JARDIN - Page 13

  • CONFITURE DE RHUBARBE, BANANE ET ORANGE.

    Le terme « rhubarbe » est une déformation du latin rheubarbarum, lui-même dérivé de rheum barbarum, dont le premier mot est emprunté au grec Rha, qui désignait autrefois la Volga, sur les berges de laquelle poussait spontanément la plante. L’expression rheum barbarum signifiait donc « plante barbare de la Volga ». D’autres auteurs croient plutôt que le nom vient du grec rheon, signifiant « qui s’écoule », par allusion aux propriétés purgatives de la racine. « Rhubarbe » est apparu sous sa forme actuelle à la fin du XVIe siècle, mais dès le XIIIe siècle, le mot « reubarbe » était utilisé.

    Au potager, ce n'est pas une surprise, la rhubarbe a atteint une belle taille, c'est le moment de faire une première récolte. Depuis quelques années, ça devient une tradition du mois de mai, je fais quelques pots de confitures en l'associant avec des bananes, des oranges et des citrons.

    P1080186Rien de bien compliqué, voici comment je procède :

    Pour 1 kg de rhubarbe, fraîchement cueillie au potager, il me faut 3 bananes par exemple colombiennesClin d'oeil, 3 oranges par exemple marocainesRigolant, 3 citrons par exemple espagnolsCool.

    Coupez la rhubarbe en cubes, pelez les oranges à vif et découpez les en rondelles, épluchez les bananes et découpez les en rondelles. Mettre le tout à cuire jusqu'à obtenir une compote homogène. Pesez la compote et ajoutez le même poids de sucre et remettre à cuire jusqu'à ébullition. Ajoutez le jus de 3 citrons et maintenir à feu vif pendant 6 à 7 minutes et mettre en pots.

    P1080199Pour peaufiner le travail (mais ce n'est pas obligatoire !!), avec mon publisher j'ai fait les étiquettes adéquates. Maintenant y a plus qu'à consommer. Petite précision, la rhubarbe est un légume et non pas un fruit.

    La rhubarbe contient beaucoup de vitamines C (12 mg/100 g), ce qui lui donne des propriétés toniques et antianémiques. Elle est laxative et elle apporte des minéraux comme le potassium et le phosphore et en moindre quantité du magnésium et du calcium.

    P1080219366 gestes pour la biodiversité.

    JE COMBATS LES PLANTES INVASIVES.

    Renouée du Japon, berce du Caucase, balsamine de l'Himalaya .... : ces plantes ont souvent été importées car elles étaient ornementales, voire mellifères, mais elles sont devenues très vite invasives.

    Le problème ? elles sont peu exigeantes, poussent rapidement, colonisent de grandes surfaces en peu de temps, étouffent la flore indigène et déséquilibrent ainsi des écosystèmes entiers. Nocive pour l'homme et la biodiversité, la lutte chimique se révèle bien souvent inefficace. La seule façon d'éradiquer ces plantes est de les épuiser en les coupant ou en les arrachant encore et encore, de brûler leurs moindres débris et de planter à la place des espèces indigènes à croissance rapide.

  • LES FLEURS DU POMMIER

    Après la floraison du prunier et du poirier, voici à son tour le pommier tout garni de fleurs. Celui-ci est un "Reine de reinette", une variété intéressante car elle est bonne pollinisatrice pour de nombreuses autres variétés.

    C'est une variété très ancienne, elle date du XVIIème siècle et est native de Hollande où on l'appelle "Kroon Renet". Jusqu'à présent, elle m'a donné une bonne production et sa floraison est promesse cette année encore d'une bonne récolte.

    Le "fruit défendu", voilà ce qui a sans doute rendu la pomme célèbre, selon le récit biblique de la Genèse, c'est le fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal . Dieu avait interdit la consommation du fruit mais le serpent Nahash tenta Eve qui en mangea et en fit manger à Adam. Dieu décide d'expulser Adam et Eve du paradis (de l'Eden) et place des anges pour garder le chemin qui conduit à l'arbre de vie. En privant Adam et Eve de l'accès à l'arbre de vie, il les rend mortels.

    En réalité, l'espèce de l'arbre n'est pas citée dans les textes, selon certaines interprétations ce pourrait être une pomme, une poire, une figue ou une grenade. La référence fréquente à la pomme pourrait venir du fait qu'en latin "pomum" signifie "fruit", alors que le terme pour désigner un pommier est "Malum". D'où la traduction du nom en "Malus", arbre "Mauvais", "arbre du mal".

     

    La pomme est très riche en antioxydants surtout dans la peau ( ne pas peler les pommes pour les manger !) et donc de prévenir des risques du cancer et en particulier celui des poumons. Des laboratoires américains ont également démontré que la consommation régulière de pommes pouvait avoir des effets  positifs sur les fonctions respiratoires et ainsi prévenir de l'asthme.

    Pour les sportifs, la pomme est un fruit vivement recommandé, car constituée de fructose et de glucide, elle est assimilée lentement par l'organisme.P1080183

    366 Gestes pour la biodiversité.

    JE PARTICIPE A LA SAUVEGARDE DES RAPACES.

    Carnivores au sommet de la chaîne alimentaire, les rapaces (diurnes comme nocturnes) sont particulièrement vulnérables aux déséquilibres de cette chaîne. Les faucons pélerins ont ainsi failli disparaître de nos régions dans les années 1960. En cause notamment, les organochlorés utilisés massivement en agriculture à cette époque : ils intoxiquaient leurs proies.

    Mais d'autres menaces pèsent sur eux : le nombre croissant de démonstrations de rapaces qui pourrait entraîner une demande accrue pour ces oiseaux en tant qu'animaux de compagnie (ce qu'ils ne sont pas) et les vols et trafics d'oeufs et d'oisillons. Dénoncez de telles pratiques si vous en êtes témoin et participez à des actions de surveillance des aires de rapaces.

     



  • PHLOX SUBULATA ET IBERIS SEMPERVIRENS

    Un peu comme partout, chez moi aussi les phlox subulata sont en pleine floraison, ils remplissent parfaitement leur rôle de couvre-sol. Connus également sous le nom phlox subulé ou phlox mousse, voilà une plante sans problème qui ne demande pratiquement qu'une petite taille d'entretien après la floraison ou en automne.

    Sur ce petit talus, ils sont associés à des iberis semprevirens, appelés aussi "Corbeille d'argent" ou encore "Iberis toujours vert". Ici aussi très peu d'entretien, il suffit de rabattre les tiges après la floraison.

    P1080165P1080152P1080167366 Gestes pour la biodiversité.

    J'ASSOCIE DES FLEURS COMPLICES.

    Il n'y a pas qu'au potager que vous pouvez associer utilement les végétaux pour limiter le recours aux pesticides.

    Vos rosiers sont souvent envahis de pucerons ? Plantez à leur pied de la lavande (qui en plus cachera leur base dégarnie) ou de la menthe (mais surveillez-la, elle peut devenir envahissante). Quant au thym et à la ciboulette, ils les protègeront de diverses maladies.

    Notez que les plants d'ail exaltent le parfum des roses odorantes. Evitez de juxtaposer des plantes sensibles aux mêmes maladies, telles la menthe et la rose trémière souvent touchées par la rouille. Enfin, pensez aux fleurs à tiges rigides, comme les tournesols, pour soutenir les plantes grimpantes légères, tels les pois de senteur.

  • SPIREE DE PRINTEMPS

    Il y a plus d'une centaine d'espèces de spirées, certains ont une floraison printanière le plus souvent blanche, d'autres fleurissent en été, telles que les SPIRAEA JAPONICA. Ceux-ci fleurissent en blanc ou en rose et ont souvent un feuillage plus décoratif.

    Pour le moment les SPIRAEA VAN HOUTTEI est en pleine floraison, ils succèdent aux pruneliers et amélanchiers dont les fleurs sont déjà fanées.

    P1080101P1080122P1080125366 Gestes pour la biodiversité.

    JE CONSTRUIS UN FOUR SOLAIRE.

    Dans certaines régions isolées, en Afrique notamment, les populations locales n'ont que le bois pour cuire les repas, faire bouillir l'eau, ... Et souvent surexploitée, la végétation ne suit plus. Or, sans arbres, le sol s'assèche, le désert s'étend et ce sont des écosystèmes entiers qui disparaissent !

    four-solaire-afrique
    Pour y remédier, des associations aident ces populations à construire des cuiseurs solaires comme ce four. Il s'agit d'une boite aux parois isolées à l'extérieur et réfléchissantes à l'intérieur. Elle est munie d'un couvercle vitré et de 1 à 4 réflecteurs. Les aliments sont placés dans une casserole noire et le four orienté face au soleil. La température intérieure varie selon l'ensoleillement mais peut atteindre 150 à 180°C ! Testez-le vous aussi ....

  • FLEURS DE POIRIER, VIORNE, ADOXE, .... tout bouge

    Après les fleurs de pêchers et de pruniers, pourquoi ne pas continuer dans la même lignée avec les fleurs de poirier. Lui aussi présente cette année une floraison assez intéressante. Lui aussi a été planté, comme le prunier il y a maintenant 4 ans, et ça fait exactement 4 ans que j'attends de voir la première poire ou plutôt de goûter la première poire. C'est une espèce qu'on ne trouve pas dans les grandes surfaces mais qu'on me promet grosse et très bonne , c'est une "Beurré de naghin".

    "Etre une bonne poire", voilà une autre expression de la langue française qui signifie être trop bon, se laisser mener par le bout du nez.

    Depuis la fin du XIXe siècle, une 'poire', c'est quelqu'un qui se laisse aisément duper, par une métaphore venue de la poire bien mûre qui tombe toute seule de l'arbre, comme le dupe tombe facilement dans l'attrape-nigaud qui lui est tendu.

    L'adjectif 'bonne' atténue le côté méprisant pour faire de la 'bonne poire' une victime facile de moqueries ou une personne dont la gentillesse fait qu'on en abuse facilement.

    La tradition rapporte que les souverains venant se faire sacrer à Reims, recevaient en cadeau une poire et une coupe  de champagne. Louis XV et Louis XVI et même Marie Louise en furent gratifiés.Charles X en dégusta également lors de son sacre en 1825 tandis que le maire de Reims lui disait "Nous vous offrons ce que nous avons de meilleur : nos vins, nos poires et nos cœurs".

    POIRIERIl se passe tellement de choses au jardin, qu'il est impossible de tout montrer, les sujets ne manquent pas. Parmi les arbustes que je préfére, celui-ci occupe une place de choix, il s'agit du VIBURNUM CARLCEPHALUM. Il présente une très belle floraison et en plus il a un très agréable parfum. Demandant peu de soin, comme la plupart des viornes, c'est un arbuste facile à cultiver. Une petite taille d'entretien après la floraison et c'est tout.

    P1080112Pendant ce temps là, au pied d'un noisetier de la haie mitoyenne, bien camouflée, bien cachée, une poule faisane a construit son nid et couve imperturbablement. D'habitude tellement farouche, ici elle se laisse approcher sans broncher ... mais avec un regard qui en dit long.

    P1080107Et puis je ne vais pas passer sous silence l'expansion de cette ADOXE MUSQUEE qui s'était installée spontanément au jardin. Très petite et discrète l'année passée, elle s'est bien étendue et même si elle n'est pas très spectaculaire, je la laisse s'installer car elle n'est pas très répandue. Adoxe moscatelline, Petite musquée, Herbe au musc sont ses autres noms.

    P1080116P1080115366 gestes pour la biodiversité.

    JE PLANTE DES TOURNESOLS POUR LES OISEAUX.

    Tu as de la fin avril à la fin mai pour planter tes graines de tournesol. Sèmes-en 3 ou 4 à 30 cm l'une de l'autre, dans un coin ensoleillé du jardin, puis arrose les bien.

    Comme les limaces raffolent des jeunes pousses, installe un rempart de sable et de coquilles d'oeufs écrasées pour les protéger. Tu peux aussi enterrer à moitié, des pots contenant de la bière (ce sont des pièges très efficaces).

    Dès que les tournesols commencent à prendre de la hauteur, munis les d'un tuteur, il empèchera que la tige se plie à cause duvent ou du poids de la fleur. A la fin de l'été, ne coupe pas les fleurs fânées : elles vont donner des graines dont les oiseaux se régaleront tout l'automne (gardes-en quelques unes pour les semer l'année prochaine).

  • FLEURS DE PRUNIER

    Cette année, mon prunier présente une floraison remarquable, est-ce à dire que la récolte sera abondante ? Rendez-vous dans quelques mois pour voir le résultat.

    Il s'agit d'un PRUNUS DOMESTICA STANLEY , ça fait maintenant 4 ans que je l'ai planté au jardin. Il s'agit d'une variété autofertile qui donne de grosses prunes allongées et dont la chair est ferme et sucrée.

    J'espère que mon attente sera récompensée et que l'expression "Pour des prunes" ne prendra pas toute sa signification , c'est à dire "pour rien".

    Une histoire raconte que, lors de la seconde croisade qui fut un échec, les Croisés, vers 1150, ramenèrent des pieds de pruniers de Damas dont ils avaient pu se régaler des fruits sur place.
    Il se dit, alors qu'ils faisaient au roi le compte-rendu de leur expédition, celui-ci très en colère se serait écrié : "Ne me dites pas que vous êtes allés là-bas uniquement pour des prunes !", sous-entendant "pour rien".
    L'entourage du roi puis le peuple aurait alors diffusé dans le pays ce sens très particulier de la 'prune'.

    PRUNIER366 gestes pour la biodiversité.

    J'ACHETE DES MEUBLES DE JARDIN EN BOIS CERTIFIE.

    Le bois a au moins deux avantages : il est plus résistant que le plastique et n'est pas dérivé du pétrole. En achetatnt des meubles certifiés FSC ou PEFC, vous êtes assurés que le bois dont ils sont faits, provient de forêts gérées de façon durable et non des forêts tempérées ou boréales touchées par une régression de la biodiversité ou de forêts tropicales humides surexploitées.

    Parmi les bois labellisés, préférez les essences locales (Châtaignier, chêne, mélèze, ...) tout aussi résistantes que les exotiques mais au transport moins énergivore et polluant. Et, si vous les traitez, optez pour des produits à base d'huile de lin, de cire d'abeille ou de cire végétale.

  • EUPHORBE POLYCHROMA

    Voilà encore une valeur sûre du jardin, dès la fin de l'hiver elle repousse très rapidement. Au début du printemps, je rabats les tiges de l'année précédente et après quelques jours, elle forme une belle boule bien touffue.

    Elle se couvre complètement de fleurs d'un beau "jaune-vert" sur un feuillage jaune tendre qui foncera au cours de l'été. Ce qui ne gâche rien, elle est bien rustique et elle se resème facilement. J'en profite, j'ai maintenant 5 individus dans différents coins du jardin.

    Seul inconvénient, toutes les euphorbes sont toxiques, le latex blanc qui apparaît lors d'une cassure contient de l'euphorbone qui provoque des irritations sur la peau et est dangereux pour les yeux.

    EUPHORBE 6P1080094366 GESTES POUR LA BIODIVERSITE.

    JE GARDE QUELQUES "MAUVAISES HERBES" AU JARDIN.

    Certaines sont vraiment indésirables : le chiendent est envahissant et empêche les autres plantes de pousser, l'ambroisie est allergisante, la berce du caucase produit une toxine photosensible (la sève brûle la peau exposée à la lumière) ...

    Mais la plupart ne sont pas si mauvaises que ça : selon les espèces, elles peuvent notamment attirer les insectes auxiliaires du jardin (pisse,lit, pâquerette, ...) fournir abri et nourriture aux oiseaux (lierre, sureau, ...) améliorer le sol grâce à leurs racines (rumex, trèfle, ...), être comestibles (ail des ours, plantain, ...), médicinales (bleuet, violette des champs, ...), belles (euphorbe, coquelicot, ...), voire désherbantes (seigle, armoise annuelle, ...) ! Et souvent, comme l'ortie, elles cumulent plusieurs propriétés.

  • FLEUR DE PÊCHER.

    On se dit parfois,: "Un blog, pour quoi faire ?", .... de mon côté j'apprécie vraiment les échanges d'informations, les commentaires, les contacts et les liens d'amitiés qui viennent de toutes régions. Souvent, il s'agit de français, de belges ou de canadiens qui parlent la même langue que moi.

    Depuis quelques semaines, c'est une famille hongroise qui visite régulièrement mon blog, et particulièrement Victoria (qui se débrouille remarquablement en français) avec qui j'échange des informations sur nos pays respectifs, sur nos traditions, ... et sur nos jardins. Son blog parle de la vie de son village UJKENEZ, de la vie politique et sociale, des problèmes qu'ils rencontrent et aussi de ses plantations diverses. C'est en recherchant des renseignements sur le "Perriota persica" qu'elle est arrivée sur mon blog.

    Ella a publié sur son blog  (http://ujkenez.blog.hu/) des photos de mon jardin et de mon village, histoire de faire découvrir à ses compatriotes un petit coin de Belgique. Pas facile d'appréhender sa langue, mais un petit coup de traducteur permet de saisir, si pas deviner le contenu des ses publications. Je vous propose de lui envoyer un petit mot d'encouragement à son adresse mail : putnokizs@freemail.hu

    A mon tour, je reprends une de ses photos, tout d'abord parce qu'elle est jolie mais aussi parce que dans ma région , on voit de moins en moins de pêchers.

    PECHER366 gestes pour la biodiversité.

    JE FAIS DE LA SOUPE AUX ORTIES.

    Récoltez 500 g. d'orties sans tiges, ni fleurs (n'utilisez que les jeunes pousses au printemps et les nouvelles feuilles sur le haut des tiges en été). Lavez et égouttez les feuilles.

    Dans une casserolle, faites les revenir avec un noix de beurre, un oignon haché, du sel, du poivre et de l'origan, puis couvrez avec un litre de bouillon. Pour une consistance plus épaisse, ajoutez une pomme de terre coupée en dés.

    Faites cuire 10-15 minutes puis mixez avec un peu de crème fraîche. Rectifiez l'assaisonnement si nécessaire et servez avec des croûtons aillés.

    Les jeunes orties se cuisinent comme les épinards, essayez-les en omelettes, tartes salées, purées, ...

  • ASSOCIATION PRINTANIERE.

    P1080052
    Dans ce massif, côte à côte, un groseiller à fleurs (RIBES SANGUINEUM) et un PHYSOCARPUS DARTS GOLD.

    Le premier, j'en ai parlé récemment, est un des premiers à fleurir au début du printemps. De culture facile, il se couvre de ces espèces de petites grappes de fleurs qui visuellement prennent le dessus sur les feuilles. Après la floraison, il est conseillé de le tailler pour le rajeunir et pour lui conserver une forme bien proportionnée. Si vous le laissez aller, il peut atteindre une taille de 3 mètres.

    P1080053

    Le second, je le trouve très beau au printemps car c'est à ce moment que son feuillage est d'un très beau jaune lumineux. Plus tard dans la saison, les feuilles verdiront et une petite floraison insignifiante et peu visible apparaîtra. Il est conseillé de le tailler après la floraison, il refait alors un beau feuillage. Il se bouture et se resème assez facilement, celui-ci est d'ailleurs un "enfant" d'un individu présent dans la haie vive.

    P1080054366 gestes pour la biodiversité.

    JE DECOUVRE LE SUREAU NOIR.

    Parfaitement adapté à notre climat, peu exigeant et poussant rapidement, le sureau noir (sambucus nigra) a sa place dans tous les jardins et les haies diversifiées.

    Ses fleurs blanc crême, qui s'épanouissent en ombelles en mai et juin, sont abondamment visistée par les insectes butineurs. Quant à ses baies, elles font le régal des oiseaux. En purin, ses feuilles repousseraient pucerons et rongeurs. Ses tiges, riches en moëlle, offrent un site de nidification idéal pour certaines espèces de guêpes et abeilles solitaires. Evidées, elles font aussi de bonnes sarbacanes.

    Préparez du sirop avec les fleurs (pour agrémenter les limonades en été) ou les baies (pour passer l'hiver sans tomber malade) mais attention : crues, ces dernières sont toxiques.

  • FLEUR D'ERABLE

    je ne les avais pas remarquées jusqu'à présent, elles sont discrètes mais pourtant bien voyantes puisqu'elles arrivent avant les feuilles, ce sont les fleurs de cet ERABLE PLANE (ACER PLATANOÏDES).

    Dès l'époque tertiaire, on le trouvait en Europe, mais le nom Erable n'apparaît qu'au milieu du 13ème siècle, du vieux latin acerarbot (pointu, dur). De là viennent les expressions "tenir des propos acerbes"  ou avoir des "griffes acérées". Acérées aussi, Les lances romaines étaient en érable. D'après l'Iliade, le cheval de troie était en érable.

    Quant à l'astrologie celtique, si vous êtes né entre le 11 et le 20 avril, ou du 14 au 23 octobre, votre arbre protecteur est l'érable.

    Symbole d'indépendance d'esprit.

    Plein d'énergie, d'originalité et d'imagination, vous recherchez les expériences nouvelles qui nourrissent votre créativité. Sensible, vous êtes néanmoins bien moins fragile qu'on ne le croit.

    Vous êtes ambitieux et vous aimez impressioner les autres. Doté d'une excellente mémoire et d'un grand sens pratique, vous avez tous les atouts pour réussir.

    Vos amours sont complexes car vous tenez à votre liberté, ce qui n'est pas toujours du goût de vos partenaires.

    Personnellement, je suis "Figuier" (symbole de sensibilité)Innocent !!! Pour ceux qui y croient ou qui sont curieux, cliquez sur le lien ci-dessus "astrologie celtique".

    P1080059366 gestes pour la biodiversité.

    J'OFFRE DES ROSIERS PLUTÔT QUE DES ROSES.

    Saviez-vous que la plupart des roses vendues dans nos régions viennent du Kenya ou de l'Equateur ? Elles sont très belles mais pas forcément produites dans le respect de la biodiversité et des travailleurs vu les quantités de pesticides utilisées...

    Si vous tenez vraiment à offrir des roses, préférez un rosier à replanter plutôt que des fleurs coupées : bien entretenu, il a une durée de vie beaucoup plus longue (des décennies) et produit de nombreuses roses chaque année. Il suffira d'en mettre 2 ou 3 dans un vase pour parfumer toute la maison. Et les pétales pourront agrémenter desserts et gelées.

    Choisissez plutôt des variétés anciennes : souvent elles attirent plus d'insectes butineurs et sentent d'avantage.

  • ELLE ANNONCE LE DEBUT DU PRINTEMPS.

    Connaissez-vous Augustin Pyrame de Candolle (1778-1841)? Non ! C'est un botaniste suisse qui vint à Paris pour faire des études de médecine et qui prit goût à son cours de botanique. Sa thèse de médecine a porté sur les propriétés médicales des plantes. En 1807 il traversa les pyrénées dans le but de répertorier la flore. Il en résulta le fameux 'Herbier Augustin Pyrame de Candolle" ou "Herbier du Prodome" qui recense pas moins de 180.000 spécimens, conservés sous forme de plantes sèchées. C'est à Genève que ces précieuses planches sont conservées au Conservatoire et jardin botaniques de la ville.P1080014

    Le jardin botanique de Genève a vu le jour en 1817, en 1902 il est transféré à son emplacement actuel, sur la rive gauche du lac Léman. Cette institution compte 28 hectares de jardins, de nombreuses serres et garde dans ses sous sols 6 millions de spécimens du monde entier.

    Si je vous parle de ce botaniste, c'est parce que c'est lui qui donna le nom d'AUBRIETA, à la petite fleur mauve que tout le monde connaît, et ce en hommage à Claude AUBRIET, peintre au Jardin du Roi à partir de 1700. Mais d'autres sources attribuent cette appelation à Michel ADANSON, un botaniste français d'origine écossaise qui vécut à peu près à la même époque (1727-1806) . Il voyagea beaucoup en Afrique et notamment au Sénégal, d'où il rapporta une collection importante de plantes vivaces qu'il acclimata au Jardin du Roi.

    Où est la vérité ?

    Voilà mon Aubriète, elle est encore petite mais pas de doute, son emplacement ensoleillé devrait lui convenir. La photo ne rend pas bien son aspect, c'est une variété à grosses fleurs d'un très beau mauve foncé.

    P1080033366 gestes pour la biodiversité

    JE SEME DE LA CARDERE DANS MON JARDIN.

    CARDERE SAUVAGE
    la Cardère sauvage, dipsacus fullonum, est parfois appelée chardon à foulon. Ses feuilles regroupées par paires et soudées à leur base, forment une cuvette qui retient la rosée et l'eau de pluie, d'où cet autre surnom : le cabaret des oiseaux.

    Semez-la en avril sur sol nu et bien ensoleillé. L'année suivante, elle atteindra 1 à 2 mètres de haut, fleurira en juillet at août, et montera en graine en septembre et octobre.

    Ses fleurs riches en nectar, attirent abeilles solitaires, boudons, syrphes et papillons. Ses graines sont très appréciées des oiseaux granivores, le chardonneret notamment. Et ses longues tiges creuses servent d'abris à de nombreux insectes en hiver.

  • Y EN A PARTOUT, C'EST L'HORREUR.

    On a beau aimé les fleurs et la nature, il y en a quand même qu'on exècre. C'est le cas de celle-ci : la CARDAMINE HIRSUTE, elle a carrément colonisé tout un massif et je commence à en trouver un peu partout.

    Il faut absolument que je les enlêve avant qu'elle ne monte en grains car à ce moment il suffit de toucher les gousses pour qu'elles éclatent et projettent les graines dans tous les sens, jusqu'à une dizaine de mètres. Mon gros problème c'est que pour le moment le temps est à la pluie, que le vent souffle en rafales et que les températures sont vraiment très fraîches, le travail au jardin n'est donc pas évident.

    Si quelqu'un a un truc radical et rapide pour éliminer cette envahissante, je suis preneur à 100%.

    Cette petite plante est appelée aussi Cardamine hérissée ou encore Cressonnette, il paraît qu'elle est comestible en salade et qu'elle rappelle le goût du cresson.

    P1070954366 gestes pour la biodiversité

    JE LAISSE UN COIN SAUVAGE DANS LE JARDIN

    Dans un coin ensoleillé mais peu fréquenté du jardin, si possible près d'une haie, laissez la flore sauvage pousser spontanément : plus le terrain est pauvre, plus elle sera variée ! Oubliez-y un tas de pierres (pour les lézards, araignées, mousses, fougères ...) et un autre de bûches (pour les petits mammifères, insectes décomposeurs, champignons ...), la nature fera le reste ...

    Colonisée par les coquelicots, bleuets sauvages et autres fleurs visitées par les insectes pollinisateurs, cette prairie fleurie deviendra vite le refuge de nombreux animaux. Et, cerise sur le gâteau, elle demande très peu d'entretien : une fauche en juin et une en septembre. Même l'arrosage n'est normalement pas nécessaire !