GEAI DES CHÊNES

P1000585

GARRULUS GLANDARIUS - Au début de l'automne, il fréquentait régulièrement notre jardin, il enfonçait dans la pelouse ou dans les massifs des glands de chêne pour ensuite les recouvrir de feuilles mortes.

Je comprends maintenant pourquoi certains de ces glands germaient à différents endroits du jardin car il semble que le Geai des chênes oublie ses cachettes de nourriture.

Hier il est réapparu comme s'il voulait faire partie du recensement de Natagora, pas moyen de l'approcher car il est extrèmement farouche.

Pour les résultats de l'enquête, c'est ICI.

P1000587

Commentaires

  • Quelle photo superbe!

  • Je ne connaissais pas le GEAI DES CHÊNES
    Bonne soirée
    Roland

  • Chemin "faisan", nous avons croisé Monsieur sans "geai-ne" qui nous a déclaré "je suis trop gros, dytes pour accompagner "mes anges"!
    C'aurait pu être le début d'une fable de Lafontaine...mais pas du tout c'est juste une histoire du jardin de Marcel! En tout cas les illustrations de ce conte enchanteur sont dignes des enluminures médiévales, elles sont superbes!
    Nous ajouterons un commentaire à la Coluche: "Ben Merle alors!"

  • il est magnifique

  • Sais-tu que le geai des chênes permet à ceux-ci de faire des petits qui pousseront assez loin de leurs parents? Grâce à lui, les chênes colonisent des sites parfois bien éloignés!

Les commentaires sont fermés.