10/07/2008

LES PLANTES EN DANGER

Souvent on fait état des animaux en voie de disparition en prenant comme exemple le panda, le rhinoceros ou d'autres espèces spectaculaires. Pourtant à côté de ceux-là une multitude d'animaux et de végétaux sont disparus ou sont menacés de disparition.

En Belgique, les services de statistiques du SPF Economie ont intégré les données des différentes autorités régionales et le résultat est des plus alarmant : sur 23.000 espèces végétales et animales recensées en Belgique, plus d'un tiers sont menacées d'extinction. Ainsi 42 espèces d'oiseaux sur 171 sont en danger, 55 espèces de papillons sur 91, etc...

L'état des végétaux n'est pas meilleur, sur 1460 plantes (arbres, fleurs, etc...)  420 sont en danger d'extinction. Au niveau régional, la direction générale des Ressources naturelles et de l'environnement du Ministère de la Région Wallonne a actualisé fin des années 90 la liste des espèces menacées ou en danger.

Ce travail rendu en 1999 a permis de mettre au point la liste des espèces protégées de Wallonie qui a fait l’objet du décret relatif à la conservation des sites Natura 2000 ainsi que de la faune et de la flore sauvages du 06.12.2001 (Moniteur belge du 22/01/2002).

La liste se trouve à l'adresse suivante : Biodiversité wallonne.

Les causes de ces disparitions sont évidemment multiples , les végétaux sont vulnérables à la fragmentation et à la disparition de leur habitat, à la cueillette, au piétinement du sol, etc.... Des espèces exotiques telles que la balsamine de l'himalaya ou la renouée du Japon colonisent des biotopes ou encore toutes celles qui dépendent d'insectes pollinisateurs qui eux sont sensibles aux changements climatiques.

Pour illustrer ce commentaire, voici 4 photos de fleurs (pêchée sur le net) qui sont complètement éteintes en Wallonie : L'ADONIS D'ETE (Adonis aestivalis), la BRUNELLE A GRANDES FLEURS (Prunella grandiflora), la SILENE DE FRANCE (Silene Gallica) et la NIGELLE DES CHAMPS (Nigella arvensis)

LIGNE VERTE
ADONIS D'ETEPRUNELLA GRANDIFLORASILENE DE FRANCE

NIGELLE DES CHAMPS

08:42 Écrit par MSVDH dans JARDIN | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : biodiversite, plantes en danger |  Facebook | |

Commentaires

Ton article est vraiment très intéressant, même s'il est alarmant. Notre belle planète regorge de tant de merveilles que nous sommes en train d'effacer de l'histoire. La faune et la flore sont les victimes constantes du progrès, et quand on voit les jolies fleurs de ces quatre photos ça donne une boule dans la gorge...

Écrit par : babette et jacques | 10/07/2008

Répondre à ce commentaire

Très bel article même si le sujet est grave... Notre planète se meurt, c'est indéniable. Mais face à ces dangers, l'argent et le commerce je pense aura toujours le dessus, maheureusement. Faisons ce qui est possible à notre niveau afin d'essayer de limiter les dégâts. Mais que laisserons-nous aux générations à venir ?

Écrit par : Carzan | 10/07/2008

Répondre à ce commentaire

Un article très intéressant même si cela ne concerne pas ma région. Il y a de quoi s'inquiéter quand même.

Écrit par : Kristin | 10/07/2008

Répondre à ce commentaire

oui c'est vraiment inquiétant et quelle planète allons nous laisser a nos enfants et générations futures !!!!!!

Écrit par : caro | 10/07/2008

Répondre à ce commentaire

C'est le genre d'article que l'on aimerait ne pas devoir lire, mais espèrons que cela reveillera les consciences face au fragile équilibre de la nature.
Bonne soirée

Écrit par : Xavier | 10/07/2008

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Le réchauffement de la planète
n’arrange pas les choses
Salutations
Roland

Écrit par : Roland | 10/07/2008

Répondre à ce commentaire

qu'il était beau le temps de mon enfance, lorsque l'on cueillait un gros bouquet de fleurs des champs pour maman. Fini ce temps là pour toujours je crois, quel dommage?
bisous et douce nuit

Écrit par : Laura | 10/07/2008

Répondre à ce commentaire

Je ne connais pas ces plantes et ne les connaîtrai donc pas! Dommage ! Il est temps d'ouvrir les yeux et d'agir. Trop de gens sont irresponsables.

Écrit par : Philippe D | 11/07/2008

Répondre à ce commentaire

Merci pour cet article. Les choses irrémédiables nous désolent (heureusement)! La question qui vient ensuite est "Que pouvons-faire ? concrètement, là où nous sommes ?" Et je crois que nous posons tous les jours des gestes qui peuvent infléchir le cours des choses. Nous ne sommes pas sans moyen d'action. Informer, sensibiliser, attirer l'attention (comme tu le fais avec cet article) est, pour moi, un pas posé sur un chemin, encore à défricher, mais qui s'appellerait "autre chose est possible"....Merci !

Écrit par : Silène | 11/07/2008

Répondre à ce commentaire

elles sont si jolies je ne m'en souviens pas pourtant je devrais

Écrit par : patricia | 11/07/2008

Répondre à ce commentaire

Merci pour cette petite piqure de rappel, on a parfois tendance à oublier qu'il n'y a pas que les espèces exotiques et lointaines qui sont en danger... Je vais voir si je trouve la même chose concernant ma région.

Écrit par : Marie | 11/07/2008

Répondre à ce commentaire

Oui, très intéressant ton article. Les jardiniers sont certainement aussi en partie responsable en introduisant des especes exotiques envahissantes. Finalement les fleurs sauvages sont bien jolies, elles aussi.

Écrit par : Céline M | 12/07/2008

Répondre à ce commentaire

ça fait peur tout ça... l'homme devrait être plus soucieux de préserver ce que la nature lui appporte généreusement... j'ai honte des fois... valou

Écrit par : valou | 16/07/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.