06/12/2011

ETANGS DANS LA VILLE

 

J’ai eu l’occasion de vous promener à travers divers parcs publics de la ville, autant de lieux » naturels » tellement importants dans la vie de tous les jours. Ce sont des sites propices à de multiples activités comme les balades, la détente, le repos, les activités sportives ou simplement pour l’observation de la faune et de la flore dans les écosystèmes qui y sont inévitablement présent.

Etangs 2.jpg

 

Un autre milieu naturel présent et tout aussi agréable sont par exemple les étangs que l’on peut trouver en ville et que de plus en plus les amateurs apprécient dans leur jardin. Ils peuvent être de toutes les tailles, de quelques mètres carrés jusqu’à plusieurs dizaines d’hectares, ce n’est ni un lac, ni une mare.

 

Un étang en ville, c’est d’abord un très beau point de vue, c’est la faune qui inévitablement va y apporter de la vie et c’est ensuite ses berges qui constitueront autant de lieux de promenades bien agréables.Etangs 1.jpg

 

Pour imager ce genre de site, c’est aux Etangs d’Ixelles, une commune de l’agglomération de Bruxelles, que je vous emmène.

 

A l’origine, on comptait pas moins de 4 étangs formés par le cours d’un ruisseau appelé Maelbeek. Aujourd’hui, c’est en fait 2 étangs, le premier résulte de l’assèchement partiel en 1860 du Grand étang tandis que l’autre est le résultat de la réunification de 2 étangs.

 

A quelques pas de là, c’est le magnifique site de l’abbaye de la Cambre  et  le bois de la Cambre qui complètent le tableau. L’ensemble est sans conteste l’un des sites les plus agréables de l’agglomération de Bruxelles.Etangs 3.jpg

 

Dans un de ses écrits, Paul Hymans décrivait ainsi ce site :

 

« Il y avait, au bord des eaux, des guinguettes, où la bière brabançonne arrosait la gaufre dorée, et qui durant les belles après-midi de congé du printemps et de l’été, retentissaient des refrains et des cris d’enfants. Là, sur la côte, s’étageait, au centre des tonnelles, la Maison Rouge. Autour des étangs où se balançaient des verdures aquatiques, couraient des sentiers, au coin desquels des fermes et des métairies, demeures rustiques, égarées aux portes d’une Capitale ouvraient leurs volets verts… »

 

Cet endroit est d’autant plus agréable que toutes les maisons qui bordent ces étangs sont autant d’exemples typiques de l’architecture du début du XXè siècle ou encore de l’art nouveau cher à Victor Horta.

 

Au même titre qu’Uccle, Ixelles fait partie de ces quartiers chics qui attirent nos voisins et particulièrement nos amis français qui y viennent en masse. Il faut dire que la fiscalité en Belgique est moins forte qu’en France et notamment l’impôt sur la fortune, ceci expliquant sans doute cela. Et avec les moyens de transport actuels, Bruxelles n’est plus qu’à 1h22 de Paris. Mais tout cela nous éloigne du sujet !

 

C’est en flânant qu’on découvre véritablement une ville et les surprises peuvent être nombreuses comme ce « jardin » sur le toit de cet immeuble de 7 étages avec vue sur les étangs.

Vegetation de ville10.jpg

 

L’abbaye de la Cambre constitue elle aussi un site à ne pas rater, tout d’abord l’abbaye elle-même avec sa cour d’honneur, son église, son cloître et … ses jardins étagés.

 

Des jardins étagés à la Française réaménagés en 1924 et qui se composent de cinq terrasses successives.

 

Havre de paix dans le fracas de la ville, le jardin de l'abbaye de la Cambre est un site pittoresque chargé d'histoire. Les jardins, aménagés au début du XVIIIe siècle, sont composés de cinq terrasses successives. On y accède par une entrée de style Louis XIV, avec ses deux piliers à bossage accostés de volutes et surmontés de vases. L'escalier monumental, avec ses deux larges volées de marches, crée une imposante symétrie. Les bâtiments sont de style français du XVIIIe siècle. L'église remonte au XIVe siècle. À la première terrasse, à droite, un élégant petit pavillon Louis XV. Au sud des jardins, la chapelle Saint-Boniface. En face, se dresse le monument réalisé par Pierre Braecke en 1922 et dédié à l'écrivain Camille Lemonnier. (OPT)

Etangs 5.jpg

 

Et que dire des ces arbres taillés sinon qu’ils donnent une note surréaliste à cet ensemble et que le contraste avec les bâtiments modernes tout proches est vraiment étonnant.

Etangs 4.jpg

 

Commentaires

Une très belle promenade (je dirai même reportage) dans cette ville magnifique.
Il me semble avoir rencontré plus d'étangs dans les parcs des villes du Nord que dans notre Franche-Comté où les villes sont traversées par des rivières.
L'abri des canards de la première photo me rappelle le Parc de La Rhonelle de Valenciennes, ville où j'ai vécu il y a fort longtemps.

Écrit par : catherineM | 07/12/2011

Répondre à ce commentaire

bonjour
il y a 4 bassins de koi 2 sont plus grand
je te souhaite un très bon jeudi
amitiés
rené

Écrit par : rené | 08/12/2011

Répondre à ce commentaire

Un très joli reportage.
Connaitriez vous le nom de l'arbre au port de parasol ?
Sympathique le graphisme de la taille en tête de chat en contre jour.

Écrit par : Duojardin | 09/12/2011

Répondre à ce commentaire

Désolé, je ne sais pas quel est cet arbre, surtout qu'il était "déplumé" !

Écrit par : Marcel | 12/12/2011

Les commentaires sont fermés.