15/02/2010

LES YEUX DU GRAND-DUC

P1070866
Ma grenouille est de nouveau en danger, si la neige continue a tomber comme ces derniers jours, elle sera bientôt asphyxiée. Un autre animal en danger, c'est le "Grand-duc d'Europe", comme il se fait de plus en plus rare, il n'est pas évident d'en voir en liberté. Avant d'entrer dans la réserve du Zwin, il y a un petit parc animalier où l'on peut voir dans des volières quelques espèces d'oiseaux de nos régions.

Même si je n'aime pas beaucoup de voir des oiseaux privés de liberté, c'était assez intéressant de voir de très près des "Grands-ducs"(une dizaine d'individus), un "Grand corbeau noir", etc...

Les yeux du Grand-duc d'un beau rouge-orangé sont particulièrement impressionnants, ils lui permettent de voir dans le noir mais sont très sensibles aux éblouissements. En Wallonie, il avait complètement disparu, il est réapparu au début des années 90 suite à un programme de réintroduction en Allemagne. Plusieurs couples nichent maintenant régulièrement dans les carrières le long de la vallée de la Meuse.

GRAND DUC366 gestes pour la biodiversité.

Geste du 15 février 2010.

JE DECOUVRE LA NATURE EN VILLE.

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, la biodiversité est parfois bien plus grande en ville qu'à la campagne où règnent les monocultures dans les champs comme dans les forêts.

Etonnamment, les biotopes peuvent être fort variés en ville : jardins publics, jardins privés, étangs, parcs, forêts, rues et avenues arborées, terrains vagues, friches, abords de chemins de fer, berges de ruisseaux .... sans parler des toitures vertes et des terrasses, façades et balcons fleuris. Même les moindres fissures au bord des trottoirs, au pied des bâtiments ou sur les murs sont colonisées par une multitude de plantes sauvages !

Mais cette biodiversité est vulnérable : elle ne pèse pas bien lourd face aux bétonneuses et aux rouleaux compresseurs...

17:28 Écrit par MSVDH dans JARDIN | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : biodiversite, grand-duc, ville |  Facebook | |

14/02/2010

UN SEJOUR EN TOUTE SERENITE.

Notre séjour à Knokke le Zoute est terminé et comme je le pressentais ce fut un grand bol d'air. Le temps était froid, neige et gel étaient au rendez-vous, mais le ciel en grande partie dégagé. Par contre le vent du nord-est était glacial, mais ça ne nous a pas empêché de pratiquer nos loisirs préférés, le vélo, la marche, la découverte de la nature, ... plus les plaisirs de bouches (crêpes, poissons, ...)

Un grand bonheur fut notre balade dans le Zwin, un ancien bras de mer aujourd'hui ensablé qui est devenu une réserve naturelle entre la Belgique et les Pays-bas. Soit 158 Ha d'un biotope unique pour de nombreux oiseaux et plantes. 60 Ha sont accessibles au public, ... question public, nous étions absolument seuls, 60 Ha pour nous quatre, l'impression d'être seuls au monde.

Les biotopes du Zwin sont composés de vases salées et de prés salés dont les parties les plus basses sont inondées à chaque marée. Plus de 40 plantes y abondent (obione faux pourpier, aster maritime, épinard de mer, salicorne, statice, etc...) et des milliers d'oiseaux y  viennent pour nicher, hiberner ou simplement se nourrir (avocette, aigrette, cigogne, héron, huitrier, etc...)

ZWIN 1366 gestes pour la biodiversité.

Geste du 14 février 2010.

J'ORGANISE UNE SAINT VALENTIN VERTE

Vous avez tout prévu pour fêter Saint Valentin dans le respect de la biodiversité. Vous avez acheté du maquillage bio et de l'après rasage aux huiles essentielles. Et pour les cadeaux ? Une paire de jumelles et un guide sur les oiseaux pour lui, des chocolats labellisés Fairtrade et un bouquet de fleurs produites localement et sans pesticides pour elle.

Vous avez réservé une table dans un restaurant (bio) qui ne sert que des produits de région et de saison. Et pour épater votre moitié vous avez prévu de vous y rendre en calèche, en pousse-pousse ou, s'il neige en traîneau  tiré par des chiens.

Et pour finir la soirée, un matelas en latex naturel, un duvet en plume d'oie et des draps en fibre de bambou...

 

Quel programme ! Bonne fête à tous les amoureux !

10:15 Écrit par MSVDH dans JARDIN | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : zwin, vacances, reserve naturelle, knokke |  Facebook | |

07/02/2010

UN GRAND BOL D'AIR

Afin d'être en grande forme avant la saison du jardinage, une petite semaine à la mer du Nord nous fera le plus grand bien.

C'est à Knokke le zoute à la frontière Belgo-hollandaise que nous séjournerons, de quoi découvrir la réserve naturelle du Zwin.

clm010601

20:09 Écrit par MSVDH dans JARDIN | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : vacances, reserve naturelle, knokke, zwin |  Facebook | |

06/02/2010

APRES LA NEIGE, LA VIE

Maintenant que la neige est fondue, on peut voir que pour certaines plantes, la dormance est terminée, la vie a repris le dessus.

C'est le cas de ce Dendranthemum qui je l'espère me donnera autant satisfaction qu'en 2009. Jardiniers, préparez vos outils si ce n'est déjà fait, la belle saison approche. De mon côté, n'y tenant plus, j'ai commencé le bêchage d'un nouveau massif autour du cabanon. Ouille le dos, mais quel plaisir de retrouver le grand air du jardin.

P1070769

366 gestes pour la biodiversité.

Geste du 6 février 2010.

JE REDUIS MES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE.

Se chauffer, s'éclairer, se déplacer ... mais aussi se nourrir, se vêtir et même respirer : tout ce que nous faisons produit des gaz à effet de serre qui mettent en danger la planète. Les déserts s'étendent, les glaciers régressent, le niveau des mers monte ... Bref des écosystèmes entiers sont perturbés.

Diminuez vos émissions de gaz à effet de serre en consommant autant que possible des produits de saison, de la région et portant un écolabel, en vous rendant à l'école ou autravail à pied, à vélo ou en transport en commun, en évitant le gaspillage ...

Et compensez-en une partie en accueillant la biodiversité chez vous (avec une mare, une prairie fleurie, des nichoirs, ...) et en soutenant des associations naturalistes ou des projets de reforestation.

05/02/2010

MAISON A LOUER .

J'ai parlé du nourrissage des oiseaux, le printemps arrivant il est temps également de prévoir des nichoirs. Nos oiseaux ont de plus en plus de difficultés pour trouver des endroits adéquats où nicher, alors pourquoi ne pas les aider.

J'ai la chance d'habiter une région encore "assez préservée", les bosquets et les bois sont encore assez nombreux ce qui ne m'a pas empêché d'installer un nichoir à mésange. Accroché à un peu plus de 2 mètres du sol (attention aux prédateurs), orienté au Sud, il est installé depuis 2001 et chaque année il est occupé soit par des mésanges charbonnières, soit par des mésanges bleues.

Au printemps les va et vient des parents pour le nourrissage des petits est un spectacle à lui tout seul, et si par bonheur on peut assister à l'envol des jeunes mésanges, le plaisir est total.

Attention que chaque espèce requiert son type de nichoir, qu'on peut les acheter tout faits mais aussi qu'on peut en réaliser assez facilement soi même. Voici un lien où vous pourrez trouver tout ce qu'il faut savoir sur les nichoirs (cliquez)

P1070758

366 gestes pour la biodiversité.

Geste du 5 février 2010 :

JE N'ACHETE NI NE RELACHE D'ANIMAUX EXOTIQUES.

Poissons tropicaux, chiens de prairie, perroquets, boas, mygales, ... : la plupart de ces animaux sont prélevés dans la nature, sans respect pour la biodiversité (certains sont même en voie d'extinction !). Et ils sont traités sans ménagement pendant le transport (la majorité n'y survit d'ailleurs pas).

De plus ils coûtent cher, à l'achat comme à l'entretien, peuvent transmettre des maladies, être dangereux et causer des dégâts importants. Les relâcher dans la nature n'est pas une solution : certains (perruches, tortues aquatiques, écureuils gris ...) libérés ou échappés, se sont parfaitement acclimatés et ce, parfois aux dépens de la faune indigène ...  Alors avant d'en acheter, réfléchissez-y plutôt deux (mille) fois qu'une !

11:44 Écrit par MSVDH dans JARDIN | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : biodiversite, nichoirs, animaux exotiques |  Facebook | |

04/02/2010

L'IMPORTANCE DES ZONES HUMIDES

L'importance des zones humides pour la biodiversité est bien connue et notamment pour les espèces qui en dépendent (oiseaux, batraciens, etc...). Il y a les étendues d'eau de grande taille qui sont le lieu privilégié de nidification de certaines espèces comme les grêbes huppés, les hérons cendrés, etc... et sont par conséquent très importantes, il y a les mares dont je parlais dans l'article "il faut sauver les grenouilles" et il y a aussi les petits points d'eau que l'on peut aménager dans son jardin qui auront tout à la fois un intérêt décoratif, ludique mais qui contribuera également à la sauvegarde de la biodiversité.

C'est un de mes projets pour ce printemps 2010, il n'y a plus qu'à le concrétiser.

La Mare aux joncs à Seraing.

P1070756366 gestes pour la biodiversité.

Geste du 4 février 2010

J'ENVISAGE D'AMENAGER UNE MARE DANS MON JARDIN.

Un mare naturelle au jardin permet d'accueillir de nombreux auxiliaires : les oiseaux et petits mammifères viendront s'y désaltérer, les amphibiens et certains insectes y déposeront leurs oeufs, les libellules y chasseront les moustiques et autres nuisibles, les larves de dyptiques y limiteront le nombre de têtards, les hirondelles et guêpes maçonnes y trouveront la boue nécessaire pour leur nid, ...

P1070757
En outre, elle rafraîchira l'atmosphère en été et vous permettra de faire pas mal d'observations : la colonisation spontanée par la faune et la flore locales, l'accouplement des demoiselles, le développement des oeufs et têtards des grenouilles, crapauds, ...

11:34 Écrit par MSVDH dans JARDIN | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : biodiversite, mares, zones humides |  Facebook | |

03/02/2010

DEVINE, QUI VIENT MANGER ....

Le week-end prochain, Natagora (cliquez !) propose comme chaque année d'effectuer un recensement des oiseaux. Il suffit de faire un relevé des oiseaux, mésanges, rougegorges, moineaux, pinsons mais aussi, geais, pics et autres buses … qui visitent régulièrement le jardin ou les mangeoires.

En hiver il est important de nourrir les oiseaux car nos milieux se sont appauvris et n'offrent plus une nourriture variée et abondante aux oiseaux.

En résumé : les 11 règles d'un bon nourrissage

1. Nourrissez uniquement pendant les grands froids ou les pluies incessantes
2. Disposez de la nourriture matin et soir
3. Changez l'eau des abreuvoirs régulièrement et n'y ajouter aucun additifs
4. Nettoyez régulièrement les mangeoires
5. Protéger les graines de l'humidité et de la pluie
6. Ne donnez pas d'aliments salés
7. Placez graines, mangeoire hors de portée des prédateurs
8. Surtout, n'arrêtez jamais en plein froid un nourrissage commencé, les oiseaux devenus dépendants seraient condamnés !
9. Offrez des aliments variés à plusieurs endroits
10. Ne donnez pas trop à la fois, la nourriture doit disparaître en quelques heures
11. Ne proposez jamais d'aliments moisis ou avariés

P1070754

366 gestes pour la biodiversité.

Geste du 3 février 2010 :

JE REMPLIS MON CARNET D'OBSERVATION EN HIVER

L'hiver est la saison idéale pour observer les oiseaux restés chez nous : il n'y a pas de feuilles sur les arbres pour les cacher et ils fréquentent assidûment les jardins où ils sont nourris tous les jours ! Si tu habites près d'un étang, va y faire un tour : les canards, oies et autres oiseaux d'eau de nos régions ont certainement été rejoints par leurs cousins du nord;

Quand à la végétation, les arbres commencent à se couvrir de bourgeon et, dès février , les premières fleurs apparaissent : d'abord les perce-neige toutes blanches, puis les crocus blancs, jaunes ou violets.

10:27 Écrit par MSVDH dans JARDIN | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : recensement, oiseaux, biodiversite, nourrisage |  Facebook | |

02/02/2010

IL FAUT SAUVER LES GRENOUILLES

L'hiver est toujours là mais très bientôt les conditions climatiques vont devenir plus clémentes. Dans quelques temps, quand la température avoisinnera les 7°C les grenouilles, crapauds et autres tritons vont entamer leur migration printanière à destination des mares et étangs qui les ont vu naître. Cette migration démarre le plus souvent début février et généralement à la tombée du jour.

Si leur parcours traverse une route c'est l'hécatombe assurée, car la migration peut concerner des centaines, voire des milliers d'individus.

Certaines communes prennent des mesures de prévention comme une localité voisine (Seraing), aux abords de la "Mare aux joncs", la municipalité installera des panneaux de signalisation indiquant la migration des batraciens qui emprunteront ou non les tunnels (crapauducs) construits sous la route. Dans ces zones, il est recommandé de rouler sous les 30 km/h.

Ma grenouille attend impatiemment , mais avec le sourire, le dégel. D'ici quelques jours elle retrouvera (après un bon lavage) un aspect plus soigné.

P1070746

Le geste de ce 2 février 2010 :

J'ENTRETIENS LES ZONES HUMIDES

Particulièrement riches en biodiversité, les zones humides fournissent eau, nourriture et abris à d'innombrables espèces animales et végétales, dont une grande partie y est inféodée. Mais aujourd'hui, bois humides, cours d'eau, étangs, marais, mares roselières, tourbières ...sont de plus en plus menacés par des facteurs tels que la pollution des eaux, la construction de barrages, le drainage des sols ou la présence d'espèces exotiques envahissantes.

Participez à un chantier de gestion et de restauration des zones humides dans votre région, communes et associations de protection de la nature en organisent régulièrement (NATURA 2000).



 


01/02/2010

En HIBERNATION ?

Non, je n'hiberne pas, la preuve est ci-dessous. Mais il faut le reconnaître, j'ai un peu délaissé ce blog. Evidemment l'activité au jardin n'a pas encore repris, les sujets manquent un peu et les excuses sont faites pour s'en servir.

Peut-être un manque de motivation aussi, pris par d'autres activités, etc..., Etc...

Comme vous le voyez, comme pas mal de monde, nous sommes dans la neige depuis quelques jours. De quoi retrouver les joies de l'enfance, ma petite fille Adèle m'a sollicité pour faire un bonhomme de neige, ... on s'occupe comme on peut, mais ça fait partie des petits bonheurs de la vie.

P1070734

Pour revenir à la biodiversité dont je parlais dans mon dernier article, je me propose de vous retranscrire, un par un les 366 gestes pour la biodiversité, une intiative du musée des sciences naturelles.

Voici le geste du 01 février :

JE FAIS DU SIROP DE LIEGE ET DES PÂTES DE FRUITS MAISON.

Lavez et coupez en quartiers 6 kg de poires et 2 kg de pommes non traitées. Emballez pelures et pépins dans une étamine et faites les cuire avec les fruits durant 4h à feu doux.

Récupérez l'étamine (jetez pépins et pelures) et pressez y la compote obtenue pour en extraire le jus. Faites-le réduire à feu doux durant 3 heures. Versez le sirop encore chaud dans des pots en verre stérilisés. Conservez-le au frais. Sachez qu'il accompagne à merveille les crêpes ....

Pesez ce qui reste de la compote et mixez-la avec la même quantité de sucre. Faites sécher le tout sur un plaque couverte de papier cuisson dans un four à 150°C (minimum 1 h). Découpez la pâte en carrés et roulez ceux-ci dans du sucre cristallisé.

12:14 Écrit par MSVDH dans JARDIN | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : hiver, neige, biodiversite |  Facebook | |

13/01/2010

ANNEE INTERNATIONALE DE LA BIODIVERSITE

 


IYB2010_Logo_French_sm
L'année 2010 a été proclamée "Annéé internationale de la Biodiversité", espérons que cette initiative aura plus de résultats que la conférence sur le changement climatique de Copenhague. Ce sont les Nations Unies (UNESCO) qui sont à la base de cette décision tellement importante. Voici comment la biodiversité est définie dans cette charte : La biodiversité est la diversité de la vie sous toutes ses formes. La biodiversité, ce sont les écosystèmes et les habitats naturels que toutes les espèces vivantes partagent avec l’Homme, ainsi que leur disparité génétique.

 

Autant dire que tous nous sommes concernés par la sauvegarde de cette biodiversité, n'oublions pas qu'elle fournit des produits essentiels pour la vie quotidienne, comme la nourriture, les médicaments, les matériaux de construction, les fibres pour l'habillement, etc...

La bonne santé des écosystèmes nous procure la production d'oxygène, le maintien de la qualité de l'eau et de l'air, la fertilisation des sols, la pollinisation, etc...

Nous oublions trop souvent que nous faisons partie de cette biodiversité, nous devons prendre conscience que nos gestes quotidiens peuvent contribuer à la détruire ou au contraire à la protéger.

Chacun d'entre nous peut s'engager sur différent thèmes - source : http://www.vip.biodiv.be/fr/ :

  • je plante un arbre ou une haie dans mon jardin.
  • J'achète des fruits et légumes de saison produits localement
  • J'installe un toit vert ou j'en fait la promotion.
  • Je fabrique de l'engrais naturel en compostant
  • Je n'utilise pas d'herbicides, pesticides, insecticides, ...
  • J'achète des produits issus de l'agriculture biologique.
  • J'aménage une mare dans mon jardin.
  • Je n'achète pas de souvenirs à base d'animaux ou d'espèces exotiques vivantes.
  • Je mange du poisson issu de la pêche ou culture durable.
  • J'accueille herbes et fleurs sauvages dans mon jardin.
  • J'achète des produits en bois certifié.
  • Je ma balade au moins une fois par mois dans la nature.

Il existe un autre engagement complémentaire facile et tout aussi important : parlez de la biodiversité à vos proches et incitez les également à s'engager.

Je sais que vous, amis des jardins, vous êtes conscients de l'importance de la biodiversité et que vous êtes déjà engagés, mais une petite piqûre de rappel de fait jamais de tort.

Et avouez que voir disparaître des trésors de la nature  comme par exemple cette phalaenopsis qui vient de refleurir, ce serait catastrophique. En cette période hivernale, cette floraison est un petit bonheur.

P1070708
P1070711


16:12 Écrit par MSVDH dans JARDIN | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : biodiversite, engagements, phalaenopsis |  Facebook | |

07/01/2010

QUE FAIRE L'HIVER ?

Avant toute chose je voudrais remercier tous ceux et celles qui m'ont envoyé leurs bons voeux, j'ai fait de même mais j'en ai peut être oublié alors je répare ces oublis en leur souhaitant à mon tour tout ce qu'il y a de meilleur pour 2010.

Ici 2010 a commencé dans le froid, depuis dimanche, la neige a fait son retour, quelques centimètres seulement mais ce jeudi elle est toujours là, le gel est permanent, et on nous annonce une nouvelle vague de neige, plus importante pour ce samedi. Personnellement j'en ai déjà assez, bien sûr tout travail au jardin est impossible et il est encore tôt pour commencer des semis.

Alors il faut bien s'occuper à autre chose, ce qui ne me pose pas trop de problèmes. Je profite de ces journées froides mais ensoleillée, à défaut de pouvoir faire du vélo,  pour me balader dans les bois des environs. Tiens c'est bizarre, absolument toutes les personnes que j'ai rencontrées et il y en avait pas mal, m'ont dit BONJOUR ! A croire que quand on partage le même hobby, tout à coup la courtoisie refait surface !

P1070697


 

Tous les matins avant quoi que ce soit, je soigne les oiseaux qui semblent m'atendre impatiemment, mésanges, moineaux et autres rouge-gorge sont fidèles au rendez-vous. Plus loin dans le jardin, les merles sont très nombreux, j'en ai compté jusqu'à 12 et je suis sûr qu'il y en a plus. Depuis que j'ai fait taillé la haie d'aubépines (il faudra que je vous montre le résultat) les privant ainsi d'une source de nourriture, ils assaillent le malus qui heureusement était couvert de fruits. Derrière le jardin, un vieux pommier à l'abandon mais qui produit une multitude de petites pommes pour la plupart tombées est lui aussi un fameux garde manger qui profite aux merles et aux grives.

P1070692P1070696


Tout cela n'est pas suffisant pour remplir la journée, mais il y a d'autres points d'intérêts, comme le cinéma. Les trois dernières séances concernaient : "Avatar" en 3D, une belle fable écologique, une réalisation extraordinaire, absolument magnifique, "Le Concert", une histoire invraisemblable mais c'est ça aussi le cinéma, à l'humour burlesque avec un final émotionnant, celui-là aussi je le conseille vivement et en dernier lieu "Rapt", histoire basée sur l'enlèvement du baron Empain, une interprétation très forte de Yvan Attal dans un film bien ficelé.

P1070702

Et puis il y a la lecture, un passe temps bien agréable au coin d'un feu de bois, et tant que j'y suis je vous parle aussi des 3 derniers bouquins que j'ai lus :

"La Route" de Cormac Mc Carthy, un livre qu'on m'avait vivement conseillé et qui a eu beaucoup de succès, personnellement cette histoire d'un père et son fils rescapés de l'apocalypse m'a un peu déçu. C'est surtout le style qui m'a désemparé, des phrases très courtes, souvent sans verbe, .. c'est pas tellement ce que j'aime. Ce qui ne m'empêchera pas d'aller voir le film qui sort fin du mois. Je suis curieux de voir comment le réalisateur aura réussi à transposer ce livre à l'écran.

"Le club des incorrigibles optimistes" de Jean Marie Guenessia, prix goncourt des lycéens, celui-là m'a passionné, une chronique de la vie d'un adolescent sur fond de guerre d'Algérie et de rideau de fer et enfin "Le fils du printemps" de Cristovao Tezza, un roman qui a reçu de multiples prix, notamment au Brésil. Un roman très fort racontant avec beaucoup de sensibilité, l'attitude d'un père dont l'enfant naît avec le syndrome de down.


Que dire encore, mais oui, j'aide aux tâches ménagères, je suis devenu le spécialiste des soupes et potages, plus quelques plats un peu plus cuisinés comme aujourd'hui la célèbre "Salade liégeoise" ou "Potée liégeoise".

Eh oui Liège à une tradition culinaire assez connue : "Boulets à la liègeoise", "café liégeois", "gaufres de liège", "bouquettes", "Croustillons", etc...

Voici un lien vers des recettes traditionnelles : "CUISINE LIEGEOISE".

Et avec tout cela, j'ai un peu oublié ce blog et ......les visites des blogs amis, finalement il y a beaucoup à faire en hiver !

 

22:03 Écrit par MSVDH dans JARDIN | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : h, lecture, cinemaiver, hobby |  Facebook | |

31/12/2009

MEILLEURS VOEUX

Nous y voilà à ce dernier jour de l'année, je ne sais pas comment il fait chez-vous mais ici c'est d'une tristesse .... tout est gris, humide, brumeux et ce qu'on nous annonce n'est pas mieux, chute des températures et neige. Que ça ne nous empêche pas de passer un joyeux réveillon. A vous tous je vous souhaite tout ce qu'il y a de meilleur pour 2010 et n'oubliez pas de vous embrasser sous le gui.

Je voulais vous montrer une photo prise aujourd'hui, du gui qui parasite un des aubépines mais le résultat était vraiment trop terne, pour une fois j'en piquerai donc une sur le net.

gui

Pour ceux qui aurait oublié voici une des origines de la tradition du gui :

Chez nos ancêtres les gaulois, la sixième nuit du solstice d'hiver, un druide vêtu de blanc allait cueillir le gui sacré du chêne avec une serpe d'or. Il le recevait dans un drap de lin d'une blancheur immaculée, il ne devait pas toucher le sol pour garder ses pouvoirs. Ensuite après notamment le sacrifice de 2 taureaux blancs, le peuple criait "O GHEL AN HEU" (que le blé germe), cette expression serait à l'origine de "AU GUI L'AN NEUF".
Le gui grâce à ses pouvoirs magiques, chassait les mauvais esprits, purifiait les âmes, neutralisait les poisons et assurait la fécondité des troupeaux.

La propagation de cette plante parasite, elle se nourrit de la sêve de l'arbre, est due le plus souvent aux grives et aux fauvettes qui en sont friandes et qui après digestion répandent les graines d'arbres en arbres.

Dans le langage des fleurs, le GUI signifie : "triomphe de l'amour" ou encore "Je surmonte tout, je triompherai".

 

Ce n'est pas très beau, mais je vous montre quand même "l'ambiance" à l'extérieur.

P1070657

16:17 Écrit par MSVDH dans JARDIN | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : voeux, gui |  Facebook | |