcaire. Rustique jusqu'à -20°C, j'ai parfois eu pas mal de dégâts après l'hiver, il faut dire que l'hiver 2009 avait été particulièrement rigoureux. Cet hiver 2010, long et très enneigé n'a pas eu l'air de la déranger, elle apparaît vigoureuse et pas mal de jeunes pousses montrent ses envies d'expansion.

    P1100293.JPGCette dernière Euphorbe, je l'ai implantée l'an passé, tout de suite elle a pris des proportions imposantes et dèjà aujourd'hui, elle montre ses premières fleurs. Comme vous pouvez le voir, je n'ai pas hésité à donner un bon coup de sécateur pour éliminer les branches entièrement défeuillées. J'ai oublié de noter son nom et comme j'ai la mémoire qui flanche, j'ai oublié de quelle variété il s'agit.

    P1100291.JPGEn résumé, voilà certainement une plante qui a sa place dans tous les jardins. Il y en a pour pour tous les goûts, pour toutes les situations même si elles supportent mal d'être déplacées car leurs racines craignent les blessures.

  • LA PENSEE DU JOUR.

    Où plutôt les pensées du jour, elles méritent bien une mention spéciale. Ces deux petites pensées ont traversé tout l'hiver, les fortes gelées et le poids d'une bonne quarantaine de centimètres de neige. Elles sont toujours là, elles ont récupéré un peu de santé pour m'offrir ces deux fleurs qui bien que pas très spectaculaires montrent bien toute la vitalité de la nature.

    P1100271.JPG

    La pensée symbolise le souvenir, la nostalgie
    Offrir un bouquet de pensées est donc une invitation au souvenir.

    Un peu d’histoire.
    Déjà connue dans l’Antiquité, la pensée a été utilisée en médecine à partir du XVIè siècle pour guérir certaines affections cutanées.

    Anecdote.
    Une légende raconte que Io, fille très belle d’Inachos, roi d’Argos, fut consacrée à Héra, dont elle devient la grande prêtresse  du temple.
    Sa beauté attirait les plus beaux partis mais Io restait inflexible, jusqu’au jour où Zeus, sous un deguisement de mortel, la vit. Ce fut le coup de foudre entre Io et le dieu, Hélas, Héra apprit la chose et résolut de se venger. Zeus, pour éviter le courroux de sa femme, changea Io en génisse.
    Pour atténuer la tristesse de l’animal, Cybèle, déesse de la Terre, fit surgir autour de la génisse un parterre de  fleurs odorantes : des pensées, qui devinrent ainsi le symbole du souvenir.

    source : http://www.langage-des-fleurs.info/2009/la-pensee/

     

     

     

     

    Le jaune évoque la lumière, le soleil, le talent artistique. Les fleurs jaunes sont, en général, la promesse du bonheur assuré. Mais attention à certaines variétés, pour lesquelles le jaune devient un symbole de trahison et d’infidelité !

    Le violet, c’est la délicatesse et la profondeur des sentiments. On enverra des fleurs violettes pour montrer à la personne aimée que l’on pense tendrement à elle, ou pour lui signifier son amour en toute discrétion. Mais il évoque aussi la douleur.

    Le bleu est la couleur de la tendresse. Plus il est soutenu, plus le sentiment est passionné. Par contre, un bleu très foncé évoque un souvenir douloureux.

    Pensée

    La pensée du jour (source :http://www.prosveta.com )
    Audace - de ceux qui ont la lumière
    "L’obscurité peut être une cause de peur irrationnelle : un loup, un voleur, un assassin pourrait surgir ! Mais elle peut être aussi la cause d’une crainte rationnelle : quand on n’y voit rien, on court toujours le danger de se heurter à quelque chose, de tomber, de se blesser.
    Plus l’intelligence et la sagesse augmentent en lui, plus l’homme devient non pas exactement craintif, au sens où on entend généralement ce mot, mais attentif. Et en même temps son audace augmente aussi, l’audace intellectuelle, mentale. Il se méfie de ce qui vient de l’instinct et du sentiment, car ils peuvent brouiller sa vue ; mais pour ce qui est clair, limpide, il devient audacieux. C’est pourquoi les êtres vraiment intelligents et instruits sont plus audacieux que les autres. Ils s’aventurent dans des régions que la plupart n’osent jamais aborder, et c’est la lumière qui leur donne cette audace."

    Omraam Mikhaël Aïvanhov

  • LES PREMIERS ARBUSTES FLEURIS.

    Voici le temps des premiers arbustes fleuris, et sans surprise comme chaque année (mais il n’y a aucune raison que ça change), ce sont le « VIBURNUM BODNANTENSE » et le « CORNUS MAS » qui montrent leurs premières fleurs.

    Le CORNUS MAS ou CORNOUILLER MÂLE n’a encore aucune feuille mais une multitude de petites fleurs jaunes couvre ses rameaux. Cet arbuste peut atteindre jusqu’à 12 m et vivre une centaine d’années. Par la suite, il se couvrira de fruits appelés «cornouilles », personnellement je n’en ai jamais goûté mais il paraît qu’ils ont un goût acidulé qui rappelle celui de la cerise. On peut en faire de la confiture ou encore comme en Arménie les faire fermenter pour en faire du vin. Les lièvres et les cerfs apprécient son feuillage, les abeilles profitent de ses fleurs en cette période de fin d’hiver et les oiseaux se nourriront des fruits en été.

    Il est connu aussi sous le nom « MIMOSA DU CAUSSE », parce que d’une part on peut le confondre avec la floraison du mimosa et d’autres part parce qu’il aime les sols calcaires. Les causses sont l’appellation méridionale des plateaux calcaires.

    Le VIBURNUM BODNANTENSE ou VIORNE BODNANTENSE a normalement une floraison de novembre à mars, le mien est un peu capricieux, il lui arrive de fleurir en été. Cet été, après sa floraison, je lui ai fait subir une bonne taille et ça a l’air de lui avoir fait le plus grand bien car actuellement il est complètement fleuri.

    Que demander de plus, il fleurit en hiver, il est parfumé, il résiste bien au froid et il est de culture facile.

    P1100253.JPG

    D'autres arbustes sont aussi remplis de fleurs et parfois en très grande quantité, c'est le cas des noisetiers qui actuellement sont bien garnis d'une multitude de chatons. Les chatons sont en réalité les fleurs mâles du NOISETIER, appelé aussi COUDRIER, CORYLUS AVELLANA, les fleurs femelles se présentent sous forme de petites stigmates rouges.

    Chez les Celtes, les branches souples de coudrier étaient des "baguettes magiques". Les sourciers s'en servent toujours. La tradition veut que le sourcier coupe les jeunes branches (badines) à la saint-jean avec un couteau neuf.
    Dans l'astrologie celtique, le noisetier est charmant, peu exigeant, très compréhensif, ...

    P1100263.JPG

  • LA REPRISE DU TRAVAIL.

    Le mois de janvier a pris fin, nous gagnons de la lumière de jour en jour...
    Le problème, c'est que je m'impatiente.. Gratter la terre me démange, nettoyer mes massifs..
    Je me languis pour tout vous dire.. J'ai besoin de voir la nature se réveiller, de sentir les odeurs du printemps, de voir le jardin retrouver de vraies couleurs toniques!!! ......

    Ce début de texte n'est pas de moi mais bien de Sophie (cliquez ici pour la suite)  et il correspondait exactement ce que moi aussi je ressentais.

    Et puis aujourd'hui, voilà une journée comme tous les amateurs de jardin attendaient depuis longtemps. Les températures sont clémentes (13°C), le soleil brille et le ciel est bleu.  Tout est réuni pour enfin remettre le nez dehors et les mains dans la terre. Il faut commencer léger, c'est donc ce premier massif qui aura l'honneur de sa première toilette de l'année. Je sais ce n'est pas très spectaculaire, c'est simplement le début d'une nouvelle période intense. Le massif avant et après !

    P1100229.JPG

    Et en plus comme un petit bonheur ne vient jamais seul, j'ai eu un petit compagnon qui semblait observer ce que je faisais comme si j'empiétais sur son territoire. Il n'a pas hésité à venir à plus ou moins 2 mètres de moi pour s"abreuver, pour chercher quelques graines ou simplement pour m'observer. Il était mignon, il avait si j'ose dire l'air un peu triste, tout jeune il n'a sans doute pas encore conscience des dangers de la vie comme par exemple des chats du voisinage.

    P1100245.JPG

    P1100243.JPG

  • DEVINE QUI VIENT MANGER CHEZ NOUS AUJOURD'HUI ?

    Comme chaque année, NATAGORA (clic) organise son recensement des oiseaux de nos jardins, ce sera ce week-end des 5 et 6 février 2011.

    A quoi ça sert ?

    1. A connaître la répartition des oiseaux en hiver.
    2. A comparer les nombres des différentes espèces.
    3. A suivre l'évolution des espèces si le comptage est répété durant de nombreuses années. Cela permet de constater éventuellement qu'une espèce ne se porte pas bien et de prendre les mesures nécessaires pour la protéger.

    101222-dqo.jpg

    Pour avoir beaucoup d'oiseaux dans son jardin...

    Il faut le rendre accueillant !
    Vous pouvez bien sûr installer des mangeoires mais vous pouvez faire beaucoup mieux car la meilleure nourriture pour les oiseaux c'est la nature.

    Voici 3 choses faciles à réaliser  :

    1. Ne pas tondre toute la pelouse pour laisser quelques coins où les plantes sauvages pourront avoir des graines
    2. Laisser des petits tas de bois mort qui seront des abris et des garde-manger
    3. Faire un compost qui grouillera de vie (vers, insectes) et qui sera un vrai restaurant pour les oiseaux !

    Alors, faites comme moi, c'est utile, participez au recensement.

    Mais attention, certaines espèces n'entrent pas en ligne de compte, notamment celles reprises ci-dessous. Soyez sérieux, pas d'exagérations, les "zolis zosieaux" décoratifs n'entrent pas en ligne de compte. En fait en préparant cette note, je me suis rendu compte que je n'avais jamais parlé de quelques éléments décoratifs du jardin, ils ne sont pas très importants, mais ils jouent leur rôle également.

    P1100211.JPG

    Les décorations au jardin permettent de donner une note différente et personnelle, en plus si elles peuvent rester en place durant l'hiver, elles donnent comme un petit air de vie.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    P1100208.JPGComme vous pouvez le voir, le gel est de nouveau permanent, les nuits sont très froides et pendant la journée les températures restent négatives. Les travaux de jardin devront encore quelque peu attendre.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    P1100209.JPG

    Ces espèces de canards ont semble t-il un peu souffert de l'hiver, une petite remise en forme sera nécessaire.P1100212.JPG Tandis que cette poule attend le printemps pour recevoir quelques fleurs colorées.

  • UN NID DOUILLET POUR LES MESANGES.

    Il me semble que cette année les mésanges sont particulièrement nombreuses, mais il faut dire que la table est bien garnie. A mon avis, elles se repassent cette bonne adresse, et ce matin j'ai compté pas moins de 13 mésanges, essentiellement des bleues et des charbonnières. Malheureusement les mésanges nonnettes ne sont pas très présentes, de temps une qui passe en coup de vent alors que l'an passé elles étaient très régulières.

    Les plus hardies, ce sont les petites bleues, à peine ai-je le dos tourné qu'elles arrivent, elles prennent une arachide en vitesse et s'en vont quelques dizaines de mètres plus loin pour s'en délecter.

    P1100182.JPGChaque année, je place un nichoir sur un mur du garage et chaque année, il est occupé soit par des mésanges charbonnières, soit par des mésanges bleues et même il y a deux ans par des moineaux.

    Je me suis dit que, puisque ces oiseaux me font le plaisir de fréquenter assidûment le jardin, leur mettre un deuxième nichoir à disposition ne serait pas une mauvaise idée.

    Quelques vieilles planches, quelques restes de peinture et voilà le travail. Je ne sais pas si elles apprécieront cette couleur "lavande", mais le gîte me paraît assez accueillant.

    L'emplacement n'est pas trop près du premier, il ne devrait donc pas y avoir de concurrence.

    Ches les mésanges charbonnières, il est assez facile de distinguer les mâles des femelles, chez le mâle la bande ventrale noire est plus large que chez la femelle. Par contre pour les mésanges bleues, c'est plus difficile, les différences se marquent par des couleurs moins vives et moins marquées. C'est un peu paradoxal, mais dans la nature, en général, les mâles sont beaucoup plus colorés que les femelles ....... c'est un peu différent de chez les humains !

     

    P1100186.JPG

     La mésange bleue se reproduit d'avril à juillet. Le nid est placé dans un trou d'arbre, une cavité de mur ou dans un nichoir. Il est bâti avec de la mousse, sa coupe est garnie de laine. La ponte est constituée de 9 à 13 oeufs dont l'incubation n'excède pas 15 jours. Seule la femelle couve et le mâle s'occupe du ravitaillement de la famille. L'envol des jeunes s'effectue à 19-20 jours mais l'émancipation totale n'intervient qu'au bout de 4 semaines. Certains couples font une seconde ponte régulière en juin.(source : Oiseaux.net cliquez ici.)

     

    P1100199.JPG

     

     

  • IL FAUT SAUVER LES ABEILLES.

    Après les jours de neige, nous sommes passés aux jours de pluie et par conséquent, pas moyen d'entreprendre quoi que ce soit au jardin. Comme il n'y a pas de sujet intéressant sur la vie du jardin, Je voudrais revenir sur un sujet qui me tient à coeur, c'est la disparition des abeilles.

    Une pétition a été lancée par AVAAZ, une OGM américaine, et le nombre de signatures est vraiment encourangeant, preuve que ce problème inquiète beuacoup de monde. J'ai la mauvaise habitude d'effacer mes photos et je n'ai retrouvé qu'une seule avec une pauvre malheureuse abeille mais finalement cette photo est un peu symbolique du problème.

    P1090387.JPGImpressionnant! Pendant le week-end, un demi-million d'entre nous ont signé l'appel pour sauver les abeilles. Allons jusqu'à un million pour obtenir l'interdiction -- signez si ce n'est pas déjà fait, et faites suivre le message à tous

    Chers amis,
    Des milliards d'abeilles sont en train de mourir en silence, et toute notre chaîne alimentaire est menacée. Les abeilles ne font pas seulement du miel, elles sont une humble et géante force de travail, pollinisant 90% des plantes que nous cultivons.

    De multiples études scientifiques mettent en cause un groupe de pesticides toxiques pour expliquer leur rapide disparition, et les populations d'abeilles augmentent là où ces produits ont été interdits. Mais les puissantes industries chimiques exercent un fort lobbying pour continuer à vendre ce poison. Notre meilleure chance de sauver les abeilles est de pousser l'Union Européenne et les Etats Unis à interdire à leur tour ces produits -- leur action est cruciale et aura pour effet d'entraîner le reste du monde. Nous n'avons pas de temps à perdre -- le débat fait rage quant aux mesures à prendre pour sauver ces espèces. Il ne s'agit pas seulement de sauver des abeilles, il s'agit de notre survie. Créons un buzz planétaire appelant l'Union Européenne et les Etats-Unis à faire interdire ces produits chimiques mortels et ainsi sauver nos abeilles et notre alimentation. Signez la pétition urgente, et faites la suivre à tous, nous la remettrons principaux décideurs:

    https://secure.avaaz.org/fr/save_the_bees/?vl

    Les abeilles sont indispensables à la vie sur terre -- elles pollinisent chaque année les plantes et les cultures pour une valeur estimée à plus de 40 milliards de dollars, représentant plus d'un tiers de l'approvisionnement en nourriture dans beaucoup de pays. Sans aucune action immédiate pour les sauvegarder, beaucoup de nos de fruits, légumes et noix favoris pourraient disparaître de nos étals.

    Ces dernières années ont été marquées par un profond et inquiétant déclin mondial des populations d'abeilles -- certaines espèces d'abeilles ont déjà disparu, et la semaine dernière nous avons appris que d'autres espèces aux Etats-Unis ne totalisent plus que 4% de leur population d'origine. Les scientifiques avancent plusieurs explications. Certaines études indiquent que le déclin est dû à une combinaison de facteurs incluant maladie, perte de l'habitat, et produits chimiques toxiques. Mais des recherches indépendantes à la pointe du sujet ont mise en avant de fortes preuves mettant en cause les pesticides du groupe des néonicotinoïdes. L'Italie, la Slovénie et même l'Allemagne, où est basé le principal fabriquant Bayer, ont interdit certains de ces produits. Mais Bayer, Syngenta et d'autres continuent d'exporter ce poison dans le monde. Et la France, pendant un temps fer de lance des interdictions, vient tout juste de renouveler pour un an l'autorisation commerciale d'un produit phare contenant cette substance toxique.

     

    Comme moi, signez cette pétition.

    https://secure.avaaz.org/fr/save_the_bees/?vl

  • LE REDOUX ET SES CONSEQUENCES

    Les températures sont passées rapidement de -5°C à 10°C avec comme conséquence un dégel rapide. L'épaisse couche de neige qui recouvrait tout a disparu rapidement, elle est venue gonfler les cours d'eau dont beaucoup ont quitté leur lit.

    Dans mon hameau, il n'y a qu'un petit ruisseau qui en temps normal doit faire une cinquantaine de centimètres de large, lui aussi a bien grossi et a inondé les prés et pendant quelque heures le bas d'une rue, mais rien de bien grave contrairement à certaines communes des environs dont certains campings ont dû être évacués.

    P1100134.JPG

    Le ruisseau en été et aujourd'hui, dans quelques jours il reprendra plus ou moins sa taille normale.

    P1100141.JPGLa neige étant complètement fondue, un tour d'inspection du jardin s'imposait. Pas trop de dégâts mais pas mal de plantes ont véritablement été écrasées par le poids de la neige. Le Rhododendron a eu une branche cassée mais le nombre de boutons présents laisse augurer d'une belle floraison.

     

     

     

     

    Ce petit tour d'inspection ma permis de découvrir des traces un peu bizarres dans la pelouse comme si un animal avait rampé entre la neige et la pelouse, les traces se poursuivent dans ce nouveau massif que j'ai préparé juste avant le gel et la neige. Et là la trace est plus profonde, je suppose qu'il doit s'agir d'un mulot.

    P1100144.JPGEt oui, je me suis trouvé encore plus de travail, mais quand on aime, on ne compte pas. Il va falloir que je trouve à remplir ce nouvel espace, quelques arbustes et des vivaces mais rien n'est encore défini. Sans exagération, toutes les suggestions sont les bienvenues.

    La neige n'a pas empêché la vie de continuer, les narcisses commencent à montrer le bout de leur nez, quelques arbustes sont couverts de boutons. Bref le travail au jardin reprendra bientôt et du travail de nettoyage, il y en a tant et plus.

     

     

    P1100150.JPG

  • BILAN D'UNE ANNEE.

    En cette période de l'année, c'est souvent l'heure des bilans, l'heure de faire le point sur ce qui a bien marché, sur les échecs, sur les erreurs commises, etc....

    J'ai donc passé en revue les archives, les différentes notes que j'ai publiées et que j'avais un peu oubliées. Finalement le bilan est assez compliqué, ou assez simple, au jardin il se passe toujours quelque chose, les succès et les plaisirs occultent les échecs. Comme bilan, j'ai simplement sélectionné une photo de chaque trimestre, ça ne donne pas un aperçu complet d'une année mais au moins un peu de couleur sur ce blog qui en a bien besoin après toutes ces journées en gris et blanc.

    Le dégel a commencé tout doucement mais une couche de 15 cm de neige recouvre toujours le paysage, normalement pour fin de semaine le jardin devrait avoir repris de la couleur.

    Trim 1.jpgMois de mars, LES PREMIERS ARBUSTES FLEURIS.

    Avec le printemps, voici les premiers arbustes à floraison printanière qui donnent des couleurs et des senteurs au jardin. Parmi ceux-ci le VIORNE BODNANTENSE, un incontournable, qui théoriquement doit fleurir en hiver, de novembre à mars. Chez moi il en fait un peu à sa tête, parfois je l'ai vu fleuri en été, ....

    Pour la suite, cliquez ICI.

     

     

     

     

    Trim 2.jpgMois de mai,

    VIORNE, PIVOINE, CONSOUDE

    Le VIBURNUM PLATICUM MARIESII ou VIORNE DE CHINE est maintenant bien fleuri, de forme assez compacte, il est bien intégré dans ce massif. Ses fleurs sont simples mais assez jolies et son feuillage bien structuré n'est pas en reste. A l'arrière un PARRIOTA PERSICA lui tient compagnie....

    Pour la suite, cliquez ICI.

     

     

     

     

     

    Trim 3.jpgMois de juillet,

    PAPILLONS ET CHENILLES.

    Nous sommes en pleine période "papillons", les piérides sont nombreux, ils butinent les fleurs de lavande, mais les autres espèces sont plutôt discrètes.

    En Wallonie, 18% des espèces de papillons ont déjà disparu et les deux tiers des espèces restantes sont menacées....

    Pour la suite, cliquez ICI.

     

     

    Trim 4.JPGMois d'octobre,

    Chaque année à cette époque, je remarque dans les autres jardins beaucoup d'asters dans des teintes bleues ou mauves, elles illuminent de leurs couleurs vives ces beaux jours d'automne.

    Pour la suite, cliquez ICI.

  • RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE ?

    Cela fait le troisième hiver consécutif hors norme, les deux précédents avaient été très froids (jusqu'à -20°c) par rapport aux moyennes des dernières années. Celui-ci, et encore nous ne sommes qu'au début, est particulièrement enneigé (ça fait plus de 30 ans je crois qu'on n'avait  plus connu cela), faut-il mettre tout cela sur le réchauffement climatique ?

    Les experts eux mêmes ont des avis divergents ! L'organisation météorologique mondiale estime que 2010 a été l'année la plus chaude jamais enregistrée dans 18 pays. Elle serait une des trois plus chaudes jamais répertoriées.

    D'après deux chercheurs des universités de Potsdam et de Kiel, le durcissement des hivers serait dû à la fonte de la banquise arctique qui accentuerait les échanges d'humidité et de chaleur entre l'océan et l'atmosphère. Sous l'effet des hautes pressions qui s'exercent sous les hautes latitudes, des vents polaires de nord et de nord-est pousseraient des flux polaires vers l'Europe.

    D'autres pensent que le refroidissement de l'Europe est dû aux ralentissements des courants marins, notamment le Gulf Stream. Ou encore, le ralentissement de l'activité solaire constaté ces deux dernières années qui aurait contribué à installer une haute pression en hiver sur la Scandinavie, pourvoyeuse d'air polaire vers l'Europe.

     

    P1100110.JPG

     

    Un autre scientifique, américain celui-là, prétend que c'est vers la Sibérie qu'il faut se tourner. L'extension des zones couvertes par la neige dans les hautes latitudes de l'hémisphère Nord crée un dôme d'air froid qui amplifie les déplacements d'air froid vers l'Europe.

     

    P1100114.JPG

    Quoi qu'il en soit, personnellement j'en ai vraiment assez de vivre dans ce paysage blanc. Bien sûr on peut trouver un certain charme à ce paysage ou encore à ces chandelles qui descendent des toits, mais à part cela rien de vraiment agréable à mon goût. Les désagréments sont nombreux, en premier lieu la difficulté de se déplacer (routes mal dégagées). Pas très loin de chez moi, c'est le toit d'un poulailler industriel qui s'est effondré sous le poids de la neige, etc...

    P1100120.JPG

    366 Gestes pour la biodiversité.
    JE LIMITE MES DECHETS LORS DES FETES DE FIN D'ANNEE.

    Les fêtes de fin d'année sont source de surconsommation, dont résultent une accumulation de déchets et une utilisation accrue de ressources et d'énergie. Quelques gestes simples permettent cependant de réduire ce phénomène comme le fait de réutiliser et de recycler.

    Bannissez donc les produits à usage unique : assiettes, gobelets ou couverts en plastique, serviettes ou nappes en papier, plats en aluminium jetables, denrées et objets festifs emballés de façon excessive, ... : la plupart de ces déchets une fois souillés, sont non recyclables !

    Et n'oubliez pas de conserver ce que vous pourrez réutiliser l'an prochain et de trier le peu de déchets qui vous restent pour la collecte sélective.

     

  • 24 HEURES PLUS TARD ....

    24 heures plus tard, rien de bien neuf , .... où plutôt si ! la couche de neige a grossi de plus ou moins 30 centimètres. Presque tout un dimanche à regarder les flocons de neige, que faire d'autre ! Voilà qui va faire l'affaire des skieurs, les pistes de ski de nos ardennes seront vraisemblablement ouvertes pendant les vacancances scolaires de cette fin d'année.

    P1100040.JPG

    En fonction de l'ensoleillement, le paysage prend différentes couleurs, le blanc n'est pas toujours blanc, il peut prendre des nuances bleutées. C'était le cas ce lundi après-midi pendant un court moment.

    P1100039.JPG

    Après ces moments lumineux et ensoleillés, c'est la brume qui a fait tout de suite son apparition, tout à coup l'atmosphère change, le paysage tend vers le mystérieux.

    P1100044.JPG

    Personnellement, je ne suis pas un adepte du ski, mais mon goût pour la nature sous toutes ses formes m'a poussé à faire une très longue balade dans les environs, de quoi rapporter l'une ou l'utre image qui me serviront d'archives, de mémoire pour le futur. Cette année étant exceptionnellement enneigée, mon blog me servira de mémoire et de comparaison pour les hivers prochains.

    P1100032.JPG

    P1100034.JPG

  • ENCORE ET TOUJOURS DU BLANC ! UN RECORD !

    Une nouvelle offensive hivernale est en cours et pas une moindre. C'est vrai pratiquement toute l'Europe "bénéficie" des chutes de neige, mais pour la Belgique, c'est un record qui est atteint.

    En effet pour les mois de novembre et de décembre, nous avons atteint (et ce n'est pas fini) le niveau de 18éme jour d'enneigement, ce qui n'était plus arrivé depuis 1919 !

    Ce jeudi 17, la neige a fait son retour en force, parfois quand le soleil brille et que le ciel est bleu comme ce vendredi, cela peut être agréable, mais après quelques averses samedi soir, ce dimanche est la pire des journées. Depuis midi, la neige tombe sans arrêt et cela pourrait se poursuivre jusqu'à la nuit.

    P1100008.JPG

    Les merles ont trouvé une réserve de nourriture, les petites pommes du malus sont très appréciées. Il arrive que 5 à 6 merles squattent l'arbuste pour trouver leur pitance.

    Record de jours de neige

    Un nombre record de jours au cours desquels on a noté des chutes de neige en novembre et décembre a été atteint ce samedi et ces conditions hivernales ne vont pas encore nous quitter tout de suite. Ce dimanche, on en sera au 18e jour de neige pour ces deux derniers mois, ce qui constitue un nouveau record. En 1945, on avait compté 16 jours de neige en novembre et décembre. Le ciel est à nouveau très chargé ce dimanche et de nouvelles chutes de neige sont prévues vers la mi-journée. Au littoral et sur l’ouest du pays, peu de précipitations sont prévues mais dans certaines régions des Ardennes le tapis blanc pourrait bien grossir encore de 20 cm ! Un vent faible à modéré d’est soufflera en cette fin de week-end. Les maxima oscilleront entre -3 degrés dans les Hautes Fagnes et 0 degré en Basse-Belgique. En soirée, il pourrait encore neiger mais ensuite la zone de précipitations s’en ira du côté de l’Allemagne. Les minima se situeront entre -6 et -2 degrés.

    Lundi, il fera sec et on bénéficiera de quelques éclaircies. La nébulosité augmentera ensuite ce qui augmentera le risque de neige fondante sur le sud du territoire. Un vent d’est faible à modéré soufflera et les températures à la mi-journée seront d’environ 0º.

    Il fera nuageux le reste de la semaine avec de temps à autre des précipitations hivernales et de légères gelées en Basse- et Moyenne-Belgique.(journal Le SOir )

    P1100011.JPGNuit de neige

    La grande plaine est blanche, immobile et sans voix.
    Pas un bruit, pas un son ; toute vie est éteinte.
    Mais on entend parfois, comme une morne plainte,
    Quelque chien sans abri qui hurle au coin d'un bois.

    Plus de chansons dans l'air, sous nos pieds plus de chaumes.
    L'hiver s'est abattu sur toute floraison ;
    Des arbres dépouillés dressent à l'horizon
    Leurs squelettes blanchis ainsi que des fantômes.

    La lune est large et pâle et semble se hâter.
    On dirait qu'elle a froid dans le grand ciel austère.
    De son morne regard elle parcourt la terre,P1100016.JPG
    Et, voyant tout désert, s'empresse à nous quitter.

    Et froids tombent sur nous les rayons qu'elle darde,
    Fantastiques lueurs qu'elle s'en va semant ;
    Et la neige s'éclaire au loin, sinistrement,
    Aux étranges reflets de la clarté blafarde.

    Oh ! la terrible nuit pour les petits oiseaux !
    Un vent glacé frissonne et court par les allées ;
    Eux, n'ayant plus l'asile ombragé des berceaux,
    Ne peuvent pas dormir sur leurs pattes gelées.

    Dans les grands arbres nus que couvre le verglas
    Ils sont là, tout tremblants, sans rien qui les protège ;
    De leur oeil inquiet ils regardent la neige,
    Attendant jusqu'au jour la nuit qui ne vient pas.

     

    Guy de Maupassant.

    366 gestes pour la biodiversité.

    JE FABRIQUE MON BAUME ANTI-GERCURES.

    Idéal pour les peaux-sèches ou exposées au froid, ce baume ne contient ni huile de palme, ,ni produits chimiques nocifs pour la biodiversité (si les ingrédients sont bio), ni musc ou castoréum (sécrétions animales dont la récolte nécessite de tuer les animaux qui les produisent !).

    Faites fondre au bain-marie dans un récipient en verre 30 gr de beurre de karité, 10 gr de cire d'abeille, 20 ml d'huile végétale (tournesol, germe de blé, onagre, ...). Ôtez du feu et, en fouettant énergiquement le mélange, incorporez 1 cuillère à café de glycérine liquide, 1 goutte de propolis et 15 gouttes d'huiles essentielles de lavande vraie, de géranium d'Egypte et de bois de rose (5 gouttes de chaque).

    Conservez le baume dans de petits pots en verre stérilisés.