JARDIN - Page 17

  • LA SUITE DES TRAVAUX (PHASE 4)

    La charpente étant terminée, il me reste à l'habiller et finalement c'est peut être la tâche la plus facile. Pour ne pas avoir trop de travail, il faut être un peu organisé, longueur et largeur sont de 1m80, tout juste comme les planches "lambris", quant à la largeur de la porte elle est exactement de 5 planches mises dans le sens vertical et bien sûr la hauteur est de 1m80. De cette manière, je me suis épargné pas mal de coups de scie.

    Il y a quand même quelques découpes, pour la fenêtre et pour les pointes des faces avant et arrière, mais finalement cette phase était assez rapidement terminée.

    P1070043Et voilà, le CABANON a pris forme, certains l'avaient compris assez vite. Pour répondre aux souhaits de mon épouse, avec les quelques chutes de planches, j'y ai ajouté un petit bac à fleurs qui a déjà commencé à être garni. Il me reste à placer un revêtement sur le toit bien que les plaques placées soient hydrofuges, là j'hésite encore sur le matériau.

    Et puis il faut garnir tout cela avec des massifs de chaque côté et une petite terrasse empierrée garnie d'une table bistrot et de 2 chaises, ce sera  un endroit propice pour prendre l'apéro en ayant une vue différente sur le jardin. Les premiers coups de bêche sont donnés mais malgré les pluies abondantes des derniers jours, la terre est encore très dure.

    Quelques plantes sont déjà en attente, spirea japonica anthony waterer, spirea japonica goldflame, perovskia, ainsi qu'une nouvelle variété de potentille aux fleurs roses.

    P1070038

    LIGNE VERTE

    L'idée de ce cabanon m'est venue d'un magazine (photo de droite) et comme je trouvais qu'il manquait un peu de décor dans le jardin, la décision fût vite prise et le résultat me convient. J'en profite pour vous montrer une vue du Parriota persica qui a pris ses belles couleurs d'automne.

     

    P1070044

  • LA SUITE DES TRAVAUX (PHASE 2)

    Scolarité oblige, j'ai perdu mes 2 petits apprentis, c'est donc seul que je vais continuer les travaux. Pendant toute mon enfance, j'ai vu mon père construire des volières et des pigeonniers, c'était pour lui un plaisir et une passion. C'est donc sur base de ces souvenirs que je vais organiser et concevoir la suite des travaux.

    Tout d'abord, il faut acheter les matériaux, cela semble évident, mais quand il faut choisir parmi tous ces bois rabotés ou non, traités ou non, il y a de quoi hésiter. Me voilà donc embarqué avec mes bois, mes équerres, mes vis et autres tire-fonds, en espérant mes choix sont les bons.

    Il faut ensuite trouver les bons gestes, mesurer, traiter, scier, forer, aléser, visser et assembler. Et au bout du compte, voilà la charpente qui a pris forme, elle correspond à ce que j'attendais, ... un peu d'auto-satisfaction ne fait pas de tort.

    P1060985

    Je pense que tout le monde a compris que ce n'est ni un massif, ni un potager, ni une gloriette ....

    P1060982

  • LA SUITE DES TRAVAUX (PHASE 1)

    Pour cette première phase, l'équipe est de nouveau réunie, il s'agit cette fois de faire du béton. La répartition des tâches est toujours la même, une qui travaille et deux qui regardent. Nous n'avons pas de bétonnière, c'est donc à la main et brouette par brouette que nous remplirons notre dalle.

    La passion et le courage sont toujours bien présents et les artistes sont fiers de signer leur oeuvre.

    Tous ceux qui pariaient sur un potager ou un massif se sont trompés, ....la suite est pour très bientôt.

    CABANON 3P1060644

  • LE DEBUT DES TRAVAUX

    Des travaux sont en cours au jardin, dès que les petits enfants ont étés au courant, ils ont proposé leur aide. Bien sûr on ne refuse pas la main d'oeuvre et même si les travaux ont pris plus de temps, le bonheur était partagé.

    Tristan (13 ans) est plutôt le contremaître, il a des solutions pour tout, tandis qu'Adèle (8ans) est dans le rôle du manoeuvre, elle est pleine de courage et de volonté. Quant à moi, il me reste le rôle d' "architecte", superviser, contrôler, le bon rôle en somme.

    CABANON 1Et après pas mal d'efforts, la première phase est terminée, fourbus mais contents les petits enfants ont passé un bel après midi.

    Mais quel est donc ce projet qui prend forme ?

    CABANON 2

  • LES FEUILLAGES ROUGES (Suite ...)

    Il ne se passe pas grand chose au jardin, tout doucement la dormance va s'installer, les fleurs fânent, la récolte des graines bat son plein, et la pelouse continue à se déssècher. Le temps est vraiment clément mais le manque d'eau se fait sentir, tout est sec, la terre est on ne peut plus dure.

    Le rouge et le roux sont les couleurs qui commencent à dominer.

    L'Euonymus Alatus (fusain ailé) a atteint son point d'orgue, assez insignifiant pendant le printemps et l'été, il semble prendre sa revanche avec beaucoup d'arrogance, il est maintenant flamboyant. C'est un arbuste qui grandit plus en largeur qu'en hauteur et qui a la particularité d'avoir des rameaux quadrangulaires.

    P1060986P1060989L'Epine-Vinette de Juliana d'habitude entièrement verte semble un peu jalouse du succès du fusain, quelques feuilles d'un beau rouge vif apparaissent et contrastent de belle façon avec les feuilles d'un vert soutenu. Tout comme l'Euonymus, ce Berbéris est originaire de Chine.

    Elle possède des propriétés médicinales en particulier comme fébrifuge , elle est stomachique et possède une action sur le foie et le cœur. Son écorce contient des alcaloïdes, essentiellement la berbérine qui est une substance particulièrement toxique.

    P1060991

    Un peu plus loin, une autre variété l'Euonymus Europaeus (Fusain d'Europe) a atteint, lui aussi son apogée. Comme les deux précédents, toutes les parties de cet arbustes sont toxiques.

    P1060993

  • LES FEUILLAGES ROUGES

    L'automne approche à grand pas, certains signes ne trompent pas, les jours raccourcissent, les matinées et soirées sont plus fraîches et surtout certains arbres, arbustes ou plantes se parent de couleurs exceptionelles.

    Il y a notemment ces couleurs rouges qui sont très éphémères mais tellement spectaculaires.

    Il y a tout d'abord la vigne vierge (parthenocissus) qui commence sa coloration d'un rouge vif. Cette année, j'ai dû la tailler car elle devenait un peu envahissante.

    P1060974Il y a ensuite ce Diervilla, moins spectaculaire mais son changement d'aspect est lui aussi assez particulier.

    P1060976Le troisième commence sa transformation, elle sera aussi spectaculaire mais d'assez courte durée, c'est l'Euonymus Alatus ou fusain ailé.

    P1060979Un autre Euonymus, la variété Europaeus ou fusain d'Europe est lui aussi bien rouge. Ses fleurs caractéristiques sont aussi appelées "bonnet d'évêque".

    P1060984

  • LE TEMPS DES POMMES

    Sur un an, les pommiers ont bien grandi, ils ressemblent maintenant à des arbres et ce qui ne gâche rien , ils sont assez bien garnis de fruits. Comme l'an passé, les "Radoux" d'une belle couleur rouge sont plus nombreuses que les "Reines de reinette". Heureusement que le temps de la cueillette approche à grand pas car nombre d'entre elles sont tombées ou attaquées par les guêpes.

    P1060948D'autres pommes sont beaucoup plus petites mais bien plus nombreuses, ce sont celles du "Malus", qui avait donné une floraison magnifique au début du printemps. Ses branches ploient sous le nombre, je me demande si une taille ne s'impose pas pour qu'il soit plus touffu et plus solide ? Qu'en pensez-vous ? J'attends vos avis.

    P1060953

  • UNE AUGE D'OXALIS

    Cette année nous avons décoré notre vieille auge en pierre de manière un peu moins conventionnelle, finis les pelargoniums, surfinias , pétunias et autres bégonias, nous avons opté pour des Oxalis jaunes. Le résultat est on ne peut plus satisfaisant, depuis le printemps les oxalis sont en fleurs sans montrer le moindre signe de faiblesse.

    Bien sûr l'auge de pierre n'est plus tellement visible mais la composition nous convient. Cette variété dont j'ai oublié le nom, n'est pas à confondre avec l'Oxalis jaune qui est plutôt une plante sauvage envahissante et considérée comme parasite.

    L'Oxalis a des feuilles qui ressemblent au trèfle, ses fleurs s'ouvrent le jour et se referment la nuit.

    P1060938

  • UNE AGASTACHE TRES FLORIFERE

    P1060937Au jardin, j'ai plusieurs espèces d'agastache, tout d'abord la plus courante "Agastache foeniculum"  appelée aussi Agastache fenouil ou encore Anis hysope, celle-ci a un goût d'anis très prononcé. Elle est d'ailleurs utilisée dans la cuisine asiatique ou encore nord-américaine.

    Une autre espèce présente est l'Agastache Golden jubilee dont les feuilles sont d'un vert pâle du plus bel effet et comme la précédente, ses fleurs sont des épis mauves.

    Celle que je vous présente est l'Agastache Mexicana Sangria, très différente des précédentes et notamment sa floraison très longue et du plus bel effet.

    Pour les 2 premières variétés, les semis donnent de très bon résultat, le printemps prochain ce sera au tour de cette "Mexicana Sangria".

     

    P.S. : pour les photos de notre séjour dans la région de fontainebleau, cliquez sur la photo "Seine et Marne" dans la colonne de droite.

    P1060935

  • FIN DES VACANCES ET CHENILLES

    Les plus perspicaces avaient deviné que nous allions dans les environs de Fontainebleau, l'occasion de belles et longues balades dans cette forêt particulière faite de sable et de rochers. La découverte des gorges de Franchard, de la caverne des brigands, du massif de l'éléphant, etc...

    Notre point de chute était Moret sur loing, une très belle petite ville médiévale ou vécut le peintre Alfred Sisley. Nous avons découvert une très belle région, tout d'abord la forêt, ensuite les villages de Barbizon, de Milly le forêt, les châteaux de Fontainebleau et de Vaux le vicomte.

    MORET SUR LOINGPendant notre absence, le jardin a plutôt souffert de la sècheresse, et des visiteurs en ont profité pour envahir et consommer les feuilles de la capucine. Elles sont une bonne douzaine, mais il faut que tout le monde mange ... et puis ces chenilles, nous l'espérons deviendront de beaux papillons blancs, des piérides du chou.

    P1060921

  • PETITE EVASION

    Nous repartons pour une semaine, pas très loin, mais une petite évasion est toujours bienvenue. Une région de France que nous allons découvrir.

    Où ? quelques indices : une forêt royale de 28000 ha depuis le XI ème siècle, un château où les souverains se sont succédés depuis le moyen âge, un village qui inspira les impressionistes, ....

    foretA bientôt.

  • FLEURS JAUNES EN CONTRASTE

    Les fleurs jaunes ne sont pas mes préférées mais il faut avouer que les Rudbeckias sont assez harmonieux. Placé entre un Dendranthema "Apricot" et le Cercis canadensis, il présente un contraste assez intéressant.

    Le rudbeckia ne demande pratiquement aucun soin, à partir du moment ou il bénéficie d'une terre bien drainée et d'un emplacement bien ensoleillé, il pousse sans problème. Il est conseillé de le diviser tous les 2 ans afin de renouveller le pied. Celui-ci est un éclat de la plante mère, je l'ai planté en 2008.

    P1060589

    LIGNE VERTE

     

    P1060580


    Un autre contraste, c'est ce Ligulaire, lui aussi d'un jaune intense, avec ce Liatris Spicata. Le Ligularia dentata quant à lui préfère les emplacements humides, par exemple en bordure d'un bassin, il présente de grandes feuilles rondes et échancrées, des tiges pourpres et des fleurs assez originales.