06/07/2013

LE TEMPS DES CERISES

 Les cerises peuvent être classifiées en 2 catégories et bien sûr en de multiples espèces, il y a les cerises douces (prunus avium) celles que l’on déguste en général toutes fraîches cueillies, comme les bigarreaux  et les cerises acides (prunus cerasus) qui vont principalement être utilisées pour faire des confitures, les griottes par exemple.

Nous en avions à disposition dans les 2 catégories, des premières nous en avions 25 kg, nous les avons mises en bocaux avec de l’eau et du sucre pour ensuite les stériliser, résultat 25 bocaux de délicieuses cerises qui accompagneront quelques repas.

cerise 2.jpg

 Dans la deuxième catégorie, nous avions 45kg à préparer pour en faire des confitures. Et là, le travail est un peu plus conséquent, dénoyauter nous a pris quelques heures. Nous avons décidé de faire la cuisson « à l’ancienne » avec du matériel d’époque : un poêle à bois,  un chaudron en cuivre et le « mécanisme » pour remuer la purée de fruits. Autant dire que c’est pendant quelques heures que nous nous sommes relayés pour tourner dans les fruits jusqu’à ce que la cuisson et la consistance soient à point. Ensuite nous avons ajouté 8kg de sucre pour obtenir une délicieuse confiture légèrement acidulée, ni trop dure, ni trop coulante, le tout sans additif, sans gélifiant, sans conservateur, etc... Résultat : 50 pots !

Jardin Ujkenez8.jpg

  Pour parler un peu de la cerise elle-même et de ses qualités, il faut savoir que c’est le plus sucré des fruits rouges (teneur moyenne en glucides, glucose et fructose, de 15%), et le plus énergétique (68kcal aux 100g). Elle renferme des quantités intéressantes de calcium, de fer et de cuivre, son taux de magnésium est modéré de même que sa teneur en soufre et en chlore. Elle apporte un très grand nombre d’oligo-éléments (zinc, manganèse, nickel, fluor, iode, cobalt, sélénium, etc.).

Jardin Ujkenez9.jpg

 L’éventail vitaminique de la cerise est très large. Le taux de vitamine C peut varier entre 4 et 21 mg aux 100 g, voire 30 mg ou plus pour certaines variétés. La provitamine A (ou carotène) atteint 0,4 mg aux 100 g, dans les fruits bien colorés, ce qui est une teneur intéressante pour un fruit. Enfin, toutes les vitamines du groupe B sont présentes, à des taux généralement modérés.

 L’école de médecine de Salerne (X au XIII siècle) en vantait ses vertus en ces termes :

 « Cerise, aimable fruit, quels bien tu nous procures !

Tu flattes notre goût, tu rends nos humeurs pures

Tu fais dans notre corps couler un sang nouveau,

Et pour les calculeux, tu donnes ton noyau. »

La légende raconte que durant leur migration, les oiseaux laissent tomber des noyaux tout le long de leur envolée et c'est ainsi que les cerisiers se retrouvent à l'état sauvage en France, en Europe, au Moyen-Orient et dans la région du Caucase.

 Retenons aussi quelques expressions entrées dans le langage courant :

Se disputer pour des queues de cerise.

La cerise sur le gâteau.

Et ce dicton qui prétend que : si toute l'année il y avait des cerises, messieurs les médecins n'iraient plus qu'en chemise.

Commentaires

Très intéressant ton article sur les cerises. Quelle récolte ! et quel boulot pour en faire une succulente confiture :-)

Écrit par : laly | 06/07/2013

Répondre à ce commentaire

Tu résides dans un pays de cocagne ! Quelle récolte ! Ici les arbres étaient couverts de fruits qui ont tous avorté avec le printemps pluvieux. D'ailleurs nous n'aurons pratiquement pas de fruits (excepté les petits fruits rouges).
Bon appétit !

Écrit par : catherineM | 06/07/2013

Répondre à ce commentaire

Les proportions sont toujours démentes chez vous , quelle belle récolte.
Le cerisier trompe-geai que j'avais planté pour que les geais et autres oiseaux ne les voient pas était chargé de cerises et je n'en ai mangé aucune c'est désespérant.
Je découvre le chaudron avec le mélangeur je n'en avais jamais vu .
J'ai acheté quelques cerises mais elles n'étaient pas bien sucrées , dommage.
Bon dimanche

Écrit par : Marithé | 07/07/2013

Répondre à ce commentaire

Quelle récolte ! Félicitations! Moi je désespère. Mon cerisier, en plus d'avoir chaque année la moniliose (contre laquelle j'ai pulvérisé cette année) est ensuite assailli par les oiseaux. Des merles, des pigeons ramiers et des geais. L'arbre croulait sous les cerises (bigarreaux) et il n'en reste plus une seule ! Faut-il mettre des filets pour protégrer la récolte ? L'arbre fait 10 mètre de haut. Comment fais-tu Marcel pour avoir une récolte si abondante ?

Écrit par : Carzan | 07/07/2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire