ACACIA OU ROBINIER

Quand en fin de journée, l’air est plus froid, les parfums de la nature ne montent plus de la même manière vers le ciel. C’est sans doute un moment idéal pour effectuer des balades en forêt, et surtout en cette période quand les acacias garnis de leurs longues grappes de fleurs blanches exhalent un parfum doux et envahissant à la fois.

acacia 1.jpg

Bien souvent on l’appelle Acacia, pourtant son nom exact est Robinier (Faux Acacia). Cette erreur vient de la confusion qu’il y a eu entre les appellations de 3 genres (on appelle « genre » un ensemble d'espèces ayant en commun plusieurs caractères similaires) soit les genres Acacia, Robinia et Mimosa. En fait l’acacia est l’arbre qu’on appelle Mimosa dans le sud de la France, et notre faux-acacia est bien un robinier.

Voilà un arbre qui recèle pas mal de qualités, tout d’abord, il est très dur, il convient bien pour la fabrication de piquets de clôture car il est pratiquement imputrescible. Il est de croissance très rapide et se propage par des stolons ce qui fait qu’il est souvent considéré comme une espèce invasive.arbres,acacia,faux-acacia,robinier

Les fleurs sont mellifères, elles peuvent être utilisées en cuisine, notamment pour en préparer de délicieux beignets (clic) ,des confitures (clic) , du sirop (clic) ou encore de la liqueur (clic) .

 Avec le bois, on peut produire de la teinture jaune, avec les feuilles on peut faire du fourrage et avec les fleurs qui peuvent sécréter quotidiennement 2 mg d’un nectar très riche en sucres, on produit un excellent miel. Ce miel d’acacia (on ne dit pas miel de robinier !) d’une belle couleur jaune clair est calmant, reconstituant et a des effets régulateurs au niveau des intestins.

 

Un des plus vieux robiniers de France, date du 17è siècle, il aurait été planté par Jean Robin (d’ou le nom Robinier), botaniste d’Henri IV, Place Dauphine. Déplacé au square Saint Julien le Pauvre , aujourd’hui square René-Viviani-Montebello, il s’agirait en fait du plus vieil arbre de Paris toutes espèces confondues.

 acacia 5.jpgDans la Bible, l’Arche de l’alliance (coffre qui contient les tables de la loi – 10 commandements – données à Moïse sur le mont Sinaï) est ainsi décrite : Ils feront donc une arche en bois d'acacia, longue de deux coudées et demie, large d'une coudée et demie, haute d'une coudée et demie. Tu la plaqueras d'or pur; tu la plaqueras au-dedans ......

La tradition veut que la couronne du christ aurait été tressée avec des branches d’acacia.

Isaïe 41 :19 : « Je mettrai dans le désert le cèdre, l'acacia, le myrte et l'olivier; je planterai dans les solitudes le cyprès, l'orme et le buis ensemble ».

 On en retrouve également trace dans le Coran : « Les gens de la droite, mais que sont les gens de la droite? seront parmi des jujubiers sans épines et des acacias alignés, sous d’amples ombrages, près d’une eau vive, avec une abondance de fruits, non encore cueillis mais non défendus. »

acacia 3.jpg

L’acacia apparaît également dans les symboles maçonniques, il est un symbole d'initiation solaire manifestant la continuité des cycles de mort et de renaissance. Dans différents «documents fondateurs» et manuels d’instruction maçonniques, la question «Êtes-vous Maître Maçon?» s’assortit de la réponse «L’acacia m’est connu», ce qui met en relief la fonction de ce symbole en tant que moyen de reconnaissance entre initiés qui ont atteint le grade le plus élevé de la Maçonnerie bleue.

Commentaires

  • Comme toujours un article bien intéressant. Je savais que ce Monsieur Robin avait introduit le premier exemplaire de cet arbre et je m'étonne toujours de voir notre pays couvert par ces arbres devenus si nombreux. Je me demande même si le Robinier faux-acacia n'est pas classé parmi les plantes invasives ? A vérifier en tout cas...
    Amicalement, catherine

  • "Incompréhensible, ce parfum, indescriptible, impossible à classer d'aucune manière, de fait il n'aurait pas dû exister. Et cependant il était là, avec un naturel parfait et splendide." (Patrick Süskind : Le parfum)

    Magnifique, merci ! :*

  • Il est pour moi lié à l'enfance, à l'odeur du dimanche matin au sortir de l'église, puisqu'ils bordaient la place. J'aime leur tronc crevassé, et leurs fleurs en beignets ! Bonne journée.

  • Un arbre magnifique que malheureusement je ne croise pas ici en Bretagne...

Les commentaires sont fermés.