• UNE INVASION DE "PETITE TORTUE".

    Est ce dû à ce printemps tellement chaud et sec, je n'en sais rien, toujours est-il que je n'ai jamais vu autant de "PETITE-TORTUE" à cette époque de l'année. Ils virevoltent par deux, par trois ou par quatre, est ce la saison des amours ?

     Et ils fréquentent assidûment cette SALVIA en compagnie d'une impressionnante armada de bourdons de toute taille et de toute couleur.

    petite tortue 2.jpg

    La PETITE-TORTUE est aussi appelée VANESSE DE L'ORTIE, la grande ortie étant la plante hôte de la chenille. Son nom scientifique est AGLAIS URTICAE, Aglais faisant référence à AGLAE une des Charites dans la mythologie grecque,  assimilées aux Grâces par les romains. Les CHARITES sont des déesses personnifiant la vie dans toute sa plénitude, et plus spécifiquement la séduction, la beauté, la nature, la créativité humaine et la fécondité.

    Ce papillon produit de deux à trois générations par an, les deuxiémes et troisièmes hivernent dans les arbres morts, les rochers, les greniers, etc...

    Papillon, Petite tortue, Vanesse de l'ortie, Aglais urticae

    L'Europe au chevet des papillons wallons
    Premiers résultats du projet Life Papillons

    Près de la moitié de la centaine d’espèces de papillons de jour présents en Wallonie sont en régression et menacés de disparaître dans un futur plus ou moins proche !

    Le projet Life Papillons, qui a commencé en 2009, tente de reconstituer les habitats favorables de trois espèces de papillons parmi les plus menacés chez nous : le Damier de la succise, le Cuivré de la bistorte et le Cuivré des marais.

    En savoir plus : www.life-papillons.eu

     

    .

  • MALGRE LA SECHERESSE .....

    Nous vivons un printemps tout à fait exceptionnel, ensoleillé mais surtout très sec. La terre est toute déssèchée, les plantes souffrent mais malgré tout les floraisons se succèdent.

    Et puis, il y a mes deux "chambres d'hôtes", toutes deux occupées, l'une par des mésanges charbonnières et l'autre par des mésanges bleues. Ce samedi, les mésanges charbonnières ont pris leur envol et dimanche c'était au tour des petites bleues. Tout d'abord, j'ai vu les petites têtes qui apparaissaient par l'orifice du nid tandis que les parents étaient en effervescense. Après toutes ces semaines passées dans le fond du nid, les petits commencent à découvrir le monde extérieur. Il me reste à leur souhaiter une longue vie et qu'ils continuent à fréquenter le jardin.

    mésanges.jpgAu jardin, les floraisons se succèdent, cest le cas notemment de la VALERIANE ROUGE appelée aussi BARBE DE JUPITER ou CENTHRANTE ROUGE. Dans mon jardin, cette "sauvage" s'est installée toute seule, un peu envahissante, elle est néanmoins assez décorative.

    La Valeriane à fleurs rouges est assez nouvellement descendue des Alpes dans nos jardins. Sa parure est brillante mais toujours un peu en désordre. Cette fille des montagnes conserve au milieu des nos fleurs cultivées un port rustique qui lui donne un peu l'air d'une parvenue, cependant cette beauté sauvage doit sa fortune à son mérite, sa racine est excellente contre la plupart des maladies  qu'engendre la mollesse, son infusion fortifie la vue, ranime les esprits, éloigne la mélancolie....  LE LANGAGE DES FLEURS par André MARTIN - 1830.

    montage 1.jpg

    Les merveilleux pavots commencent leur floraison, si belle, si fragile, rien que pour eux on espère qu'un orage ne va pas éclater, c'en serait fini de leurs belles fleurs. Mes petits potagers en carré commencent à ressembler à quelque chose, les premières laitues seront bientôt dans mon assiette.  Quoi de plus délicieux qu'une salade fraîchement coupée mais c'est au prix d'arrosages journaliers.

    montage 2.jpg

    Les fruits de l'érable sont d'une belle couleur verdâtre, les ancolies sont en fleurs, le rodgersia a maintenant ses belles feuilles de "marronier" et la floraison est en cours. Les insectes de tout type butinent, volent, bref la vie au jardin est bien présente, quel plaisir !

    montage 3.jpg


  • LA CRETE.

    A droite, vous trouverez un album qui donne un petit aperçu de la Crète telle que nous l'avons découverte.

    CRETE 7.jpg

     

    LA CRETE PEUT IMPOSER LE SILENCE A L'ESPRIT.

    Henry MILLER.

  • LA SERPENTAIRE COMMUNE.

    Me voici donc revenu de vacances en Crète, vacances qui correspondaient tout à  fait à mes aspirations, sportives et natures à souhait, surtout grâce à des randonnées très physiques mais de toute beauté dans un environnement exceptionnel. Je retiendrai d'abord l'extrème gentillesse des crètois, accueillants, souriants, le sens de l'hospitalité, ils sont toujours prêts à rendre service dans toutes les situations.

    Parmi la flore un peu particulière du pays, j'ai retenu la "SERPENTAIRE COMMUNE" ou "DRACUNCULUS VULGARIS", non seulement parce qu'elle est spectaculaire, parce qu'elle n'existe pas dans ma région et parce que je n'en avais jamais vu.SERPENTAIRE COMMUNE 2.jpgLa Serpentaire commune est une plante assez rare, surtout spectaculaire par sa floraison de couleur pourpre, de taille assez imposante qui ressemble aux fleurs des Arums. Après la floraison de l'unique fleur, le feuillage disparaît complètement jusqu'au printemps suivant. Une particularité de cette plante, c'est qu'elle dégage une odeur de viande en décomposition, parfum que je n'ai pas remarqué ne l'ayant pas reniflée de près. Ce "parfum" a le don d'attirer les insectes pollinisateurs, les mouches.

    SERPENTAIRE COMMUNE 1.jpgCette plante, je l'ai surtout rencontrée dans les gorges, tout d'abord à Agia Irini où elle était très présente et ensuite dans les gorges de Samaria. Deux sites exceptionnels que je conseille à tous les amateurs de randonnées sportives. Et bientôt un album pour montrer la beauté de ce pays qui vaut vraiment la peine d'être visité.

  • UNE PETITE EVASION

    Je m'en vais pour une dizaine de jours, un  dépaysement garanti.  Les plus fidèles d'entre vous connaissent mes préférences en matière de vacances : "nature et sport". Ce sera encore le cas cette fois, à moi les gorges de Samaria, les gorges de Agia Irini, les sentiers côtiers et bien sûr un peu de dolce farniente.

    Gorges de Samaria.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    sandstrand.jpg

     

     

     

     

    A tous et à toutes , bon travail au jardin et surtout "prenez bien soin de vous".

  • AZALEES ET RHODODENDRONS.

    Tous les matins, quand le temps le permet, mais avec ce printemps exceptionnel c'est pratiquement tous les jours, lors de ma balade vélocipédique, je parcours des quartiers résidentiels et j'admire en passant les jardins ou les abords des maisons, ..... une idée est toujours bonne à prendre.

    Et pour le moment, les rois et reines des jardins sont les rhododendrons et les azalées, de toutes tailles, de toutes formes et de toutes les couleurs. Certaines d'ailleurs un peu trop criardes à mon goût, j'ai vu des oranges ou des rouilles qui ne me plaisaient guère.

    RHODO 4.jpg

     Rhododendron vient du grec "rhodon", rose, rosier et "dendron", arbre ce qui donne littéralement "arbre à roses". Jusqu'au XVIII éme siècle, il était appelé "Rosage". Des rhododendrons, il en existe plus de 1000 variétés dans le monde, dont certains sont de véritables arbres qui atteignent 15 mètres, on les trouve dans les pays proches de l'himalaya.

    RHODO 1.jpg

     Les rhododendrons et les azalées sont des plantes de terre de bruyère, elle demande un sol acide et ne supporte pas le calcaire. Donc il est préférable de les arroser à l'eau de pluie. Après la floraison, il faut enlever toutes les fleurs fanées afin d'éviter le développement de graines et favoriser le développement de nouvelles pousses et par conséquent la floraison de l'année suivante.

    RHODO 2.jpg

     Voici une nouvelle venue au jardin, c'est une jolie azalée qui a trouvé place dans le nouveau massif. Et elle semble s'y plaire puisqu'elle me gratifie de cette magnifique floraison. Malheureusement le froid de cette dernière nuit, la pelouse était entièrement givrée ce matin, a eu raison de ses belles fleurs.

    RHODO 3.jpg

     Ce rhododendron est lui aussi un nouveau venu,  ce demi tonneau qui attendait depuis quelques années que je lui trouve une quelconque utilité, est devenu sa nouvelle demeure. Et ça a l'air de marché entre eux puisque là aussi la floraison est en cours.

  • METAMORPHOSE.

    Les travaux au jardin sont nombreux et variés, certains sont agréables, d'autres sont pénibles mais quand on aime rien ne peut résister.

    A la sortie de l'hiver, tout bon jardinier aime se "replonger" les mains dans la terre, la sentir, la renifler, la travailler. Et puis, il faut bêcher, nettoyer, semer, bouturer, marcotter, ameublir, bassiner, composter, biner, diviser, béquiller, cultiver, rempoter, défricher, borner, éclaircir, butter, élaguer, etc.... croirait t-on qu'il y a autant de plaisirs au jardin.

    Mais au bout de tout cela, il y a la récompense, .... profiter d'un jardin fleuri, coloré, odorant, accueillant et agréable. Chaque jour avoir le plaisir d'en faire le tour, d'observer les changements qui dans cette période sont tellement nombreux.

    Personnellement, j'aime beaucoup observer la métamorphose d'une plante depuis le bouton floral jusqu'à la floraison. Voir une belle plante s'épanouir dans mon jardin, quel plaisir !

    P1100677.JPG

    P1100711.JPGLa métamorphose du "Bleuet des montagnes" ou Centaurée. 

    P1100699.JPG

     P1100799.JPGLa métamorphose de la Pivoine.