19/04/2011

LE PARFUM DES VIORNES.

Il existe de multiples variétés de viorne (VIBURNUM), j'ai parlé précédemment du VIBURNUM BODNANTENSE dont la floraison survient en hiver ou à la fin de l'hiver. Maintenant il y a la floraison du VIBURNUM CARLCEPHALUM et surtout son exceptionnel parfum.

Après ce dernier ce sera au tour de viorne boule de neige (VIBURNUM OPULUS) qui porte bien son nom. Ce sont des arbustes sans problèmes, il suffit de les laisser faire et c'est tout.

P1100667.JPG

C'est très facile de montrer la beauté d'un arbuste, quelques photos bien cadrées et le tour est joué, mais comment faire passer ce délicieux parfum ?

Pourtant, je me souviens avoir lu il y a quelques années un livre où l'auteur avait réussi à merveille à "faire passer" les odeurs dans son écriture. Il s'agit du roman "Le Parfum" de Patrick Suskind, qui eut un succès retentissant. Comme je suis loin d'avoir son talent, un petit extrait illustrera bien mieux mon propos :

C'est que, n'est-ce pas, commença la nourrice, ce n'est pas très facile à dire, parce que... ils ne sentent pas partout pareil, quoiqu'ils sentent bon partout, mon Père, vous comprenez... Prenez leurs pieds, par exemple, eh bien là ils sentent comme un caillou lisse et chaud ; ou bien non, plutôt comme du fromage blanc...ou comme du beurre, comme du beurre frais, oui, c'est ça : ils sentent le beurre frais. Et le reste du corps sent comme... comme une galette qu'on a laissé tremper dans le lait. Et la tête, là, l'arrière de la tête, où les cheveux font un rond, là, regardez, mon Père, là où vous n'avez plus rien c'est là, très précisément qu'ils sentent le plus bon. Là, ils sentent le caramel, cela sent si bon, c'est une odeur si merveilleuse, mon Père, vous n'avez pas idée ! Quand on les a sentis à cet endroit là, on les aime, que ce soient les siens ou les enfants des autres. Et c'est comme ça, et pas autrement, que doivent sentir les petits enfants. ...

Tout ça nous éloigne un peu du jardin, mais je voulais d'une manière originale insister sur le parfum tellement puissant et agréable de cet arbuste, et pour ceux qui ne l'auraient pas lu, conseiller ce roman exceptionnel.P1100666.JPG

 

22:40 Écrit par MSVDH dans JARDIN | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook | |

Commentaires

Merci Marcel pour ce beau billet qu'acompagne si bien le texte de David Suskind !
Bonne journée,
Catherine

Écrit par : catherine | 20/04/2011

Répondre à ce commentaire

Très joli, très poétique aussi !
Amicalement
Isa-Marie

Écrit par : Isa-Marie | 20/04/2011

Répondre à ce commentaire

Cher Marcel,

Tu me fascines !

L’extrait m’a impressoinnée à un tel point que je viens de commander le livre ! :)

Je pense que la digression littéraire ne nous éloigne pas du jardin, bien au contraire, elle illumine l’entrelacement merveilleux de l’homme et de la nature (dont le jardin peut être le symbole par excellence), et la volonté de l’homme de s’exprimer et exprimer le monde, la nature à travers ses moyens....

„ Mais, quand d'un passé ancien rien ne subsiste, après la mort des êtres, après la destruction des choses, seules, plus frêles mais plus vivaces, plus immatérielles, plus persistantes, plus fidèles, l'odeur et la saveur restent encore longtemps, comme des âmes, à se rappeler, à attendre, à espérer, sur la ruine de tout le reste, à porter sans fléchir, sur leur gouttelette presque impalpable, l'édifice immense du souvenir.” (A le recherche du temps perdu)

Plante belle et soignée, superbes photos.... tu ne causes jamais de déception !

Écrit par : V. | 20/04/2011

Répondre à ce commentaire

Une revenante, comme le Viburnum de printemps ! Nous en avons deux dans le jardin, et, le soir, nous mangeons à côté afin de recueillir ce parfum sublime, porté par le vent, un régal pour nos nasaux, surtout quand la glycine s'y met, et, comme elle est en avance de deux semaines cette année, nous sommes littéralement "shootés" ;o)

Écrit par : Michèle | 21/04/2011

Répondre à ce commentaire

Toutes mes félicitations pour votre blog.
C'est magnifique, superbe!!

Alain

Écrit par : Alain | 21/04/2011

Répondre à ce commentaire

C'est vrai que le parfum des viornes est inimitable !!
très belles photos aussi :)

Écrit par : Michèle | 27/04/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.