• "COEUR DE MARIE" et MUSCARIS.

    P1100382.JPGEt bien voilà un mois de mars exceptionnel, le temps est tellement clément que pratiquement tous les massifs sont déjà nettoyés. Les giboulées de mars auraient elles décidé de passer à côté du pays ?

    On ne va pas s'en plaindre, quoique la terre est déjà bien sèche, mais tout peut encore arriver. Dans le jardin tout bouge, et les premières floraisons apparaissent çà et là. Il y a notamment cette association "Coeur de Marie" et "Muscaris", ils sont dans ce petit coin protégé et assez frais, l'endroit semble bien leur convenir, ils ont l'air l'un comme l'autre en pleine forme.Clin d'œil

    P1100374.JPG

     Le "Coeur de Marie" ou "Coeur de jeanette" ou encore "Coeur saignant" porte le nom scientifique de "DICENTRA SPECTABILIS" il est originaire de Chine, de Sibérie ou de Corée. C'est une plante qui préfère les sols légers et les situations à mi-ombre. La multiplication se fait par division des souches, par boutures ou par semis.

    Le MUSCARI est lui aussi une plante à bulbe, il préfère également un sol frais, bien drainé et la mi-ombre lui convient parfaitement. C'est une plante qui se resème facilement et qui ne demande pas de soins particuliers

  • GRUES ET POTAGER.

    Dans le courant de la semaine passée, par une journée particulièrement ensoleillée, j'avais décidé de créer trois petits potagers en carré. Je travaillais tranquillement au jardin dans le calme, quand tout à coup d'étranges cris sont venus du ciel. Dans un ciel tout bleu, des dizaines d'oiseaux survolaient le jardin venant du sud et se dirigeant plein nord. Flute, mon APN n'est pas à portée de main, on devrait toujours l'avoir sur soi ou à proximité. Vite, vite, je rentre, je cours et j'essaie de prendre un cliché de ces oiseaux, voilà le résultat.

    P1100313B.JPG

    Quelques recherches sur le net, et là on se rend compte de son utilité, pour en conclure que ce sont des GRUES CENDREES (GRUS GRUS). Les grues cendrées sont donc de retour, elles avaient migré vers le nord de l'Afrique ou le sud de l'Espagne, soit un voyage de plus ou moins 2500 km. Les vols migratoires sont en forme de V ou de Y. En vol, elles crient toutes les 10 à 15 secondes, un cri qui s'entend jusqu'à 4 kilomètres, on dit qu'elle trompette, qu'elle craque ou encore qu'elle glapit.

     Pour les Egyptiens,  les grues allaient combattre, aux sources du Nil, les pygmées, "sortes de petits hommes", dit Aristote, "montés sur de petits chevaux, et qui habitent des cavernes".
    D'après les Grecs, les grues se mettent un caillou dans le bec, lorsqu'elles traversent le mont Taurus, pour s'obliger à rester muettes, et éviter d'éveiller l'attention des aigles.(source oiseaux.net )

    Comme je le disais plus haut, j'ai donc décidé de créer trois petits potagers en carré. Tout simplement parce que mon "potager normal" rétrécit chaque année à cause des arbutses qui l'entourent. Je voulais donc un peu de place supplémentaire sans pour cela que ça me donne trop de travail.

    P1100353.JPG

    Et voilà le travail, quelques planches de 180 X 180, une visseuse et le tour est joué. Enfin ce n'est pas aussi simple et facile que cela, il fallait d'abord éliminer la pelouse et ce n'est pas une mince affaire, et ensuite bêcher ces trois petites parcelles et ma foi c'était assez dur aussi.

    Ce n'est pas très grand, mais ça me permettra de planter quelques légumes, laitues, oignons, haricots, c'est tellement bon les légumes fraîchement cueillis au jardin.

    P1100350.JPG

     

  • L'HERBE AUX FOUS.

    HELLEBORUS NIGER. Je suis loin d'être le premier à montrer cette plante typique qui fleurit en hiver, pas mal de mes ami(e)s jardinier(e)s qui fréquentent la sphère des blogs en ont dejà parlé. Mais il faut dire que les sujets sont rares en cette période, les plantes sortent lentement de leur période de dormance, d'ici quelques semaines il y aura du pain sur la planche.

    Chez moi, elle fleurit toujours un peu en retard par rapport à d'autres jardins, il faut dire que je ne m'en occupe pas très bien et qu'elle manque certainement des soins de base pour lui permettre de prospérer (mea culpa).

    P1100299.JPG

    Mais voilà, comme chaque année elle est là, ses belles fleurs quoique peu nombreuses sont bien présentes et comme chaque année, j'affirme que j'ajouterais bien quelques spécimens dans d'autres teintes (blanc-vert, violet, pourpre, ...)

    L'hellébore porte une multitude de nom : Rose de Noël, Rose de Carême, Herbe à Setons, Herbe à la Bosse, Herbe de Saint-Antoine, Herbe aux Boeufs, Herbe printanière, Mors de Cheval, Pain de couleuvre, Patte d'ours, Rose de serpent, Herbe aux cerfs, Pied de lion ou encore "Herbe aux fous".

    En effet autrefois, la racine noire (Niger) de l'hellébore était utilisée à faible dose pour guérir de la folie et de l'imbécilité ou encore de l'apathie et de l'épilepsie.

    Dans la fable de Jean de la Fontaine, "Le lièvre et la tortue", on peut y lire ceci :

    Rien ne sert de courir ; il faut partir à point.
    Le Lièvre et la Tortue en sont un témoignage.
       Gageons, dit celle-ci, que vous n'atteindrez point
       Si tôt que moi ce but. Si tôt ? Êtes-vous sage ?
                  Repartit l'Animal léger.
                  Ma Commère, il vous faut purger
                  Avec quatre grains d'ellébore.

    P1100301.JPG

    La légende de la rose de Noël (source : "au jardin")

    La nuit de la naissance du Christ, Madelon, une petite bergère qui gardait ses moutons, vit les rois mages et divers bergers, chargés de cadeaux, traverser le champ couvert de neige où elle se trouvait. Les rois mages portaient l'or, la myrrhe et l'encens, les bergers des fruits, du miel et des colombes. Madelon pensa qu'elle n'avait rien, pas même une simple fleur, pour ce nouveau-né d'exception. Un ange voyant ses larmes frôla la neige, révélant ainsi une très belle fleur blanche ombrée de rose : la rose de Noël.

    P1100306.JPG

    Le soleil des derniers jours m'a surtout permis de reprendre le travail dehors, la bêche, la demi-lune, le rateau et le sécateur sont sortis. J'en ai profité pour rectifier quelque peu ce massif, surtout l'élargir et ainsi faire place pour de nouvelles plantes. En bon jardinier, on n'est jamais satisfait de ce qu'on a !