LA FLORAISON DES EUPHORBES

Il y a quelques semaines, je vous parlais du monde particulier des euphorbes (clic), aujourd'hui je voudrais vous montrer leur extraordinaire floraison. Moi, je suis toujours en admiration devant la couleur des fleurs d'un jaune vert assez particulier et aussi devant la forme de celles-ci, tellement atypique.

P1100505.JPGIci j'ai associé deux espèces, contre le muret il s'agit de l'Euphorbe Cyparissias (je ne me souvenais plus de son nom dans le billet précédent) connue aussi sous le nom Euphorbe "Petit-Cyprès" et l'Euphorbe polychroma. Toutes les deux sont très vigoureuses et la première est même un peu envahissante. J'en ai profité pour prélever quelques boutures afin d'en placer à différents endroits du jardin.

 

P1100519.JPG

 L'Euphorbe polychroma est pour moi une plante vraiment incontournable tant elle illumine les massifs en ce début de printemps. Et comme elle se resème assez facilement, j'en profite pour en placer un peu partout. Et pourquoi pas comme ici en mettre deux de taille différente côte à côte.

P1100541.JPG

 

Celle-ci non plus, je ne me souviens pas de son nom.  Au sortir de l'hiver, elle n'a pas bonne mine, certaines branches sont complètement brunes, je n'hésite pas à tailler largement tout ce qui me déplait. Et comme les précédentes, elles est tellement vigoureuse qu'elle repart rapidement pour donner cette floraison toujours dans ces tons assez spéciaux.

 

 

Commentaires

  • Comme toi je raffole des euphorbes. A vrai dire j'aime beaucoup les fleurs... vertes ou chartreuse si on veut. Elles sont prolifiques et illuminent en effet les massifs.
    Toutefois j'ai été brûlée par le suc dans un petit espace entre ma manche et mon gant de jardin. Je suis donc maintenant plus prudente.
    Je vois que tu as une souris au jardin ; elle est quand même plus sympa que les campagnols que j'ai eu dans un massif il y a quelques temps...
    Bon après-midi.

  • Bonjour à vous deux, nous sommes donc au moins 4 à apprécier les beautés des euphorbes. J'en ai aussi mais je suis toujours très prudente lorsque des enfants fréquentent le jardin car en effet, pour en avoir fait aussi les frais, les brulures sont méchantes et difficile à cicatricer. Bonne fin de we, amicalement, A-Marie

  • Je suis également adhérente au fan club des euphorbes. Par chance, je n'ai (encore) jamais été brûlée.
    L'inconnue de tes dernières photos ne serait-elle pas euphorbia amygdaloides 'Robbiae', une cavaleurse qui se plait même à l'ombre ?

    Pour les jardiniers et jardinières de climat froid qui se désolent de perdre régulièrement leurs characias : je viens de tester euphorbia palustris. Elle résiste depuis deux hivers en Lorraine et mieux, supporte le manque d'eau estival dans une terre sableuse. Elle est pô belle, la vie ?

  • J'oubliais : trop mignonne, la p'tite souris grise qui courait sur un mur ...

  • Que j'aime ce vert anisé des euphorbes! Je pense en ajouter à mon jardin pour ajouter un peu d'éclat dans la verdure. Reste à trouver la place!
    Bonne semaine,
    Julie

  • En lisant ce blog (« accesoire » indispensable de mon café de matin et de mes pauses de travail... :) ) je me demande souvent ce qui fait cet effet charmant non seulement sur moi, mais sur beaucoup d’autres qui écrivent les commentaires (et qui n’écrivent pas de commentaires)... Oui, on apprécie la beauté de la nature, du jardinage, des couleurs..., mais je pense que ce n’est pas si simple que ça, autrement tous les billets de tous les blogs jardiniers de l’internet aurait chaque fois le même effet sur chaque amateur de la nature qui les visite – mais ce n’est pas le cas.
    Je voudrais offrir une petite digression, chercher un nouveau point de vue d’envisager un phénomène (non) quotidien qui nous paraît si évidente (et tout ça sans contester les buts primordiaux d’un blog de jardinage). On dit que la philosophie n’a donné réponse à rien, mais elle est morte d’une façon très élégante... :D ...je recours quand même à la philosophie esthétique de Bergson :

    « ...les sentiments et les pensées que l’artiste nous suggère expriment et résument une partie plus moins considérable de son histoire. La plupart des émotions sont grosses de mille sensations, sentiments ou idées qui les pénètrent : chacune d'elles est donc un état unique en son genre, indéfinissable, et il semble qu'il faudrait revivre la vie de celui qui l'éprouve pour l'embrasser dans sa complexe originalité. Pourtant l’artiste vise à nous introduire dans cette émotion si riche, si personnelle, si nouvelle, et à nous faire éprouver ce qu'il ne saurait nous faire comprendre. Il fixera donc, parmi les manifestations extérieures de son sentiment, celles que notre corps imitera machinalement, quoique légèrement, en les apercevant, de manière à nous replacer tout d'un coup dans l'indéfinissable état psychologique qui les provoqua. Ainsi tombera la barrière que le temps et l'espace interposaient entre sa conscience et la nôtre; et plus sera riche d'idées, gros de sensations et d'émotions le sentiment dans le cadre duquel il nous aura fait entrer, plus la beauté exprimée aura de profondeur ou d'élévation. »
    (Henri Bergson : Essai sur les données immédiates de la conscience)

    Marcel, je suis très reconnaissante que tu nous partages la beauté de ton jardin et de tes trésors spirituels depuis tant d’années. N’arrête jamais.
    (Pardonne-moi d’être si long.)

  • Maybe when I was old I will do the same things.I feel that so nice .thank you for your share

  • Je suis aussi une inconditionnelle des euphorbes. Entre leur persistance, leur floraison si lumimeuse et longue, je leur trouve plein de qualités ! Je n'ai pas polychroma ici mais je crois qu'elle me tenterait bien, elle forme de jolies "boules". En terme de rusticité, vu où tu habites, à en juger tes clichés, il y a aucun souci pour cette variété ???

  • Effectivement Isa, c'est une variété absolument sans problème qui a très bien résisté aux deux derniers très rigoureux et qui se resème facilement. Si tu souhaites une souche, fais le moi savoir. Amitiés.

  • elles sont très jolies mais je n'ai pas encore osé en mettre au jardin.
    J'y pense tout doucement maintenant que les filles grandissent et sont en âge de comprendre ce qu'elles peuvent cueillir ou pas au jardin.
    Je l'ai ajoutée sur ma liste des prochains achats.
    Très belle réussite aussi ton muret en pierres sèches et ta petite souris pas verte qui court pas dans l'herbe...

  • Ta belle inconnue est surement l'Euphorbia robbiae qui dans mon jardin pousse à l'ombre très sèche, drageonne et se sème avec une belle ardeur !
    Moi aussi, je les aime, ces belles urticantes. J'ai perdu E.polychroma l'hiver dernier mais ses belles fleurs me manquent et je crois que je vais en racheter un pied cet automne.
    Bonne soirée

  • Your blog is really helps for my search and i really like it.. Thanks a lot..:)

Les commentaires sont fermés.